Agnès Ledig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Agnès_Ledig
Description de cette image, également commentée ci-après
Agnès Ledig - Crédit photo Géraldine Aresteanu
Naissance (47-48 ans)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Marie d'en haut (2011)
  • Juste avant le bonheur (2013)
  • Pars avec lui (2014)
  • On regrettera plus tard (2016)
  • De tes nouvelles (2017)
  • Dans le murmure des feuilles qui dansent (2018)

Agnès Ledig est une romancière française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agnès Ledig est née en 1972 à Strasbourg de parents instituteurs. Tombée dans les livres quand elle était petite, elle engage cependant des études scientifiques. Après une expérience en agronomie, elle décide d’intégrer l’école de sages-femmes de Strasbourg, pour « prendre soin » des autres – son verbe de vie. Elle est sage-femme libérale en Alsace jusqu'en 2015.

Elle commence à écrire en 2005, après avoir traversé un événement familial douloureux. Son premier roman, Marie d'en haut, obtient le coup de cœur des lectrices du prix Femme Actuelle 2011 et se voit publié aux éditions Les Nouveaux Auteurs[1]. Repérée par un éditeur chez Albin Michel, elle rejoint cette maison d'édition en 2013 avec Juste avant le bonheur qui obtient le Prix Maison de la presse trois semaines après sa sortie. Elle publie ensuite quatre romans chez Albin Michel avant de rejoindre les éditions Flammarion en 2020 chez qui elle publie son septième roman Se le dire enfin.

En 2016, elle publie son premier album jeunesse, Le petit arbre qui voulait devenir un nuage, illustré par Frédéric Pillot, qui illustrera également son deuxième album, Le cimetière des mots doux. Ce dernier aborde, à hauteur d'enfant, le thème du deuil.

Depuis novembre 2018, elle s’est engagée comme « ambassadonneuse » auprès de l’établissement français du sang afin de promouvoir le don de sang auprès du grand public[2].

En décembre 2018, elle est la marraine du 1er salon du livre de Poche d'Angoulême, aux côtés de Philippe Besson[3].

Agnès Ledig a été Présidente du 50e Prix Maison de la presse qui s’est déroulé au Ministère de la culture en mai 2019 [4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Marie d'en haut est publié aux Nouveaux Auteurs et remporte le prix « coup de cœur des lectrices » du roman Femme Actuelle 2011[5]. Il se vend à 15 000 exemplaires et pourrait être porté à l'écran par Sandrine Bonnaire[6],[7].
  • 2013 : Juste avant le bonheur est publié chez Albin Michel et reçoit le prix Maison de la Presse[8].
  • 2014 : Pars avec lui, Albin Michel.
  • 2016 : On regrettera plus tard, Albin Michel.
  • 2017 : De tes nouvelles, Albin Michel.
  • 2018 : Dans le murmure des feuilles qui dansent, Albin Michel
  • 2020 : Se le dire enfin, Flammarion

Jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Le Petit Arbre qui voulait devenir un nuage, récit pour la jeunesse, illustrations de Frédéric Pillot, Albin Michel Jeunesse, .
  • Le Cimetière des mots doux, récit pour la jeunesse, illustrations de Frédéric Pillot, Albin Michel Jeunesse, .

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • Mon guide gynéco. Devenir actrice de sa santé, écrit avec le docteur Teddy Linet, préface de Martin Winckler et illustrations de Jack Koch, Fleuve éditions, .
  • L’Esprit Papillon. Déployez vos ailes et gagnez en légèreté, illustrations de Jack Koch, Pocket, .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Remise des prix du Roman Femme Actuelle 2011 », sur le site de Femme actuelle, 16 mai 2011 (consulté le 11 août 2016)
  2. « Agnès Ledig s’engage pour la promotion du don de sang | Etablissement francais du sang », sur dondesang.efs.sante.fr (consulté le 9 février 2020)
  3. « Angoulême en poche: le salon du livre se poursuit ce dimanche à l’Espace Franquin », sur CharenteLibre.fr (consulté le 9 février 2020)
  4. « Le prix Maison de la presse 2019 couronne Olivier Norek », sur Livres Hebdo (consulté le 9 février 2020)
  5. « Un vrai tremplin », sur le site de Femme actuelle, 9 juillet 2015 (consulté le 11 août 2016)
  6. « Rencontre avec Agnès Ledig : une écriture sans artifice », sur le site du Figaro, 10 mai 2013 (consulté le 11 août 2016)
  7. « Après La Dernière leçon, les projets de Sandrine Bonnaire », sur le site Allociné, 8 novembre 2015 (consulté le 12 août 2016)
  8. « Agnès Ledig a obtenu le prix Maison de la Presse 2013 pour son deuxième roman "Juste avant le bonheur" », sur le site de France 3 Alsace, 22 mai 2013 (consulté le 11 août 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]