Săpânța

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Săpânța
Blason de Săpânța
Héraldique
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Maramureș
Maire
Mandat
Ioan Turda PSD
2008
Code postal 437 305
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 3 336 hab. (2007)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 35′ N 23° 25′ E / 47.58, 23.42 ()47° 35′ Nord 23° 25′ Est / 47.58, 23.42 ()  
Altitude Min. 228 m – Max. 1 500 m
Superficie 13 917 ha = 139,17 km2
Divers
Cours d'eau Tisa
Fondation 1373
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Săpânța

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Săpânța
Liens
Site web http://www.sapanta.ro

Săpânța (Szaplonca en hongrois, Sapunka en slovaque, Shpinka en yiddish) est une commune roumaine du județ de Maramureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Cette commune est très proche de la frontière de l'Ukraine et non loin de la Hongrie. Ce village abrite le plus ancien centre monastique maramuréchois, celui de Săpânța-Peri, stavropégie reconnue en 1381 par Néilos Kérameus, patriarche de Constantinople, et dont l'exarchat s'étendait jadis sur les régions voisines du Bereg, de Satu Mare, Sălaj, Ciceu et Bistrița.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune, constituée du seul village de Săpânța, est située dans le nord du județ à la frontière avec l'Ukraine, sur la rive gauche de la Tisa, avec les Monts Igniș (Munții Ignișului) au sud.

Sighetu Marmației, la capitale historique de la Marmatie se trouve à 18 km à l'est et Baia Mare, la préfecture du județ à 70 km plus au sud.

Le village est traversé par la route nationale DN19 qui relie Sighetu Marmației, Satu Mare et Oradea.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1373 sous le nom de Zapancha.

La commune a fait partie du Comitat de Maramures dans le Royaume de Hongrie jusqu'en 1920, au Traité de Trianon où elle fut attribuée à la Roumanie avec toute la Transylvanie.

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, 89,9 % de la population était orthodoxes, 7,9 % adventistes et 2 % faisaient partie de l'Église grecque-catholique roumaine.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, la commune comptait 2 152 Roumains (61,9 % de la population), 131 Hongrois (3,8 %) et 1 168 Allemands (33,6 %)[1].

En 1930, les autorités recensaient 2 668 Roumains (71,6 %) et 998 Juifs (26,8 %) qui furent exterminés par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

En 2002, la commune comptait 3 245 Roumains (99,3 %) [2].

Évolution démographique
1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002 2007
1 982 2 558 3 475 3 727 3 436 3 391 3 318 3 267 3 336[3]


Économie[modifier | modifier le code]

L'économie est essentiellement basée sur l'agriculture et l'élevage (6 430 ha de terres agricoles) et aussi sur l'exploitation des grandes forêts des Monts Igniș (7 222 ha de forêts).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église traditionnelle en bois du monastère historique de Săpânța-Peri.
  • Cimetière Joyeux (Cimitriul Vesel) aux tombes décorées de motifs naïfs tirés de la vie des défunts.
  • Ancien cimetière juif.
  • Monastère de construction récente dont le clocher mesure 78 m de hauteur.
  • Cascades de la Săpânța qui descend du Mont Rotundu (1 500 m d'altitude).
  • Réserve Naturelle Mlastina Poiana Brazilor (3 ha).

Personnages[modifier | modifier le code]

Săpânța est le lieu d'origine de la dynastie de rabbins Hassidiques Spinka.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]