Coltău

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coltău
Blason de Coltău
Héraldique
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Maramureș
Maire
Mandat
Lajos Csendes
2008
Code postal 437 283
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 2 176 hab. (2007)
Densité 168 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 22′ N 23° 19′ E / 47.36, 23.3147° 22′ Nord 23° 19′ Est / 47.36, 23.31  
Altitude 200 m
Superficie 1 295 ha = 12,95 km2
Divers
Cours d'eau Lăpuș
Fondation 1405
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Coltău

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Coltău

Coltău (Koltó en hongrois) est une commune roumaine du județ de Maramureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située sur la rivière Lăpuș à 6 km au sud de Baia Mare, la préfecture du județ[1].

Les deux villages de Coltău et de Cătălina se sont séparés en 2004 de la commune de Săcălășeni dont ils faisaient partie depuis 1968.

Coltău comptait 1 859 habitants en 2002 et Cătălina 289.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1405 sous le nom de "Kolcho", dans un document émanant du couvent de Leles. Il appartient alors à la famille Dragfi, très puissante en Transylvanie au Moyen Âge.

Au XVIIIe siècle, les terres sont achetées par József Teleki, chancelier de Transylvanie qui y fait édifier entre 1740 et 1760 un château dans le style baroque.

Avant les troubles révolutionnaires de 1848 en Hongrie, le château jouera un rôle important dans l'histoire culturelle et littéraire du royaume hongrois en accueillant Franz Liszt et surtout, à plusieurs reprises, Sandor Petőfi, le grand poète romantique hongrois. Il y composa de nombreux poèmes et s'y maria même en 1847. Le château était alors la propriété de Sandor Teleki (1821-1892), très engagé dans les mouvements libéraux qui fut exilé pendant 18 ans après la Révolution roumaine de 1848 avant de retrouver ses terres.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, les deux villages comptaient 861 Hongrois (88,9 % de la population totale) pour 40 Roumains (4,1 %) et 68 Tsiganes[2].

En 1930, on recensait 968 Hongrois (90,8 %), 79 Roumains (7,4 %) et 16 Juifs (1,5 %).

En 2002, la commune comptait 1 433 Hongrois (66,7 %), 42 Roumains (3 %) et une importante minorité tsiggane de 649 personnes (30,2 %).

Évolution démographique
1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002 2007
695 930 969 1 066 1 620 1 739 1 862 2 148 2 176[3]


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château Teleki. Le château, vendu par la famille Teleki en 1936, transformé, ré-utilisé de diverses manières, a été remis en état après 1989.
  • Monument à Sandor Petőfi et Júlia Szendrey, son épouse, dans le parc du château.
  • Musée Petőfi, installé dans le château.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]