Étienne de Liège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Étienne serait né vers 850 et est évêque de Liège de 901 à 920. Il fait ses études à Metz et est ensuite admis à l'école du palais sous le philosophe Mannon. En quittant l'école du palais, Étienne entre comme chanoine de la cathédrale de Metz. Il assiste à un concile tenu à Metz en 888. Peu après, il est pourvu de l'abbaye de Saint-Mihiel, en Lorraine. Louis IV, roi de Germanie, confirme Étienne comme abbé de Lobbes par acte donné à Aix-la-Chapelle en 908 . Il compose quelques cantiques religieux - dont la Magna Vox qui sera l'hymne liégeois jusqu'à la fin de la Principauté - et des traités de liturgie. La célébration de la Très Sainte Trinité lui est attribuée (grâce à son Festi Sanctisissimae Trinitatis).

En 911, le diocèse fait partie de la France, puisque la Lotharingie fait de même.

Il meurt le 10 mai 920 et est inhumé dans la cathédrale Saint-Lambert de Liège [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Théophile Lejeune, L'ancienne abbaye de Lobbes, vol. Annales, t. II, Mons, Cercle archéologique de Mons,‎ 1859, 83 p., p. 49-50

Voir aussi[modifier | modifier le code]