Transbaïkalie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Transbaïkalie (homonymie).

La Transbaïkalie (en russe : Забайкалье, Zabaïkalié) ou Daourie (en russe : Даурия, Dauria) est une région montagneuse au-delà du lac Baïkal (préfixe trans-), c'est-à-dire à l'est de celui-ci, en Russie.

Le nom de Daourie est dérivé de l'ethnonyme des Daours. La région s'étend sur une longueur d'environ 1000 kilomètres du nord au sud depuis le plateau de Patomskoïe et le plateau du Nord Baïkal jusqu'à la frontière russe. Elle couvre plus de 1000 kilomètres d'ouest en est depuis le Baïkal jusqu'au méridien de la confluence des rivières Chilka et Argoun.

Dans la Russie impériale, la Daourie était en elle-même une oblast dont la capitale fut Nertchinsk puis Tchita. Elle devint une partie de la République d'Extrême-Orient en 1920. Elle est actuellement divisée entre le kraï de Transbaïkalie et la république de Bouriatie et compose la quasi-totalité des territoires de ces deux divisions fédérales.

La région a donné son nom à différentes espèces animales parmi lesquelles le hérisson daourien (Mesechinus dauuricus), le gobemouche brun (Muscicapa dauurica), le choucas de Daourie (Corvus dauuricus), la perdrix de Daourie (Perdix dauurica), l'étourneau de Daourie (Sturnus sturninus), l'hirondelle rousseline (Cecropis daurica). Dans le règne végétal, le mélèze de Dahurie (Larix gmelinii) doit également son nom vernaculaire à la région.

La réserve naturelle de Daourie préserve l'écosystème de la région.

Références[modifier | modifier le code]