Ulmeni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ulmeni
Blason de Ulmeni
Héraldique
L'église en bois d'Ulmeni
L'église en bois d'Ulmeni
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Maramureș
Maire
Mandat
Lucian-Ioan-Titus Morar PNŢCD
2008
Code postal 437 355
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 7 392 hab. (2007)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 16′ N 23° 11′ E / 47.27, 23.18 ()47° 16′ Nord 23° 11′ Est / 47.27, 23.18 ()  
Altitude 173 m
Superficie 8 149 ha = 81,49 km2
Divers
Cours d'eau Someș
Fondation 1405
Localisation
Localisation de Ulmeni dans le județ de Maramures
Localisation de Ulmeni dans le județ de Maramures

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Ulmeni

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Ulmeni

Ulmeni (Șilimeghiu jusqu'en 1926, Sülelmed en hongrois, Ulmendorf en allemand) est une ville roumaine du județ de Maramureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ulmeni est une commune située au bord de la Someș, affluent de la Tisa, à 35 km au sud de Baia Mare, la préfecture du județ, à 5 km de sa limite avec le județ de Sălaj.

La commune se compose de la ville d'Ulmeni et de 6 villages : Arduzel, Chelința, Mânău, Someș-Uileac, Tohat, Țicău et Vicea.

Elle est accessible par la route provinciale DJ 108 A et le chemin de fer car elle est située sur la ligne Baia Mare-Jibou.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite de la ville date de 1405 sous le nom hongrois de Sylelmed dans un document émanant de la cour du roi de Hongrie Sigismond de Luxembourg.

Elle apparaît sous le nom roumain de Sulelmegyul en 1753.

Elle appartient ensuite à l'Empire Austro-hongrois, comitat de Szatmár, jusqu'en 1920 où elle est remise à la Roumanie lors du Traité de Trianon. De 1941 à 1944, elle est annexée par la Hongrie et rendue à la Roumanie en 1944.

Son nom actuel de « Ulmeni » date de 1926. Ulmeni a obtenu le statut de ville en 2004.

Politique[modifier | modifier le code]

Le Conseil Municipal d'Ulmeni compte 15 sièges de conseillers municipaux. À l'issue des élections municipales de juin 2008, Lucian-Ioan-Titus Morar (PNȚCD) a été élu maire de la Ville[1].

Élections municipales de 2008[2]
Parti Nombre de conseillers
Parti national paysan chrétien démocrate (PNȚCD) 4
Parti national libéral (PNL) 3
Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) 3
Parti social-démocrate (PSD) 2
Parti conservateur (PC) 1
Parti de l'Initiative nationale (PIN) 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la répartition religieuse de la population était la suivante :

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est essentiellement agricole. La répartition des 5 567 ha de terres agricoles est la suivante : 3 500 ha de terres arables, 1 468 ha de pâturages, 408 ha de prairies, 163 ha de vergers et 1 713 ha de forêts.

Quelques entreprises de confection, de préfabriqués de béton et de transformation du bois sont installées sur le territoire communal.

Démographie[modifier | modifier le code]

La ville a toujours eu une majorité roumaine. Elle a abrité une petite communauté juive jusqu'à la Seconde Guerre mondiale pendant laquelle cette communauté a été exterminée par les Nazis au cours de la Shoah.

En 1910, la commune comptait 3 296 Roumains (63,3 % de la population totale) et 1 737 Hongrois (33,4 %)[3].

En 1930, la commune comptait 3 629 Roumains (65,9 %), 1 446 Hongrois (26,3 %), 194 Juifs (3,5 %) et 225 Tziganes (4,1 %).

En 2002, on recensait 4 215 Roumains (58,9 %), 1 812 Hongrois (25,3 %) et une importante comnnunauté tzigane de 1 113 personnes (15,6 %)[4].

Lors du recensement de 2002, la répartition de la population entre les différents villages s'établissait comme suit :

  • Ulmeni, 1 493 habitants.
  • Arduzel, 913 habitants.
  • Chelința, 1 349 habitants.
  • Mânău, 1 126 habitants.
  • Someș-Uileac, 875 habitants.
  • Tohat, 255 habitants.
  • Țicău, 765 habitants.
  • Vicea, 377 habitants.
Évolution démographique
1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002 2007
3 830 4 542 5 204 5 503 6 639 7 351 7 444 7 153 7 392[5]


Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :