Ieud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ieud
Blason de Ieud
Héraldique
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Maramureș
Maire
Mandat
David Nicolae-Trajan PSD
2008
Code postal 437 170
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 4 217 hab. (2007)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 24′ N 24° 08′ E / 47.4, 24.14 ()47° 24′ Nord 24° 08′ Est / 47.4, 24.14 ()  
Superficie 11 000 ha = 110 km2
Divers
Cours d'eau Idisor
Fondation 1365
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Ieud

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Ieud

Ieud (Jód en hongrois, Jod en allemand, Yoed ou Yoid en yiddish) est une commune roumaine du județ de Maramureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est constituée du seul village de Ieud. Elle est située dans l'est du județ, au nord des Monts Lăpuș (Munții Lăpușului) et Țibleș (Munții Țibleșului), sur le ruisseau Idisor, affluent de l'Iza.

Baia Mare, la préfecture du județ, se trouve à 110 km plus à l'ouest et Sighetu Marmației à 51 km au nord-ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1365 où un document du roi Louis Ier de Hongrie confisque le village à Bogdan, l'usurpateur de l'autorité hongroise en Moldavie pour le donner aux fils de Sas, et ainsi les récompenser de leur fidélité à la couronne hongroise[1].

Le village apparaît aussi dans le "Codex de Ieud" (Codicele de la Ieud), 1391-1392, le livre religieux roumain le plus ancien, conservé à la bibliothèque de l'Académie roumaine.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, la commune comptait 2 330 Roumains (84 % de la population), 33 Hongrois (1,2 %) et 410 Allemands (14,8 %)[2].

En 1930, les autorités recensaient 2 499 Roumains (89,2 %) ainsi qu'une communauté juive de 285 personnes (10,2 %) qui fut exterminée par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

En 2002, la commune comptait 4 223 Roumains (100 %) [3].

Évolution démographique
1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002 2007
2 078 2 594 2 774 2 802 3 715 4 286 4 492 4 223 4 217[4]


Économie[modifier | modifier le code]

L'économie du village repose sur l'agriculture (4 775 ha de terres agricoles), l'exploitation des forêts (2 599 ha) et le tourisme (randonnées, églises en bois).

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

Cette église, dont la tradition locale fait remonter la construction à 1364, date en fait des années 1717-1720, après les dernières invasions tatares. Elle est remarquable par le site de sa construction, un versant rocheux au bord du ruisseau Idisor, et surtout par sa décoration intérieure, très élaborée (fresques, décors sculptés) de 1782[6].

  • Église de Șes (Biserice din Șes), en bois du début du XVIIIe siècle.

Personnages[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • sur wikipedia en roumain, article "Codicele de la Ieud".

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]