Louis de Bourbon (Liège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis de Bourbon.
Louis de Bourbon
Image illustrative de l'article Louis de Bourbon (Liège)
Biographie
Naissance 1438
Ordination sacerdotale 7 avril 1455
Décès 30 août 1482
Werz, près de Liège
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 1er mai 1467
Prince-évêque de Liège
1456 – 1482
Précédent Jean de Heinsberg Jean de Hornes Suivant
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Louis de Bourbon (1438 † 1482), prince-évêque de Liège de 1456 à 1482, a été au cours de son règne au cœur des rivalités entre le Royaume de France et les États bourguignons, dont il était proche. Il fut assassiné par ordre de Guillaume de La Marck au mois d’août de l’an 1482.

Il était fils de Charles Ier, duc de Bourbon, et d’Agnès de Bourgogne et neveu de Philippe le Bon, duc de Bourgogne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugène Delacroix, L’Assassinat de l’évêque de Liège, (1830, musée du Louvre).

Né en 1438, de Charles Ier, duc de Bourbon, dauphin d’Auvergne, et d’Agnès de Bourgogne, fille de Jean sans Peur. Neveu du duc de Bourgogne, Philippe le Bon, il est élevé à la Cour de Bourgogne. Il reçoit l’évêché à 18 ans du pape Calixte III (1455-1458) au mépris des droits du chapitre, le 30 mars 1456, qui le dispense pendant sept ans (1463) de recevoir les ordres mineurs et majeurs.

Il fut déposé en 1465 par les Liégeois, alliés de Louis XI de France. Philippe le Bon prit les armes contre les armées liégeoises dirigées par Raes de Heers, et les défit le 20 octobre 1465 à Montenaken. Les Liégeois durent signer la Paix de Saint-Trond, où Philippe le Bon était désormais institué suzerain de la Principauté et Louis de Bourbon réinstallé en tant que Prince-évêque de Liège le 19 septembre 1466.

Raes de Heers et les États liégeois continuèrent de résister aux Bourguignons. Ils furent de nouveau battus le 28 octobre 1467 au cours de la bataille de Brustem, cette fois par les troupes de Charles le Téméraire.

Le 20 août 1468, une rencontre eut lieu à Bruxelles entre un émissaire du Pape Paul II, Charles le Téméraire et Louis de Bourbon, à la suite de laquelle le Prince-évêque fut de nouveau installé à Liège. Après une nouvelle révolte et l’ultime sursaut des 600 Franchimontois, la ville fut entièrement détruite le 30 octobre 1468 par les troupes de Louis XI et de Charles le Téméraire, désormais réconciliés.

Il fut assassiné le 30 août 1482 par ordre de Guillaume de La Marck, dans un endroit appelé Werz, près de Liège[1].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Monnaie liégeoise de Louis de Bourbon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charlotte-Rose de Caumont La Force, Histoire secrete de Bourgogne, t. 3e, Paris, 1782, [lire en ligne], p. 61
  2. Voir généalogie des Bourbon Busset

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]