The Manhattan Transfer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manhattan Transfer (homonymie).

The Manhattan Transfer

Description de cette image, également commentée ci-après

The Manhattan Transfer en concert
De gauche à dtoite :
Janis Siegel, Cheryl Bentyne, Alan Paul & Tim Hauser

Informations générales
Pays d'origine New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical doo-wop, jazz
Années actives 1971 à ce jour (2011)
Labels Atlantic, Columbia, Rhino, Summit, Flashback, Telarc, King Records, Warner
Site officiel http://manhattantransfer.net
Composition du groupe
Membres Cheryl Bentyne
Janis Siegel
Tim Hauser
Alan Paul
Anciens membres Laurel Massé
Erin Dickens / Marty Nelson / Gene Pistilli / Pat Rosalia

The Manhattan Transfer est un groupe vocal de doo-wop, de jazz « léger » et cabaret américain (1969).

Il est composé de deux chanteuses et deux chanteurs :

Sauf cas particuliers comme le concert cité ci-dessous[5], les quatre vocalistes sont généralement accompagnés par :

Le groupe s'est illustré, notamment, par des reprises chantées du Birdland de Weather Report, dont une, au Playboy Jazz Festival in Los Angeles, réunissant les deux groupes[5].

Ce morceau est devenu l'indicatif musical de The Manhattan Transfer.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Tim Hauser,
le fondateur du Groupe

Le nom du groupe est inspiré du roman Manhattan Transfer de John Dos Passos, publiée en 1925, et reflète ses origines New-yorkaises.

Une première formation[10], dirigée par Tim Hauser, a vu le jour à New York en 1969, mais s'est séparée après avoir enregistré un seul album Jukin' en 1971.

Le groupe actuel a été fondé en 1972 par Tim Hauser avec Janis Siegel, Alan Paul et Laurel Massé. Cette formation a tout de suite connu un grand succès et Ahmet Ertegün, directeur d'Atlantic Records leur proposa un contrat qui aboutit à l'enregistrement, en 1975 du premier album de cette nouvelle formation The Mannathan Transfer. Cet album contient notamment leur premier tube Operator, dont la musique et le rythme rappellent ceux d'un Gospel.

Le succès international[modifier | modifier le code]

Le groupe effectua plusieurs tournées en Europe où leurs deux albums Coming Out et Pastiche obtinrent des records de vente. L'un des titres, une reprise de Chanson d'Amour (Wayne Shanklin) fut classé numéro 1 en Angleterre en 1977 alors qu'il n'obtint aucun classement aux États-Unis. À la suite de ce succès, l'album The Manhattan Transfer Live a été enregistré au Royaume-Uni et a confirmé la grande popularité du groupe en Europe à ce moment-là. Immédiatement après que cet album a été enregistré, en 1978, Laurel Massé a été gravement blessée dans un accident de voiture et remplacée par Cheryl Bentyne. Depuis cette époque, la formation n'a plus été modifiée (2009).

L'enregistrement suivant, Extensions, contient leur second tube Twilight Zone, écrit par Alan Paul et Jay Graydon comme un hommage à la série diffusée sur CBS Télévision de Rod SerlingThe Twiligh Zone (La Quatrième Dimension)[11].

The Manhattan Transfer et l'univers du Jazz[modifier | modifier le code]

La première plage de l'album Extensions est Birdland, une musique de Weather Report avec un texte de Jon Hendricks. Ce morceau, qui est devenu l'indicatif musical du groupe est un des enregistrements de jazz les plus populaires des années 1980. Birdland a rapporté à The Manhattan Transfer ses premiers Grammy Award :

  • Meilleure Exécution de Jazz-Fusion Vocal ou Instrumental et
  • Meilleurs arrangements de Jazz Vocal.

En 1981, The Manhattan Transfer marque l'histoire de la musique en devenant le premier groupe à remporter un Grammy dans les deux catégories Pop et Jazz dans la même année. Boy from New York, une adaptation du hit des Ad Libs de 1965 est propulsé en tête des hit-parades et gagne le prix de la meilleure interprétation de Pop Music par un duo ou un groupe alors que Until I Met You (Corner Pocket) remporte le prix de la meilleure interprétation Jazz (duo ou groupe). Ces deux titres figurent sur le sixième album du groupe : Mecca for Moderns.

En 1982, le groupe a gagné un autre Grammy, pour la meilleure interprétation de Jazz vocal, (duo ou groupe), pour son interprétation de « l'ode à la route » classique, Route 66. La chanson fait partie de la bande sonore du film de Burt Reynolds Sharky's Machine (L'Anti-Gang).

