Wœrth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Woerth.
Wœrth
La Sauer à Wœrth
La Sauer à Wœrth
Blason de Wœrth
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Wissembourg
Canton Canton de Wœrth
Intercommunalité C.C.Sauer-Pechelbronn
Maire
Mandat
Alain Fuchs
2014-2020
Code postal 67360
Code commune 67550
Démographie
Population
municipale
1 790 hab. (2011)
Densité 277 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 23″ N 7° 44′ 47″ E / 48.9397222222, 7.74638888889 ()48° 56′ 23″ Nord 7° 44′ 47″ Est / 48.9397222222, 7.74638888889 ()  
Altitude Min. 160 m – Max. 242 m
Superficie 6,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Wœrth

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Wœrth

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wœrth

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wœrth

Wœrth est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin en région Alsace, à proximité du land allemand de Rhénanie-Palatinat.

La commune fait partie du Parc naturel régional des Vosges du Nord.

Ses habitants sont appelés les Woerthois et les Woerthoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

La localité fait partie de la région naturelle Outre-Forêt[1]. Elle est arrosée par la Sauer, un affluent de rive gauche du Rhin.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Prononciation dans le langage régional : « Werdt ».
Woerth = terres émergées en vieil allemand.
Woerth = dérivé de « Fürt » = gué.

Histoire[modifier | modifier le code]

Woerth est connue pour être le berceau historique de la bataille du 6 août 1870 dite « bataille de Reichshoffen » à la suite de laquelle l'Alsace a été arrachée à la France pour devenir Reichsland[2], [3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Wœrth

Les armes de Wœrth se blasonnent ainsi :
« Parti : au premier de gueules au col de cygne arraché d'argent, au second du même au lion de sable et à la bordure aussi de gueules. »[4].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours François Rutsch[5]    
mars 2001 mars 2008 François Grunder    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 790 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
763 951 1 039 1 179 1 240 1 208 1 132 1 180 1 146
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 121 1 150 1 114 1 071 1 081 1 053 1 064 1 042 1 060
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 036 1 066 1 036 1 070 1 095 1 064 1 161 1 165 1 163
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 335 1 475 1 741 1 710 1 626 1 670 1 796 1 814 1 790
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux et lieux de mémoire

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Charles Altorffer (1881–1960), maire de Wœrth de 1955 à 1959. Pasteur à Lambach puis Wissembourg, il devient député en 1919 et est réélu en 1924. Le 26 mai 1929, il est nommé directeur des Cultes par Poincaré.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Adam, Das Schloss der Grafen von Hanau-Lichtenberg zu Wœrth a. S, Ackermann, Weissenburg i.E, 1906, 29 p.
  • Michel Busser, Pierre Weissend, Joseph Walter, Willy Schneider et Roland Hoyndorf, Wœrth, notre cité, Amicale artistique, Woerth, 1995, 152 p.
  • Conseil de Fabrique de l'église St-Laurent, L'église St-Laurent de Wœrth : histoire, architecture, religion, Gyss, Obernai, 1998, 34 p.
  • Eugène Muentz, Une ville de la Basse-Alsace à l'époque de la guerre de trente ans : Wœrth, F. Sutter, Rixheim, 1902, 40 p.
  • Gabriel Wackermann, « Fonctions et rayonnement du chef lieu de canton [Woerth-sur-Sauer] à l'époque industrielle » in L'Outre-Forêt, revue d'histoire de l'Alsace du nord, no 28, 1979

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Outre-Forêt », in Alsace, Gallimard, Paris, 2007, p. 212
  2. Woerth, son histoire
  3. Woerth sur Sauer
  4. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.newgaso.fr (consulté le )
  5. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  8. « Notice no IM67012614 », base Palissy, ministère français de la Culture Stèle à quatre divinités et monument commémoratif
  9. « Notice no PA67000061 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Notice no IA67008910 », base Mérimée, ministère français de la Culture Fortifications d'agglomération
  11. « Notice no IA67008911 », base Mérimée, ministère français de la Culture Château, actuellement mairie, musée
  12. « Notice no IA67008906 », base Mérimée, ministère français de la Culture Mairie, actuelles perception et bibliothèque
  13. « Notice no PA67000061 », base Mérimée, ministère français de la Culture Château
  14. « Notice no IA67008912 », base Mérimée, ministère français de la Culture Cellier du château, actuellement auberge de jeunesse
  15. « Notice no PA00085264 », base Mérimée, ministère français de la Culture Banc-reposoir dit de l'Impératrice
  16. « Notice no IA67008931 », base Mérimée, ministère français de la Culture Tannerie, actuellement maison
  17. « Notice no IA67008930 », base Mérimée, ministère français de la Culture Moulin
  18. « Notice no IA67008932 », base Mérimée, ministère français de la Culture Moulin Lobstein
  19. « Notice no IA67008907 », base Mérimée, ministère français de la Culture Lavoir
  20. « Notice no IM67012615 », base Palissy, ministère français de la Culture Fontaine monumentale et abreuvoir
  21. « Notice no IA67008928 », base Mérimée, ministère français de la Culture Maison dite « Schloessel »
  22. « Notice no IA67008904 », base Mérimée, ministère français de la Culture Eglise protestante (ancien simultaneum)
  23. Woerth, paroisse luthérienne
  24. « Notice no IA67008903 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  25. « Notice no IM67012622 », base Palissy, ministère français de la Culture Orgue église mixte actuellement protestante
  26. « Notice no PM67001116 », base Palissy, ministère français de la Culture orgue de tribune église paroissiale Saint-Laurent
  27. « Notice no PM67000232 », base Palissy, ministère français de la Culture orgue de tribune : partie instrumentale de l'orgue église paroissiale Saint-Laurent
  28. « Notice no IM67012609 », base Palissy, ministère français de la Culture Orgue église paroissiale Saint-Laurent
  29. La synagogue
  30. La visite de la synagogue de Woerth
  31. « Notice no IA67008905 », base Mérimée, ministère français de la Culture Cimetière
  32. « Notice no IA67008933 », base Mérimée, ministère français de la Culture Monument commémoratif du 1er régiment d'artillerie de Hesse n. 11
  33. « Notice no IA67008934 », base Mérimée, ministère français de la Culture Monument commémoratif du 1er régiment d'infanterie de Basse-Silésie n. 46
  34. « Notice no IA67011101 », base Mérimée, ministère français de la Culture parc commémoratif