Maximilien-Henri de Bavière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maximilien-Henri de Bavière
Image illustrative de l'article Maximilien-Henri de Bavière
Portrait de Maximilien-Henri de Bavière.
Biographie
Naissance 16 octobre 1621
Munich, Drapeau de l'Électorat de Bavière Électorat de Bavière (actuelle Allemagne)
Ordination sacerdotale 27 septembre 1651
Décès 3 juin 1688
Bonn, Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire (actuelle Allemagne)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 8 octobre 1651
Évêque de Münster
16833 juin 1688
Précédent Ferdinand II de Fürstenberg Frédéric Christian de Plettenberg Suivant
Évêque de Hildesheim
16503 juin 1688
Précédent Ferdinand de Bavière Jobst Edmund von Brabeck Suivant
Prince-évêque de Liège
16503 juin 1688
Précédent Ferdinand de Bavière Jean-Louis d'Elderen Suivant
Archevêque-Électeur de Cologne
16503 juin 1688
Précédent Ferdinand de Bavière Joseph Clément de Bavière Suivant

Blason

Maximilien-Henri de Bavière (8 décembre 1621 à Munich - 5 juin 1688 à Bonn), petit-fils du duc Guillaume V de Bavière et de Renée de Lorraine, fils d'Albert de Bavière et Mathilde de Leuchtenberg, fut de 1650 à 1688 prince-archevêque-Électeur de Cologne de par la coadjution de son oncle et prédécesseur, Ferdinand de Bavière. Il obtint aussi successivement les diocèses d'Hildesheim, de Liège et de Münster.

Il eut un rôle actif et essentiel lors de la Guerre de Trente Ans, qui opposa protestants et catholiques. Il prit naturellement parti pour ces derniers.

Allié de la France, il choisit pour coadjuteur Guillaume-Egon de Furstenberg mais, à sa mort, l'opposition des princes et du clergé Allemands qui ne pouvaient admettre qu'un agent de la France devint prince-électeur empêcha ce dernier d’accéder à l'archiépiscopat et ce fut un autre membre de la Maison de Wittelsbach qui devint archevêque et électeur Joseph-Clément de Bavière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]