Thiébaut de Bar (mort en 1312)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thiebaud, Thiébault, Thiébaut (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thiébaut de Bar.
Thiébaut de Bar
Biographie
Naissance vers 1260
Décès 1312
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 13 mars 1303

Évêque de Liège
1302 – 1312
Précédent Adolphe de Waldeck Adolphe de La Marck Suivant
Autres fonctions
Fonction religieuse
Chanoine de Paris, Beauvais, Reims, Le Mans, Lincoln, Troyes et Liège

Blason

Thiébaut de Bar, né vers 1260, mort en 1312, prince-évêque de Liège de 1302 à 1312. Il était fils de Thiébaut II, comte de Bar et de Jeanne de Toucy.

Il fut pourvu de nombreux prébendes et canonicats. Il était chanoine en Lorraine de Metz, Toul et Verdun. Il disposait, en outre, de prébendes à Paris, Beauvais, Reims, Le Mans, Lincoln, Troyes et enfin Liège. En 1296, à la mort de Bouchard d'Avesnes, évêque de Metz, il fut l'un des candidats en compétition avec Frédéric de Lorraine, évêque d'Orléans. Finalement, ce fut un troisième religieux, Gérard de Rhéninghe, qui fut choisi.

Le 13 décembre 1302 mourut Adolphe de Waldeck, prince-évêque de Liège. Il y avait trois candidats et Guillaume d'Arras fut élu, mais refusa l'élection arguant qu'il n'était pas noble et désigna Thiébaut de Bar comme le plus compétent pour le siège. Celui-ci fut alors élu, élection qui fut confirmée par le pape le 13 mars 1303. Thiébaut était alors à Rome, mais ne put partit immédiatement, car il devait régler ses dettes.

Il signa un traité d'alliance avec Philippe le Bel, roi de France le 8 septembre 1304. En 1308, son neveu à la mode de Bretagne Henri VII de Luxembourg fut élu roi des romains, et il fut l'un de ses principaux conseillers. En 1312, Henri VII fit le voyage à Rome pour se faire sacrer empereur et Thiébaut l'accompagna. Le roi Robert Ier de Naples, inquiet de l'autorité du nouvel empereur, l'attaqua dans les faubourg de Rome le 25 mai 1312. Mortellement blessé, Thiébaut mourut peu après.

Source[modifier | modifier le code]

  • Georges Poull, La Maison souveraine et ducale de Bar,‎ 1994 [détail de l’édition]
  • EUBEL Conrad, Hierarchia catholica medii aevi, sive summorum pontificum, S. R. E. cardinalium, ecclesiarum antistitum series, ab anno 1198 usque ad annum 1431…, Regensberg, 1898, tome I, p. 302.
  • DIGARD Georges, FAUCON Maurice, THOMAS Antoine, FAWTIER Robert, Registres de Boniface VIII, 4 vol., Paris, 1884-1935