13 à table !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Treize à table (homonymie).

13 à table !
Pays Drapeau de la France France
Genre Recueil de nouvelles
Éditeur Pocket
Lieu de parution Blason paris 75.svg Paris
Date de parution 2014 - 2015
ISBN 978-2-266-25405-2

13 à table ! sont des recueils de nouvelles publiés à partir de 2014 au profit des Restos du cœur.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2014, les éditions Pocket s'associent avec toute la chaîne du livre afin de proposer un ouvrage publié au profit des Restaurants du cœur. Le projet est entièrement bénévole[1]. Sur la couverture du livre, on peut alors lire « 1 livre acheté = 3 repas distribués », précisant les bénéfices reversés à l'association. Le premier opus est publié le 6 novembre 2014[2]. Il aurait permis de distribuer près de 1 400 000 repas[3], soit plus que l'objectif initial d'un million de repas[4].

En 2015, l'opération est reconduite. Cette fois, sur la couverture du livre on peut lire « 1 livre acheté = 4 repas distribués ». Le livre sort le 5 novembre 2015[5].

En décembre 2016 sort un troisième recueil, 13 à table ! 2017, contenant 13 nouvelles sur le thème de l'anniversaire.

13 à table ![modifier | modifier le code]

Nouvelles et auteurs[modifier | modifier le code]

Le recueil est composé de treize nouvelles, chacune d'un auteur différent :

Présentation des nouvelles[modifier | modifier le code]

Olympe et Tatan[modifier | modifier le code]

Un repas de famille, pendant le réveillon de Noël. Les retrouvailles de trois générations avec leurs frustrations et leur amour.

Maligne[modifier | modifier le code]

Un homme en obésité morbide vient consulter un psychothérapeute ; il se dit fou, possédé par la nourriture. Une tumeur le forcerait à manger toujours, et aucune opération ne parvient à le soulager.

Nulle, nullissime en cuisine ![modifier | modifier le code]

Elle a toujours été incapable en cuisine. Tout ce qu'elle fait est un échec, immangeable. Mais elle va devoir préparer un repas pour son homme et un de ses collègues de travail.

Un petit morceau de pain[modifier | modifier le code]

Un garçon rentre de l'école le midi avec sa mère célibataire. Il a très faim, mais la mère a des principes et il ne faut pas manger avant les repas ; elle essaie de l'élever le mieux possible. Un morceau de pain donné va changer sa vie, deux fois.

Mange le dessert d'abord[modifier | modifier le code]

Deux moments vécus par l'auteur : un repas avec ses parents, à un tournant de sa vie ; un enterrement en Angleterre. Il faut savoir profiter de ces moments d'humanité, de partage.

Une initiative[modifier | modifier le code]

Un vieux de 81 ans décide sur un coup de tête d'inviter sa nièce à dîner et se lance dans la préparation d'un repas pour 6 personnes. Cela risque d'être compliqué.

Dissemblance[modifier | modifier le code]

Deux hommes sont enfermés dans une pièce. Aaron et Mehdi cherchent à se parler, à échanger.

Fantôme[modifier | modifier le code]

Constance est une policière française qui travaille aux États-Unis. Tout va bien pour elle jusqu'à ce qu'elle apprenne qu'elle a une tumeur au cerveau. À l'hôpital, un jeune médecin l'interpelle, lui redonne de l'énergie. On lui apprend que le médecin qu'elle a vu est en fait mort depuis vingt ans ! Elle décide de mener l'enquête.

Jules et Jim[modifier | modifier le code]

Jules reçoit à dîner dans sa belle maison des bords de l'Oise : 8 amis dont Jim, son meilleur ami perdu de vue depuis trop longtemps. Ils s'étaient brouillés, l'ambiance promet d'être pesante pendant le repas...

