Mohamed Mbougar Sarr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mohamed Mbougar Sarr
Naissance
Dakar, Sénégal
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

Terre ceinte
Silence du chœur'

Mohamed Mbougar Sarr, né en à Dakar au Sénégal, est un romancier sénégalais d'expression française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mohamed Mbougar Sarr, fils de médecin, grandit au sein d'une famille nombreuse à Diourbel (Sénégal)[1]. Il fait ses études secondaires au prytanée militaire de Saint-Louis-du-Sénégal avant de venir en France faire des classes préparatoires au lycée Pierre-d'Ailly de Compiègne puis d'intégrer l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS)[1].

Son premier roman, Terre ceinte – décrivant la vie d'une petite ville sahélienne fictive mise sous la coupe de milices islamiques djihadistes –, reçoit en 2015 le prix Ahmadou-Kourouma au salon du livre de Genève puis le grand prix du roman métis de Saint-Denis-de-la-Réunion[2] et le prix du roman métis des lycéens.

Son second roman, Silence du chœur – portrait du quotidien de migrants africains en Sicile – a reçu le prix littérature monde du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo et le Prix du roman métis des lecteurs de la ville de Saint-Denis en 2018[3],[4].

Mohamed Mbougar Sarr est par ailleurs l'un des dix coauteurs de l'ouvrage collectif Politisez-vous !, essai auquel ont également contribué Hamidou Anne et Fary Ndao.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Littérature : le Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr remporte le prix Kourouma pour « Terre Ceinte » par Michael Pauron dans Jeune Afrique du
  2. a et b Le roman d’un jeune Sénégalais, Terre ceinte, reçoit le prix Kourouma 2015 par Catherine Morand dans Le Monde du 4 mai 2015.
  3. « Le Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr lauréat du prix Littérature-monde 2018 », AFP et Jeune Afrique, 19 mai 2018.
  4. [1]
  5. Sénégal – Mohamed Mbougar Sarr : « Lire apporte un surplus de vision politique » par Michael Pauron dans Jeune Afrique du 7 mai 2015.
  6. « De purs hommes », sur www.philippe-rey.fr (consulté le )
  7. « La Plus Secrète Mémoire des hommes », sur www.philippe-rey.fr (consulté le )
  8. Camille Laurens, « La Plus Secrète Mémoire des hommes, de Mohamed Mbougar Sarr », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  9. Aliénor de Foucaud, « Prix littéraires Transfuge - Palmarès 2021 », Transfuge,

Liens externes[modifier | modifier le code]