Henri Ier de Verdun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Ier de Verdun est prince-évêque de Liège de 1075 à 1091.

Durant la querelle des investitures, Henri de Verdun qui doit ses fonctions à l'empereur, choisira le parti de celui-ci. Le 24 janvier 1076, il assiste au synode d'évêques et d'abbés, convoqués par Henri IV à Worms, et présidé par Sigefroi Ier, archevêque de Mayence, qui prétend déposer le pape Grégoire VII. Celui-ci répond immédiatement en excommuniant l'empereur. Dans le bras de fer qui s'ensuit, l'empereur finira par s'incliner devant le pape dans la fameuse Pénitence de Canossa.

En 1081, Henri de Verdun réussit à se faire reconnaître comme haut responsable de la paix de Dieu, c'est-à-dire de l'ordre public, dans tout le diocèse. Conforté dans sa position de prince-évêque il deviendra la personnalité politique la plus importante de la Meuse moyenne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Daris, Histoire du diocèse et de la principauté de Liège, T. I. depuis leur origine jusqu'au XIIIe, Edition Demarteau, pp. 405 et suiv. (Liège, 1890)
  • Ferd. Henaux, Histoire du pays de Liège, 3e édition, Imprimerie J. Desoer, Liège, 1874, T.I, pp. 146 et suiv.
  • Jean Lejeune, La Principauté de Liège, Eugène Wahle, Liège, 1980