Adolphe de La Marck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adolphe de La Marck, né en août 1288, mort le 3 novembre 1344, était le 3eme fils d'Eberhard II, comte de la Marck, et de Ermengarde ou Irmgard de Limbourg ou von BERG (+1294). Il est prince-évêque de Liège du 4 avril 1313 au 3 novembre 1344.

À l'âge de 10 ans, il devient prévôt de Saint-Martin à Worm. En 1308, il est prévôt de Saint-Séverin à Cologne puis en février 1310, il y devient chanoine métropolitain. Il part faire ses études à Orléans puis est intronisé évêque de Liège par Clément V.

Il est l'un des princes les plus autoritaires de son époque et est en lutte perpétuelle contre ses sujets. En tant qu'ecclésiastique, il prend les mêmes armes que son frère Englebert II de la Marck c'est-à-dire d'or à la face échiquetée de 3 tires d'argent et de gueules.

Il signe la Paix de Fexhe en 1316 et la Paix de Jeneffe en 1330. C'est sous son épiscopat qu'est signée la Paix des Lignages, mettant fin à la Guerre des Awans et des Waroux.

En 1343, il autorise la création du Tribunal des XXII, consacrant le principe de la responsabilité de tous les fonctionnaires publics.

Voir aussi[modifier | modifier le code]