Steven Wilson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Steven Wilson

alt=Description de l'image Sw.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Steven John Wilson
Naissance 3 novembre 1967
Hemel Hempstead, Hertfordshire - Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale guitariste, chanteur, compositeur, producteur
Genre musical Rock progressif, rock psychédélique, ambient
Années actives Depuis 1987
Site officiel http://www.swhq.co.uk/

Steven John Wilson, né le 3 novembre 1967 à Hemel Hempstead, Hertfordshire au Royaume-Uni, est un guitariste, chanteur et compositeur britannique. Il est principalement connu pour être le leader du groupe de rock progressif Porcupine Tree, mais a également participé à de nombreux groupes et contribué à de nombreux projets. S'il s'est particulièrement illustré comme guitariste au sein de Porcupine Tree, il est aussi claviériste et joue plusieurs autres instruments. Il est également producteur et ingénieur du son.

Biographie[modifier | modifier le code]

Steven Wilson a appris la musique en autodidacte, et son attirance pour le 5e art apparut vers l'âge de 8 ans. Son enfance fut bercée par la culture musicale de ses parents, adeptes de musique progressive qu'ils écoutaient en boucle.

Enfant, ses parents voulurent lui faire apprendre la guitare mais il n'apprécia pas. À 11 ans, il retrouve une guitare classique, en nylon, et s'adonne déjà à des expériences sonores avec un matériel sommaire (microphone, enregistreur cassette).

Entre 1984 et 1986, Steven Wilson enregistra avec les groupes Altamont (en) et Karma, et grâce au succès de Porcupine Tree, certaines de ces compositions ont refait surface.

Lors de son expérience avec ces groupes, son style musical s'oriente vers le rock progressif, le psychédélique l'avant-gardisme. Vient ensuite la naissance de Porcupine Tree et de No-Man qui lui ouvriront les portes du succès.

Steven Wilson possède aussi son propre label, Headphone Dust, afin de promouvoir ses projets solos. Il a sorti sous ce label, en 2009, Insurgentes, son premier album solo, disque très éclectique recouvrant l'ensemble des influences non-exploitées à travers ses différents projets : des styles tels le post-punk, le hip-hop, le disco ou encore le metal figurent sur cet album.

Suite au succès d’Insurgentes, Steven se penche sur d'autres projets (notamment le remixage de plusieurs albums de grands groupes de Rock tels que King Crimson ou Jethro Tull) et il se met à écrire ce qui deviendra son second album solo : Grace For Drowning (qu'il qualifiera lui-même de son plus grand projet à ce jour). Sorti en automne 2011, il se présente sous la forme d'un double album : la première partie baptisée Deform To Form A Star et la seconde Like Dust I Have Cleared From My Eye, la seconde étant plus sombre et lourde que la première. Ce projet comprend la participation de nombreux musiciens invités à jouer, tels que Jordan Rudess (Dream Theater), Steve Hackett (ex Genesis), Nick Beggs (ex Kajagoogoo), Pat Mastelotto (qui a participé à la reformation de King Crimson), et autres Tony Levin (King Crimson). Cet album est un tel succès dans la communauté du rock progressif que Wilson décide de tenter sa chance et de partir en tournée pour promouvoir ses deux albums solos. Afin de mener à bien son projet, il a dû créer un groupe de tournée parmi lesquels nous retrouvons : Marco Minnemann à la batterie, Nick Beggs à la basse ainsi qu'au Chapman's Stick et aux chœurs, Adam Holzman aux claviers, Theo Travis à la flûte traversière ainsi qu'au saxophone et accessoirement aux claviers et enfin Aziz Ibrahim aux guitares (Steven s'occupant des voix, de la guitare et du clavier). Cependant ce dernier a dû faire face un contre temps lors du déroulement de la seconde partie de la tournée et a été remplacé par le guitariste Niko Tsonev.

