Vladimir Arseniev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arseniev.
Vladimir Arseniev

Vladimir Klavdievitch Arseniev (en russe : Владимир Клавдиевич Арсеньев, ISO 9 : Vladimir Klavdievič Arsen'ev ; né à Saint-Pétersbourg le 29 août 1872 et mort le 4 septembre 1930) est un officier-topographe de l'armée russe, explorateur de la Sibérie orientale (appelée aussi « Extrême-Orient russe »).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il raconta ses voyages dans plusieurs livres dont le plus connu est La Taïga de l'Oussouri - Mes expéditions avec le chasseur golde Derzou (adapté au cinéma par deux fois, dont la version la plus connue est celle d'Akira Kurosawa en 1975) qui décrit ses explorations de la vallée de l'Oussouri aux côtés d'un vieux trappeur de 1902 à 1907. Il fut aussi un des premiers à décrire nombre d'espèces de la flore de Sibérie.

Durant la Guerre civile (1918-1921), il fut commissaire aux minorités ethniques de l'éphémère République d'Extrême-Orient.
Non seulement le régime communiste stalinien n'eut aucune reconnaissance envers ses travaux, mais Arseniev fut accusé d'intelligence avec l'ennemi, à savoir les Japonais. Il fut recherché et ses archives furent saccagées. Il n'échappa à ses poursuivants que parce qu'il se trouvait alors en expédition et parce qu'il ne revint jamais chez lui, terrassé sur le terrain par un ultime coup de froid mortel. Sa femme fut arrêtée et jugée sous le même chef d'inculpation en 1937. Elle fut exécutée et sa fille fut alors placée en centre d'internement pendant au moins quinze ans.

Sa maison à Vladivostok est devenue un musée ; une ville des régions qu'il a explorées a pris son nom en son honneur. Un timbre de la poste soviétique a été édité à sa mémoire en 1956.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Timbre de 40 kopeck de la poste soviétique à l'effigie d'Arseniev, édité en 1956
  • По Уссурийскому Краю (Po Oussouriyskomu Krayou) (1921).
  • Дерсу Узала (Dersou Ouzala) (1923).
  • La Taïga de l'Oussouri - Mes expéditions avec le chasseur gold Derzou. Traduit du russe par le prince Pierre P. Wolkonsky. Payot, Paris, 1939.
  • Мифы, легенды, предания и сказки народов Дальнего Востока (Mify, legendy, predaniya i skazki narodov Dal'nego Vostoka) (Mythes, légendes, traditions et fables des peuples de l'Extrême-Orient russe).
  • Aux confins de l'Amour (Aventure) parution septembre 1994 - 240 pages ISBN 2-7427-0230-X, éditions Actes Sud
  • Dersou Ouzala, présentation et cartographie de Michel Jan, réédition de l'ouvrage de 1939, parution 2007, 395 pages. Petite bibliothèque Payot.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]