La progression[modifier | modifier le code]

En septembre 1983, l'album Bodies and Souls parait, ayant une saveur « contemporaine-urbaine » qui aboutit à 2 singles « R&B » : Spice of Life et Mystery, une ballade. Malgré son rythme lent et les intonations puissantes de Janis Siegel, Mystery est devenu une des chansons les mieux appréciées du groupe. Tim Hauser a appelé ce tube « group's biggest turntable  » (la plus grande platine du groupe) en référence au temps de passage à la radio) et Anita Baker l'a inséré dans son album Rapture.

L'album suivant, Vocalese (1985) a été un grand succès. Il a reçu douze nominations aux Grammy. C'est, à ce jour, la seconde performance après Thriller de Michael Jackson comme album le plus nommé. The Manhattan Transfer a gagné dans deux catégories : la Meilleure interprétation (duo ou groupe)et Meilleurs arrangements vocaux. Il s'en est suivi un enregistrement live et le concert a fait l'objet d'une vidéo (VHS et DVD).

Pour Brasil, le groupe est allé travailler avec des auteurs-compositeurs brésiliens et des musiciens Ivan Lins, Milton Nascimento, Djavan et Gilberto Gil. Brasil a remporté un Grammy pour la Meilleure interprétation Pop par un Duo ou un Groupe avec Chant.

En 1991 le groupe a sorti The Offbeat of Avenues chez Sony ; cet album leur a rapporté leur 10e Grammy pour Sassy. Ils ont ensuite sorti un CD de chansons de Noël : The Christmas Album.

The Manhattan Transfer enregistra ensuite The Manhattan Transfer Meets Tubby The Tuba, un album pour enfants puis, revenant au label Atlantic, ils enregistrèrent Tonin (une compilation de RnB et de tubes pop des années 1960 qui n'avaient pas rencontré de grands succès). Ensuite, Swing (sur des airs des 30). Leur dernier album final pour Atlantic a été The Spirit of St. Louis (2000 en musique|2000), consacré à la musique de Louis Armstrong.

The Manhattan Transer est entré au Vocal Group Hall of Fame[12] en 1998.

Activité récente[modifier | modifier le code]

Le groupe est passé au label Telarc en 2003 pour enregistrer Couldn't Be Hotter, un album live reprenant une grande partie des chansons de Spirit of St. Louis.

En 2004, En 2004, le groupe a enregistré un autre CD « de pastiche », Vibrate, mélangeant des airs originaux avec des plus vieux, du jazz, du funk, etc. Vibrate a été enregistré avec des musiciens notables comme le bassiste Will Lee [13] et le percussionniste renommée Steve Hass[7].

Ils ont aussi réalisé, d'abord au Japon, puis aux États-Unis, An Acapella Christmas en 2005.

En 2006, The Symphony Sessions est une collection des hits du groupe ré-arrangés pour orchestre symphonique et groupe pop.

2006 marque aussi l'enregistrement de leur première chanson originale pour un film, Trail of the Screaming Forehead [14].

En 2009, le 29 septembre, The Manhattan Transfer a sorti son premier album studio en 5 ans: The Chick Corea Songboook. L'album comprend des chansons comme Spain, 500 Miles High et Free Samba. L'album est publié par Four Quarters Entertainment.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Tim Hauser / Erin Dickens / Marty Nelson / Gene Pistilli / Pat Rosalia[modifier | modifier le code]

Tim Hauser / Laurel Massé / Alan Paul / Janis Siegel[modifier | modifier le code]

Tim Hauser / Cheryl Bentyne / Alan Paul / Janis Siegel[modifier | modifier le code]

DVD Video[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Les sites web cités ci-dessous en références sont en langue anglaise
  1. Site officiel de Cheryl Bentyne
  2. Site officiel de Janis Siegel
  3. Tim Hauser (en) sur en.wikipedia
  4. Alan Paul (en) sur en.wikipedia
  5. a et b Vidéo du Playboy Jazz Festival in Los Angeles
  6. Site officiel de Yaron Gershovsky
  7. a et b Site officiel de Steeve Hass
  8. Adam Hawley sur powerpresskits.com
  9. Site officiel de Gary Wicks
  10. Cette formation était composée par Tim Hauser, Erin Dickens, Marty Nelson, Gene Pistilli et Pat Rosalia.
  11. L'introduction de la chanson est inexactement attribuée dans les notes de pochette à Bernard Herrmann, qui a écrit le thème pour la Saison Un seulement alors que le thème principal, qui est utilisé dans la chanson de The Manhattan Transfer a été composé par Marius Constant.
  12. Voir le site
  13. Site officiel de Will Lee
  14. Site officiel du film (thème : La terreur frappe Longhead Bay quand des fronts rampants extraterrestres envahissent la terre en s'attachant à la tête des autochtones, s'emparant ainsi de leurs âmes...)

Voir aussi[modifier | modifier le code]