Jean Dagnaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Dagnaux
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Pilote, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit
Distinctions
Plaque Jean Dagnaux, 86 boulevard Malesherbes, Paris 8.jpg
Plaque commémorative sur le domicile parisien de Jean Dagnaux au no 86 du boulevard Malesherbes.

Jean Dagnaux, né à Montbéliard (Doubs) le et mort au combat dans la nuit du 17 au à la Vallée-au-Blé (Aisne), est un as français de l'aviation, surnommé « l'as à la jambe de bois ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Monument-hommage aux aviateurs Jean Dagnaux et Maurice Lavolley sur la place de La Vallée-au-Blé.

Breveté observateur en , il vole sur un avion Maurice Farman dans l’escadrille 63. Le , son avion est criblé de balles. Dagnaux doit être amputé d'une jambe, mais il décide de continuer à voler. Il rejoint l’escadrille C11 en , puis l’escadrille 12 sur Breguet XIV. Il passe son brevet de pilote le . Fait Chevalier de la Légion d'honneur, il reçoit en outre la croix de guerre avec 8 palmes et 5 étoiles à l’armistice de 1918.

En 1919, il réalise un raid vers Le Caire ; puis en 1920 d'Alger à Tombouctou, la première traversée du Sahara en avion. Il fonde en 1928 une compagnie transafricaine, la Régie Air Afrique, ouvrant de nombreuses routes aériennes (première liaison aérienne France-Madagascar en 1927).

Engagé comme commandant en 1939, il est promu lieutenant-colonel de la 34e escadre de bombardement. Le , il part en mission de reconnaissance. Son avion est abattu par la flak au-dessus de l’Aisne et s’écrase dans le village de La Vallée-au-Blé.

La Régie Air Afrique sera supprimée le par le Gouvernement de Vichy.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Honneurs posthumes[modifier | modifier le code]

  • Il est le parrain de la promotion 1941 de l'École de l'air
  • L'ancienne base aérienne 128 Metz-Frescaty porte son nom.
  • En commémoration, un timbre-poste français est émis le 19-01-1948, ce timbre est grevé d'une surtaxe au profit des œuvres de l'air[1]
  • Une rue porte son nom à Mâcon, là où il a passé son enfance[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]