Codru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La région du Codru est un parc naturel régional situé en République de Moldavie, au centre de ce pays et dans la zone la plus élevée en altitude (432 m).

Zones de végétation naturelle de la Moldavie, avec le Codru (en vert) au nord-ouest de la capitale Chișinău.

Nom[modifier | modifier le code]

"Codru" vient du latin Quadratus (parcelle) et signifie en roumain "forêt épaisse, profonde".

Nature[modifier | modifier le code]

Le Codru est la dernière forêt primaire de Moldavie où poussent entre autres des Chênes, des Hêtres et des Ormes, avec une faune où les Cervidés côtoient les Sangliers et un grand nombre d'oiseaux et de Mustélidés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors des grandes invasions qui ont suivi la chute de l'Empire romain, le Codru a servi de refuge aux populations sédentaires latinisées, et c'est pourquoi les Moldaves le considèrent comme leur berceau. La forteresse rurale de Hansca y représente la culture post-romaine de Dridu. Des aurochs vivaient dans le Codru : une tête d'aurochs d'or sur fond de gueules (rouge) figure sur l'écu de la Principauté de Moldavie qui y établit la forteresse de Lăpușna au XIVe siècle. Lors des invasions des Tatars, des Ottomans et des Russes, le Codru a continué à servir de refuge aux populations moldaves, et de nombreux Haïdouks (Robin des Bois locaux) y ont laissé leur empreinte, que décrit le film Les Trouvères (Lăutarii) d'Emil Loteanu.

Dans les années 1930, le naturaliste roumain Grigore Antipa, lui-même Moldave d'origine, créa une réserve naturelle que l'URSS conserva sous forme de parc naturel régional dont la République de Moldavie a hérité... hélas, jusqu'en 2000, sans les moyens financiers nécessaires pour en faire davantage qu'une simple tâche verte sur les cartes touristiques. Depuis 2001, le réseau des corridors biologiques reçoit de nouveaux moyens pour coordonner la politique de protection de l'environnement en République de Moldavie, dans une vision géonomique globale à l'échelon national et européen (réseau écologique national[1], et réseau écologique paneuropéen).

Notes et références[modifier | modifier le code]