Ambassade de Pologne en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ambassade de Pologne en France
Drapeau de la Pologne
Pologne
Vue de la mission diplomatique
Le drapeau de la Pologne flotte au-dessus de l'entrée de l'hôtel de Monaco, résidence de l'ambassadeur de Pologne à Paris.

Lieu 1, rue de Talleyrand
Paris 7e
Coordonnées 48° 51′ 32″ nord, 2° 18′ 56″ est
Ambassadeur Tomasz Młynarski
Nomination 2017
Site web https://www.gov.pl/web/france
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Ambassade de Pologne en France
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Ambassade de Pologne en France

Voir aussi : Ambassade de France en Pologne

L'ambassade de Pologne en France (polonais : Ambasada Rzeczypospolitej Polskiej w Paryżu) est la représentation diplomatique de la République de Pologne auprès de la République française. Elle est située au 1 rue de Talleyrand, dans le 7e arrondissement de Paris, la capitale du pays. Son ambassadeur est, depuis 2017, Tomasz Młynarski.

Bâtiment[modifier | modifier le code]

L'ambassade est située 1, rue de Talleyrand, à Paris.

La résidence de l'ambassadeur se trouve à quelques mètres dans l'hôtel de Monaco. Il s'agit d'un hôtel particulier du faubourg Saint-Germain à Paris. Situé près des Invalides, l'accès se fait rue Saint-Dominique par une allée privée. Il est construit en 1774 par Alexandre-Théodore Brongniart sur commande de Marie-Catherine Brignole qui vient de divorcer du prince Honoré III de Monaco. Après la Révolution française, le bâtiment abrite notamment l'ambassade d'Autriche. Il est ensuite largement modifié sous la monarchie de Juillet par William Williams-Hope.

Le service économique et commercial de l'ambassade se trouve 86, rue de la Faisanderie (16e arrondissement de Paris).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ambassade de Pologne est située dans ce bâtiment depuis 1936.

Auparavant, l'ambassade était située dans l'actuel Musée d'art moderne de la ville de Paris, le Palais de Tokyo.

À noter aussi que le 15 avenue George-V fut loué pendant quelque temps à la délégation de Pologne qui participa aux négociations du traité de Versailles après la Première Guerre mondiale.

Le et le , des attentats au plastic ont été commis contre l'ambassade[1].

Fin 1981, mettant fin aux grèves de Gdańsk menées par Solidarność, le général Jaruzelski déclare la loi martiale. Des manifestations de soutien aux syndicalistes polonais ont alors lieu à de nombreux endroits de France, auxquelles assistent des intellectuels, des chercheurs et des artistes. L'une d'entre elles se tient le 14 décembre devant l'ambassade de Pologne[2].

Ambassadeurs de Pologne en France[modifier | modifier le code]

Stefan Meller a été ambassadeur de Pologne en France entre 1996 et 2001
Date de
nomination
Date de remise des
lettres de créance
Ambassadeur
? [JORF 1] Jerzy Putrament
? [JORF 2] Stanisław Gajewski (pl)
? [JORF 3] Jan Druto (pl)
? [JORF 4] Tadeusz Olechowski
2 avril 1972[réf. nécessaire] [JORF 5] Emil Wojtaszek (pl)
? [JORF 6] Tadeusz Olechowski
[JORF 7] Eugeniusz Kułaga
? [JORF 8] Janusz Stefanowicz (pl)
17 novembre 1988[réf. nécessaire] [JORF 9] Ryszard Fijałkowski
9 janvier 1991[réf. nécessaire] [JORF 10] Jerzy Łukaszewski
? [JORF 11] Stefan Meller
9 avril 2001[réf. nécessaire] [JORF 12] Jan Tombiński (pl)
14 septembre 2007[réf. nécessaire] [JORF 13] Tomasz Orłowski
7 janvier 2015[réf. nécessaire] [JORF 14] Andrzej Byrt[3]
[réf. nécessaire] [JORF 15] Tomasz Młynarski[4]


Consulats[modifier | modifier le code]

Outre la section consulaire de son ambassade à Paris, la Pologne possède un consulat général à Lyon, et des consulats honoraires à Lille, Marseille, Montpellier, Nancy, Nice Rennes, Tours, Troyes et Toulouse[5]. Le consulat de Lille a définitivement fermé ses portes en [6].

Galerie[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

Dans le Journal officiel de la République française (JORF), sur Légifrance :

  1. Remise de lettres de créance, JORF no 146 du 21 juin 1947, p. 5742.
  2. Remise de lettres de créance, JORF no 87 du 14 avril 1954, p. 3581.
  3. Remise de lettres de créance, JORF no 153 du 30 juin 1961, p. 5907.
  4. Remise de lettres de créance, JORF no 157 du 5 juillet 1969, p. 6860.
  5. Remise de lettres de créance, JORF no 131 du 6 juin 1972, p. 5667.
  6. Remise de lettres de créance, JORF no 102 du 30 avril 1976, p. 2605.
  7. Remise de lettres de créance, JORF no 272 du 22 novembre 1980, p. 2723.
  8. Remise de lettres de créance, JORF no 289 du 11 décembre 1984, p. 3796.
  9. Remise de lettres de créance, JORF no 83 du 8 avril 1989, p. 4519, NOR MAEP8950011E.
  10. Remise de lettres de créance, JORF no 40 du 15 février 1991, p. 2302, NOR MAEP9150004E.
  11. Remise de lettres de créance, JORF no 208 du 6 septembre 1996, p. 13246, NOR MAEP9650031G.
  12. Remise de lettres de créance, JORF no 159 du 11 juillet 2001, p. 11033, NOR MAEP0101544G.
  13. Remise de lettres de créance, JORF no 44 du 21 février 2008, p. 3081, texte no 1, NOR MAEP0850018E.
  14. Remise de lettres de créance, JORF no 31 du 6 février 2015, p. 1755, texte no 1, NOR MAEP1550014G.
  15. Remise de lettres de créance, JORF no 262 du 9 novembre 2017, texte no 1, NOR EAEP1728554X.

Autres références :

  1. Charles Rousseau, « Chronique des faits internationaux : France et Pologne, attentat contre l'ambassade de Pologne à Paris », Revue générale de droit international public, 1962, p. 779.
  2. Ania Szczepanska, « Pologne, 1980, la révolution Solidarnosc », L'Histoire n°476, octobre 2020, p. 12-18.
  3. Andrzej Byrt a été révoqué en  : « L’ambassadeur de Pologne en France Andrzej Byrt révoqué », sur RFI,
  4. « Nieoficjalnie: Tomasz Młynarski nowym ambasadorem we Francji », sur dorzeczy.pl,
  5. (pl) « Polskie przedstawicielstwa na świecie », sur Ministerstwo Spraw Zagranicznych (consulté le )
  6. « Ambassades et consulats étrangers en France : Pologne », sur le site de la Maison des Français de l'étranger.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]