Après avoir fait le tour du monde avec son groupe et avoir enregistré un CD live servant à financer la seconde étape de la tournée (Catalog, Preserve, Amass) ainsi qu'un nouveau DVD/Bluray live avec l'aide de Lasse Hoile à Mexico (Get All You Deserve), Steven s'est lancé dans l'écriture de son troisième album solo incluant ses musiciens de tournée à l'exception du guitariste, Tsonev, qui n'a pas pu assurer les sessions et qui a été remplacé par le talentueux guitariste Anglais : Guthrie Govan. Cet album a été enregistré en quelques jours (fin septembre) dans un studio à Los Angeles avec, au mixage, le grand Alan Parsons, notamment connu pour avoir fait le mixage de l'album de Pink Floyd : The Dark Side of the Moon. Ce nouvel album, intitulé The Raven That Refused To Sing (and other stories) est prévu pour le 25 février 2013 et sera suivi par une nouvelle tournée déjà programmée, débutant en mars par l'Angleterre suivi de l'Europe.

Projets[modifier | modifier le code]

Discographie solo[modifier | modifier le code]

Groupes Musicaux[modifier | modifier le code]

Steven Wilson a participé à de nombreux groupes dont voici la liste :

Steven Wilson en concert en 2007
  • Porcupine Tree, groupe composé de quatre musiciens orienté rock progressif/expérimental.
  • No-Man, groupe composé de deux musiciens orienté musique expérimentale (électro, pop-rock, jazz, classique).
  • Blackfield, groupe composé de cinq musiciens (dont Aviv Geffen), orienté rock progressif et rock-pop. 4 albums.
  • Bass Communion, groupe composé de Steven Wilson, en collaboration avec divers artistes, orienté ambient minimaliste et drone.
  • IEM, groupe composé de Steven Wilson orienté musique expérimentale.
  • Storm Corrosion, projet commun avec Mikael Åkerfeldt (Opeth) en 2012.

DVD[modifier | modifier le code]

  • Get All You Deserve (2012) (Live at Mexico City)
  • Insurgentes (2010) (documentaire)
  • The Road To Or-Shalem du groupe Orphaned Land (2011) (apparition sur "M I ?")

Contributions[modifier | modifier le code]

Steven Wilson apporta également son expérience à beaucoup d'enregistrements :

  • 2012 : Emerson, Lake & Palmer : remixage de leur premier album et de Tarkus.
  • 2011 : Opeth sur l'album Heritage (mixage); Remixage de l'album Aqualung de Jethro Tull; Remixage de l'album In the Land of Grey and Pink de Caravan.
  • 2010 : collaboration avec Pendulum pour la chanson The Fountain, de l'album Immersion.
  • 2008 : King Crimson : In the court of Crimson King (re-mixage)
  • 2007 : apparition sur la chanson Repentance de Dream Theater sur l'album Systematic Chaos (voix)
  • Mai 2005 John Wesley Shiver (mixage)
  • Octobre 2004 Theo Travis Earth to Ether (mixage)
  • Septembre 2004 Vidnaobmana Legacy (guitare solo)
  • Juin 2004 Paatos Kallocain (mixage)
  • Avril 2004 Marillion Marbles (mixage)
  • Février 2001, novembre 2002 et avril 2003 Opeth Blackwater Park, Deliverance, Damnation (producteur, piano, mellotron, guitare, et voix)
  • Mars 2001, Anja Garbarek Smiling & Waving (producteur, mixage)

Steven est également le producteur du nouvel album d'Anathema, nommé We're Here Because We're Here et de celui du groupe de death-métal folk progressif israélien Orphaned Land, nommé The Neverending Way Of ORwarriOR', tous deux sortis courant 2010.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Steven Wilson a lancé un film attaché à son album : Insurgentes. Dans celui-ci - réalisé en collaboration avec Lasse Hoile (photographe de Porcupine Tree et ami de Wilson) - Steven nous explique sa vision du monde de la musique de nos jours, de l'avènement du MP3, mais nous montre également l'enregistrement d’Insurgentes. De nombreuses célébrités amies de Wilson font une ou plusieurs apparitions comme Mikael Åkerfeldt (chanteur et guitariste d'Opeth) et Aviv Geffen (chanteur et guitariste de Blackfield, autre projet de Wilson). Ce documentaire a été à l'affiche de nombreux festivals du cinéma, au Danemark et aussi au Mexique et est sorti le 27 septembre 2010 en DVD.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « Préface », dans Jeff Wagner, Mean Deviation: Four Decades of Progressive Heavy Metal, Bazillion Points,‎ 2010, 364 p. (ISBN 978-0979616334)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]