Sugarland Express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sugarland Express

Titre original The Sugarland Express
Réalisation Steven Spielberg
Scénario Steven Spielberg
Hal Barwood
Matthew Robbins
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Sortie 1974
Durée 108 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sugarland Express (The Sugarland Express) est un film américain de Steven Spielberg sorti en 1974.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lou Jean Poplin, une femme un peu paumée, décide d'entreprendre la reconstruction de sa famille, dont tous les membres sont dispersés (son mari Clovis Poplin est en prison, et son fils est en famille d'accueil). Elle force donc Clovis à s'échapper de la prison, puis, l'évasion pratiquement réussie, le couple s'en va retrouver leur fils. Mais en chemin, ils prennent un policier en otage, et se retrouvent alors poursuivis par un improbable déploiement de forces de l'ordre et de journalistes, à travers tout le Texas.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

  • Monde : 12,8 millions de dollars américains[1]
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 7,5 millions de dollars américains

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix du scénario
Nomination à la Palme d'or

Sources : Internet Movie Database

Analyse du film[modifier | modifier le code]

  • Le film est fondé sur un événement assez similaire, qui s'est passé en 1969 dans la région de Sugarland, au Texas. Robert et Ila Fae Dent kidnappèrent un policier et volèrent sa voiture. Ils se rendirent alors à Port Arthur, où habitait la mère d'Ila Fae. Mais 150 voitures de police se rendirent immédiatement sur les lieux, tandis que les médias s'emparaient de l'affaire. L'agent du FBI Bob Wiatt, confronté au couple, fut forcé de tuer Robert d'une balle en pleine nuque (celui-ci braquait une arme sur l'agent) et d'arrêter Ila Fae, non sans user de violence[3].
  • Ce film est le premier de Steven Spielberg réalisé pour le cinéma (Firelight étant un home-movie et Duel à l'origine un téléfilm). Il connut un succès mitigé : Universal coupa plusieurs scènes, jugeant le sujet trop difficile et même s'il fut nommé pour le meilleur scénario original aux Writers Guild of America Awards 1975, le film fut un échec au box-office. Ce n'est qu'un an plus tard, lorsque sortiront en salles Les Dents de la mer, que Spielberg connaîtra le succès public.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Clément Safra, Dictionnaire Spielberg, Paris, Vendémiaire, coll. « Dictionnaire »,‎ 2011, 360 p. (ISBN 978-2-36358-010-8).


Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]