Morsbronn-les-Bains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morsbronn (Moselle).
Morsbronn-les-Bains
Image illustrative de l'article Morsbronn-les-Bains
Blason de Morsbronn-les-Bains
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Wissembourg
Canton Wœrth
Intercommunalité C.C.Sauer-Pechelbronn
Maire
Mandat
Lysianne Dudt
2014-2020
Code postal 67360
Code commune 67303
Démographie
Gentilé Morsbronnois
Population
municipale
728 hab. (2011)
Densité 106 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 03″ N 7° 44′ 34″ E / 48.9008, 7.7428 ()48° 54′ 03″ Nord 7° 44′ 34″ Est / 48.9008, 7.7428 ()  
Altitude Min. 160 m – Max. 237 m
Superficie 6,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains

Morsbronn-les-Bains est une commune française située dans le département du Bas-Rhin en région Alsace, dans l'arrondissement de Wissembourg et le canton de Woerth.

La commune fait partie du Parc naturel régional des Vosges du Nord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se situe à quelque 12 km de Haguenau (de Haguenau, prendre direction Woerth), 4 km de Woerth, 42 km au nord de Strasbourg (de Strasbourg, prendre direction Haguenau puis Woerth) et 30 km au sud de Wissembourg (de Wissembourg, prendre direction Haguenau : tourner à Surbourg vers Gunstett)...

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Morsbronn-les-Bains
Frœschwiller Gunstett
Morsbronn-les-Bains
Hegeney Durrenbach

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 6 août 1870, bataille de Frœschwiller-Wœrth.
  • Au printemps 1904, un forage de la Gewerkschaft Gute Hoffnung, à la recherche de pétrole, découvre à une profondeur de 450 mètres un gisement d'eau chaude, au nord-ouest, au bord de la route de Froeschwiller qui conduit vers le village de Eberbach-les-Woerth et le hameau du Lausberg. Georges Urban, un restaurateur de Morsbronn, rachète le gisement et, après analyses, cette réserve d'eau chaude à 44 °C s'avère avoir des vertus bénéfiques pour les rhumatismes car riche en chlorure de sodium et en calcium.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Morsbronn-les-Bains

Les armes de Morsbronn-les-Bains se blasonnent ainsi :
« Parti : au premier d'argent au lion de sable, à la bordure de gueules, au second d'azur au jet de source et sa nuée de vapeur d'argent jaillissant d'un tuyau d'or mouvant du flanc senestre. »[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Dominique Prevot[2]   Technicien
mars 1995 mars 2008 Dominique Prevot   Technicien
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 728 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
337 461 503 588 680 697 622 667 634
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
587 656 644 660 614 599 589 546 580
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
540 538 517 515 538 526 515 500 504
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
511 514 541 540 585 522 568 567 690
2011 - - - - - - - -
728 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église de la Toussaint[5] : Morsbronn est l'une des quelque 50 localités d'Alsace dotées d'une église simultanée[6].
  • Plusieurs monuments à la mémoire des morts de la guerre franco-prussienne de 1870, dont l'impressionnant "Adler" (l' "Aigle"), non loin du relais téléphonique Bouygues sur les hauteurs du village.
  • Didiland, parc de loisirs situé vers le village de Gunstett. Avant la création du 'Didiland' existait le 'Poney-Ranch'.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.newgaso.fr (consulté le 24 mai 2009)
  2. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  5. « L'église de la Toussaint », base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. Bernard Vogler, « Liste de localités ayant de nos jours une église simultanée », in Antoine Pfeiffer (dir.), Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie, SAEP, Ingersheim ; Oberlin, Strasbourg, 2006, p. 298 (ISBN 2-7372-0812-2)