Tamara Karsavina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tamara Karsavina vers 1912.

Tamara Platonova Karsavina (en russe : Тамара Платоновна Карсавина) est une danseuse russe née à Saint-Pétersbourg le (25 février pour le calendrier russe) et morte à Beaconsfield dans le Buckinghamshire en Angleterre le .

Elle était la fille du premier danseur du Théâtre Mariinsky Platon Karsavine.

Son frère Lev Karsavine (1882–1952) est un philosophe religieux et poète, l’auteur de livres sur l’histoire de la culture européenne, et professeur à l'Université de Saint-Pétersbourg et l'Université de Vilnius. Il a été arrêté par le régime de Staline.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est formée à l'école de ballet de Saint-Pétersbourg, notamment par Enrico Cecchetti, elle est engagée au théâtre Mariinsky en 1902 et partage bientôt les premiers rôles entre sa ville natale et la compagnie de Serge de Diaghilev.

Elle s'installe à Londres après son mariage avec un diplomate britannique en 1918, tout en poursuivant sa collaboration avec Diaghilev.

À la mort de ce dernier, elle danse pour le Ballet Rambert. Mettant un terme à sa carrière en 1931, elle se consacre à l'enseignement de la danse jusqu'en 1955.

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • 1914 : effigie en argent de Tamara, réalisé par Francis La Monaca à la demande de Marie-Sophie de Bavière, pour offrir au Tsar et à son épouse pour leurs noces d'argent. Seule représentation conservée des représentations des artistes des Ballets russes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :