1919 en aéronautique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chronologie de l'aéronautique

Évènements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

  • 15 mai :
    • inauguration d’une ligne postale entre Cleveland (Ohio) et Chicago;
    • premier anniversaire du service postal aérien aux États-Unis : 1 263 vols prévus, 55 annulés et 53 interrompus.
  • 19 mai : la tentative de traversée de l'Atlantique de Harry Hawker (en) et Kenneth Grieve sur le Sopwith Atlantic se termine par un amerrissage forcé au milieu de l'océan, pour cause de surchauffe du moteur. Les deux aviateurs sont recueillis par le cargo danois Mary, qui a réussi à mettre son canot à la mer malgré la tempête, mais le navire étant dépourvu d'installation de TSF, ce n'est qu'à l'arrivée devant les côtes écossaises, six jours plus tard, que le monde peut être rassuré sur leur sort[1].
  • 26 mai : à l'occasion de son premier vol d'essai, le triplan britannique le « Tarrant » de 3 000 CV capote tuant sur le coup le capitaine Ravllings. Le « Tarrant » étant à l'époque l’avion le plus grand au monde[2].
  • 27 mai : un équipage de l'US Navy commandé par Albert Cushing Read arrive à Lisbonne sur le Curtiss NC-4 (en), réalisant le premier voyage aérien transatlantique. Ce voyage, avec escales multiples, en particulier aux Açores, avait commencé le 8 mai et sera prolongé jusqu'à Plymouth, où le NC-4 arrivera le 31 mai[3].

Juin[modifier | modifier le code]

  • 14 juin : le pilote français Jean Casale bat le record d’altitude en avion : 9 650 mètres, sur un « Nieuport 29 C1 ».

Juillet[modifier | modifier le code]

  • 1er juillet : inauguration de l’aéroport d’« Hounslow Heath » à Londres.
  • 2 au 6 juillet : première traversée de l’Atlantique Nord par un dirigeable. L’équipage britannique du « R. 34 » relie Fortune (Écosse) à Mineola (Long Island, É.-U.) en 108 heures et 12 minutes. Voyage retour entre le 10 et le 13 juillet en 75 heures et 2 minutes.
  • 13 juillet : première liaison par la compagnie aérienne Latécoère entre Toulouse (France) et Casablanca (Maroc).
  • 18 juillet : la « baronne » Raymonde de Laroche, première femme titulaire d'un brevet de pilote, est tuée près du Crotoy dans l'accident de l'avion piloté par Barrault[4].
  • 21 juillet : fondation de la compagnie néerlandaise de construction d’avions : Fokker.

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

  • 7 octobre : fondation de la compagnie aérienne néerlandaise KLM (Koninklijke Luchtvaart Maatschappij). Début des vols le .
  • 13 octobre : signature à Paris de la première convention internationale concernant le transport aérien civil.
  • 14 octobre au 30 novembre : un équipage français (Poulet et Benoist) relie Paris et Rangoon, soit 10 554 km en 14 étapes pour 150 heures de vol.

Décembre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The transatlantic flight : Hawker and Grieve retrieved », Flight,‎ , p. 694 (lire en ligne)
  2. Le 26 mai 1919 dans le ciel : Le capotage du Tarrant fait un mort
  3. (en) « The N.C. 4 arrives at Lisbon », Flight,‎ , p. 697 (lire en ligne)
  4. « La baronne de Laroche se tue dans un accident d'avion », Le Matin, no 12925,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  5. « À travers le mois : Paris-le Caire et retour par le commandant Vuillemin », L'Aérophile,‎ , p. 283 (lire en ligne)
  6. « Le 12 novembre 1919 dans le ciel : 1re liaison aérienne Europe – Australie », sur air-journal
  7. Le 27 décembre 1919 dans le ciel : L’hydravion B-1 signé Boeing réalise son 1er vol Air Journal

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]