Guthrie Govan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guthrie Govan

Description de cette image, également commentée ci-après

Guthrie Govan en concert avec Asia à Haarlem en 2005

Informations générales
Naissance 27 décembre 1971 (42 ans)
Chelmsford, Essex, Angleterre
Genre musical Blues, Metal, rock progressif, jazz fusion
Instruments Guitare
Années actives Depuis 1991
Site officiel www.guthriegovan.co.uk

Guthrie Govan, né le 27 décembre 1971 à Chelmsford, Essex, Angleterre est un guitariste connu pour son travail avec les groupes Asia (2001-2006), GPS, The Young Punx, The Fellowship, Erotic Cakes et The Aristocrats. Il est professeur de guitare et travaille avec le magazine britannique Guitar Techniques, l'Académie de musique contemporaine de Guildford et la Brighton Institute of Modern Music. Il a été nommé « guitariste de l'année » par le magazine Guitarist en 1993.

Biographie[modifier | modifier le code]

Govan commence à jouer de la guitare à l'âge de trois ans, encouragé par son père, mais il apprend principalement à l'oreille. À l'âge de neuf ans il joue avec son frère Seth Govan de la guitare sur la chaîne Thames Television dans un programme intitulé Ace Rapports. À l'école secondaire, il découvre, via des camarades plus âgés, les guitaristes « shredder » de l'époque.

Après avoir quitté l'école, il lit de l'anglais à l'université d'Oxford, qu'il quitte un an après afin de poursuivre une carrière dans la musique. À cette époque (vers 1991), il envoie des démos de son travail à Mike Varney de Shrapnel Records. Varney est impressionné et lui offre un contrat de disque. Cependant il refuse, expliquant qu'il voulait simplement savoir s'il était suffisamment bon.

En 1993, il remporte le prix « Guitariste de la décennie » du magazine Guitarist avec son morceau instrumental « Wonderful Slippery Thing » (une version qui apparaît plus tard sur son premier album solo), la démo du titre lui a valu une place parmi les nouveaux venus de plusieurs autres dans la finale en direct, qu'il a alors gagné.

Depuis la fin des années 1990, Govan a enseigné à l'Institut de Guitare à Acton, Thames Valley University et l'Académie de musique contemporaine, il enseigne actuellement à Brighton Institute of Modern Music. Dans ce contexte, il est connu pour sa capacité à enseigner un large éventail de styles.

Govan a publié deux livres sur le jeu de guitare : Creative Guitar Volume 1: Cutting Edge Techniques et Creative Guitar Volume 2: Advanced Techniques..

L'album solo de Govan, Erotic Cakes, sort sur le label Records Cornford en août 2006. Dans les notes de la pochette de l'album, il explique que le nom de l'album provient d'un épisode des Simpsons. Il explique également que lorsqu'il joue en concert le groupe est présenté comme Erotic Cakes plutôt que simplement Guthrie Govan. En plus de la basse jouée par Seth, le frère de Govan, et la batterie par Pete Riley, l'album comporte des solos de guitare de Richie Kotzen (dont le studio de Los Angeles a été utilisé pour enregistrer les pistes de guitare sur l'album) et Bumblefoot respectivement sur « Ner Ner » et « Rhode Island Shred ». Seth Govan et Pete Riley complètent également le groupe Erotic Cakes en concert.

Le line-up de The Erotic Cakes, avec l'ajout du clavieriste et saxophoniste Zak Barrett, forme également un groupe de jazz-fusion appelé The Fellowship. Le groupe joue au club Bassment à Chelmsford, Essex, chaque jeudi soir depuis plusieurs années.

En 2006, il forme avec le bassiste et chanteur John Payne et le batteur Jay Schellen le groupe GPS[1]. Avec le claviériste de Spock's Beard Ryo Okomuto, ils sortent l'album Window To The Soul chez InsideOut Music[2].

Lors du NAMM de Anaheim en janvier 2011, il forme avec le bassiste Bryan Beller et le batteur Marco Minnemann un power trio. Suite au succès de leur prestation quasi-improvisée, ils décident de former un groupe, dénommé The Aristocrats et le groupe enregistre un album en avril 2011 à Chicago. L'album est publié en septembre 2011 par le label Boing Music. La sortie de l'album est suivie d'une tournée mondiale[3].

Influences et technique de Govan[modifier | modifier le code]

Ses premières influences étaient Jimi Hendrix et l'époque Cream d'Eric Clapton. Il se décrit ainsi comme venant d'un « fond de blues rock », la technique conduit la musique pour guitare, il cite l'imagination de Steve Vai (ainsi que Frank Zappa, avec qui Vai a joué) et la passion d'Yngwie Malmsteen comme influence. Le jazz et les éléments de fusion sont une partie importante de son style : il cite Joe Pass comme une influence déterminante à cet égard[réf. nécessaire].

Govan est connu pour sa virtuosité à la guitare électrique, en raison de ses compétences techniques et de la variété des styles qu'il maîtrise. Le profil MySpace de Govan liste des citations de différents guitaristes à cet effet ; par ailleurs, les virtuoses Joe Satriani et Paul Gilbert ont loué le jeu de Govan[4],[5].

Équipement[modifier | modifier le code]

Par le passé, Guthrie Govan a utilisé principalement des guitares John Suhr : Son propre modèle signature, trois Suhr standards légèrement personnalisées, un modèle Suhr « modern 24 », ainsi qu'une Classic et une Classic T.

Il utilise un Victory Amps V100 avec The Aristocrats et Steven Wilson.

Pour anecdote, c'est d'ailleurs lors d'un salon de la musique, où il jouait sur le stand Cornford, que Guthrie a été remarqué par John Suhr lui-même. Ce dernier a plus tard insisté pour que Guthrie reparte avec une guitare.

Guthrie Govan est un des rares guitaristes à utiliser des guitares fretless, de la marque Vigier.

Guthrie Govan a mis un terme à son partenariat avec Suhr pendant l'année 2013 et a développé un modèle signature avec Charvel, dévoilé officiellement au NAMM d'hiver 2014.

Discographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2002 : (en) Creative Guitar Volume 1: Cutting Edge Techniques, Sanctuary Publishing Ltd, (ISBN 978-1860744624)
  • 2002 : (en) Creative Guitar Volume 2: Advanced Techniques., Sanctuary Publishing Ltd, (ISBN 978-1860744679)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom vient de leurs initiales
  2. Jean-Guillaume Lanuque, « GPS : Window to the Soul », Big Bang, no 63,‎ automne 2006 (lire en ligne)
  3. « Guthrie Govan en concert en France », Guitariste.com,‎ 10 mars 2012 (lire en ligne)
  4. Owen Edwards, Joe Satriani - Instrumental Hero - G3 2007 Update, All Out Guitar, 6 March 2007, Accessed 8 February 2008
  5. Fall In Love With Paul Gilbert Again, MetalSucks.com, Accessed 18 October 2009

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Luke Machin, « Guthrie Govan », sur Dutch Progressive Rock Page (consulté le 11 septembre 2012)