Karine Giébel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  une femme de lettres image illustrant français image illustrant le polar
Cet article est une ébauche concernant une femme de lettres française et le polar.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Giebel.
Karine Giébel
Naissance (45 ans)
La Seyne-sur-Mer, Var, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Prix Marseillais du Polar 2005
Prix SNCF du polar français 2009
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Meurtres pour rédemption
Les Morsures de l'ombre
Juste une ombre

Karine Giébel est un auteur français de romans policiers, née le à La Seyne-sur-Mer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Karine Giébel est née à La Seyne-sur-Mer en 1971, dans le Var. Après des études de droit et l'obtention d'une licence, Karine Giébel cumule de nombreux emplois dont celui de surveillante d’externat, pigiste et photographe pour un petit journal local, saisonnière pour un Parc National ou encore équipier chez McDonald. Elle intègre ensuite l’administration. Elle est actuellement juriste dans la fonction publique territoriale et s'occupe des marchés publics au sein d'une communauté d'agglomération[1]. Elle publie deux premiers romans dans la collection "Rail noir" aux éditions La Vie du Rail en 2004 et 2006. Elle poursuit son aventure éditoriale au Fleuve noir et chez Pocket. En huit romans, souvent primés, elle s'est fait une place à part dans le thriller psychologique. Ses romans sont traduits en 9 langues : allemand, italien, néerlandais, russe, espagnol, tchèque, polonais, vietnamien et coréen[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Terminus Elicius, La Vie du rail, 2004. Rééd. Belfond, 2016.
  • Meurtres pour rédemption, La Vie du rail, 2006. Rééd. Fleuve noir, 2010.
  • Les Morsures de l'ombre, Fleuve noir, 2007.
  • Chiens de sang, Fleuve noir, 2008.
  • Jusqu'à ce que la mort nous unisse, Fleuve noir, 2009.
  • Juste une ombre, Fleuve noir, 2012.
  • Purgatoire des innocents, Fleuve noir, 2013.
  • Post Mortem, 12-21, 2013
  • Satan était un ange, Fleuve noir, nov. 2014.
  • De force, Belfond, mars 2016.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Dans des anthologies
  • J'aime votre peur, dans l'anthologie, L'Empreinte sanglante, Paris, Fleuve noir, , 286 p. (ISBN 978-2-265-08911-2, notice BnF no FRBNF42093659)
  • L'Homme en noir, dans l'anthologie, Irradié, Saint-Romain-de-Colbosc, Atelier Mosésu, coll. « Les auteurs du noir », , 173 (p.23-37) p. (ISBN 979-10-92100-32-7)
  • Aleyna, dans 13 à table ! : 2016. Paris : Pocket n° 16479, nov. 2015, (ISBN 978-2-266-26373-3)
En recueil
  • Maîtres du jeu : nouvelles. (contient 2 nouvelles : Post mortem suivi de J'aime votre peur). Pocket Thriller n° 15671, septembre 2013. (ISBN 978-2-266-24300-1)

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix Marseillais du Polar 2005, pour Terminus Elicius[3]
  • Prix Intramuros, Festival Polar&Co de Cognac 2008 pour Les Morsures de l'ombre[4]
  • Prix Derrière les murs, Festival International du Roman Noir de Frontignan 2009 pour Les Morsures de l'ombre[5]
  • Prix SNCF du polar français 2009 pour Les Morsures de l'ombre[6]
  • Prix des Lecteurs de bibliothèques et de médiathèques, Festival Polar de Cognac 2010, pour Jusqu'à ce que la mort nous unisse[7]
  • Prix Polar du meilleur roman français, Festival Polar de Cognac 2012, pour Juste une ombre[8]
  • Prix Marseillais du Polar 2012 pour Juste une ombre[9]
  • Prix des lecteurs du Var 2014 pour Purgatoire des innocents.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]