Charles Hardinge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Hardinge
Charles Hardinge.jpg
Lord Hardinge de Penshurst
Fonctions
Ambassadeur du Royaume-Uni en France
-
Sous-secrétaire d'État permanent aux Affaires étrangères (en)
-
Sous-secrétaire d'État permanent aux Affaires étrangères (en)
-
Ambassadeur du Royaume-Uni en Russie (d)
-
Membre de la Chambre des lords
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
(à 86 ans)
Penshurst (Kent)
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Petit-fils de Henry Hardinge, 1er vicomte Hardinge et gouverneur général des Indes
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Foreign Office (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Charles Hardinge (), 1er baron Hardinge of Penshurst, fut un diplomate et homme politique britannique, vice-roi des Indes de 1910 à 1916.

Biographie[modifier | modifier le code]

Petit-fils de Henry Hardinge, 1er vicomte Hardinge et gouverneur général des Indes, Charles Hardinge fit ses études à Eton College puis à Trinity College (Cambridge). Il entra dans la carrière diplomatique en 1880 et fut nommé ambassadeur en Russie en 1904. En 1906, il fut promu au poste de sous-secrétaire permanent au Foreign Office et, tout en étant lui-même Conservateur, il travailla en étroite collaboration avec le Libéral Sir Edward Grey, secrétaire d'État aux Affaires étrangères. En 1910, il fut élevé à la pairie du Royaume-Uni en tant que baron Hardinge of Penshurst, et le gouvernement Asquith le nomma vice-roi des Indes.

Son mandat connut plusieurs événements marquants, dont la visite du roi Georges V et les cérémonies du Delhi Durbar de 1911, ainsi que le déplacement de la capitale de Calcutta à New Delhi en 1912. Lord Hardinge fut la cible de plusieurs tentatives d'assassinat organisées par les indépendantistes indiens, mais son mandat vit s'améliorer les relations entre l'Inde britannique et les nationalistes, d'abord en raison des réformes de 1909, puis grâce à son admiration personnelle envers Gandhi, et enfin grâce à son hostilité envers la politique sud-africaine d'interdiction de l'immigration indienne.

Pendant la Première Guerre mondiale, cela permit au gouvernement britannique de rappeler des Indes la quasi totalité de ses troupes et, parallèlement, d'envoyer de nombreux soldats indiens combattre hors des frontières du Raj. En particulier, la British Indian Army joua un rôle déterminant dans la campagne de Mésopotamie[1].

En 1916, Hardinge retrouva son poste précédent à Londres, celui de sous-secrétaire permanent au Foreign Office, cette fois sous les ordres de Lord Arthur Balfour. En 1920, il fut nommé ambassadeur en France, avant de prendre sa retraite en 1922. Il mourut à Penshurst, dans le Kent, le 2 août 1944.

Distinctions et honneurs[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lord Hardinge and the Mesopotamia Expedition and Inquiry, 1914-1917; Douglas Goold; The Historical Journal, Vol. 19, No. 4 (Dec., 1976), pp. 919-945

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]