Le Parfait[modifier | modifier le code]

Monique marie sa fille aujourd'hui : elle a fait tous les préparatifs, s'épuisant à tout faire parfaitement, mais sous la critique tyrannique de Mamie. Celle-ci trouve des défauts partout, impose ses volontés, exaspérant tout son entourage. Le mariage va bouleverser l'ordre des choses.

La Part de Reine[modifier | modifier le code]

Un adolescent se posait, tous les hivers, la même question : où vont les clochards en hiver ? Sur la place de leur village, Clovis fait la manche entre l'église et l'épicerie, accompagné de sa chienne Reine, une labrador blanche. Quand le garçon reçoit un chien, Tao, celui-ci tombe amoureux de Reine et les deux chiens s'ébattent joyeusement. Alors la conversation s'engage entre l'adolescent et Clovis.

Gabrielle[modifier | modifier le code]

Dans les montagnes, un couple assez âgé filme inlassablement, tous les automnes, les grizzlis. Ils sont là particulièrement au moment où les saumons remontent les torrents pour frayer. Mais, cette année, il n'y a aucun saumon. Les ours ne peuvent pas faire de réserves, risquent de mourir, cherchent d'autres sources de nourriture. Les ours se faisant menaçants, Pierre veut partir ; mais Gabrielle, elle, veut rester, tout filmer jusqu'au bout.

Langouste blues[modifier | modifier le code]

Les langoustes ce n'est pas bon, c'est dur à manger, et il faut ajouter plein de sauce pour avoir du goût. Bob la langouste s'est fait attraper. Dans un bassin, il voit tous ses amis se faire emporter un par un. Bientôt son tour...

Thèmes abordés dans les nouvelles[modifier | modifier le code]

Le repas[modifier | modifier le code]

Le thème commun pour ces nouvelles est le repas[6]. Chaque auteur imagine une histoire à partir de cela, dans des styles bien différents. Le repas est ainsi plus ou moins présent en fonction des nouvelles. Il est l'élément central de certaines (Olympe et Tatan, Nulle, nullissime en cuisine !), un simple élément déclencheur pour d'autres (Fantôme, La Part de Reine), voire presque absent (Dissemblance).

La mort[modifier | modifier le code]

De nombreuses nouvelles, bien que le thème du repas soit a priori le point commun des trames, incluent une référence à la mort. La plupart des personnages y sont confrontés : soit celle de proches (Mange le dessert d'abord, Jules et Jim, Le Parfait, La Part de Reine, Gabrielle), soit directement la leur (Maligne, Dissemblance, Fantôme), voire y échappent de justesse (Langouste blues).

13 à table ! (2016)[modifier | modifier le code]

Nouvelles et auteurs[modifier | modifier le code]

Cette fois, le recueil comporte douze nouvelles, la treizième personne à table devant être le lecteur.

Thèmes abordés dans les nouvelles[modifier | modifier le code]

Les nouvelles s'articulent toutes autour d'un thème commun : « frère et sœur »[7].

13 à table ! (2017)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 13 à table ! 2017.

Le thème commun aux nouvelles du recueil de 2017 est l'anniversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 13 à table ! avec les Restos du cœur », sur Editions Pocket (consulté le 28 novembre 2015).
  2. « Treize écrivains à table aux Restos du cœur - Culture - RFI », sur rfi.fr, https://plus.google.com/117722750075017576258/ (consulté le 28 novembre 2015).
  3. Les Restos du cœur, 13 à table ! (2016), Pocket, , 288 p. (ISBN 9782266263733), Note aux lecteurs, Page 9.
  4. « 13 à table : un livre pour les Restos du cœur », sur Marie France, magazine féminin, https://plus.google.com/+MariefranceFr/posts (consulté le 28 novembre 2015).
  5. « Douze romanciers à table, avec les Restos du cœur », sur www.actualitte.com (consulté le 28 novembre 2015).
  6. 13 à table !, Pocket, , 280 p. (ISBN 9782266254052), Quatrième de couverture.
  7. 13 à table ! (2016), Pocket, , 288 p. (ISBN 9782266263733), Quatrième de couverture.