Bârsana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bârsana
Blason de Bârsana
Héraldique
L'église en bois de Bârsana
L'église en bois de Bârsana
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Maramureș
Maire
Mandat
Petru Cudrici PNL
2008-2012
Code postal 437 035
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 4 864 hab. (2007)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 29′ N 24° 02′ E / 47.49, 24.0447° 29′ Nord 24° 02′ Est / 47.49, 24.04  
Altitude 310 m
Superficie 6 873 ha = 68,73 km2
Divers
Cours d'eau Iza
Fondation 1326
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Bârsana

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Bârsana

Bârsana (Barcánfalva en hongrois) est une commune roumaine du județ de Maramureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Bârsana est située au nord-est du Județ, dans la vallée de l'Iza, à 18 km au sud-est de Sighetu Marmației, la capitale historique de la Marmatie et à 70 km à l'est de Baia Mare, la préfecture du Județ.

La commune est composée du village de Bârsana (4 270 habitants en 2002) et de celui de Nănești (533 habitants en 2002). Le village d'Oncești, qui faisait partie de la commune de Bârsana, s'en est détaché en 2004 et a été érigé en commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite de Bârsana date de 1326, quand le Roi de Hongrie, Charles Robert de Hongrie, premier roi de la dynastie d'Anjou, donne le village à Stan Barsan.

En 1717, lors des dernières invasions des Tatares, le village est détruit. Trois années plus tard, en 1720, était construite l'église de la Présentation de la Vierge au Temple, inscrite à l'inventaire du Patrimoine mondial par l'UNESCO en 1999 avec plusieurs autres églises du Județ.

Bârsana a abrité jusqu'à la Seconde Guerre mondiale une importante communauté juive (413 personnes dans le village même en 1930) qui fut exterminée par les Nazis durant la Shoah.

Politique[modifier | modifier le code]

Le Conseil Municipal de Bârsana compte 13 sièges de conseillers municipaux. À l'issue des élections municipales de juin 2008, Petru Cudrci (PNL) a été élu maire de la commune[1].

Élections municipales de 2008[2]
Parti Nombre de conseillers
Parti social-démocrate (PSD) 6
Parti national libéral (PNL) 5
Parti démocrate-libéral (PD-L) 1
Parti de la Grande Roumanie (PRM) 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[3] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, la commune comptait 4 823 Roumains (86,1 % de la population) et 710 Allemands (12,7 %)[4].

En 1930, les autorités recensaient 5 215 Roumains (89,1 %) et 595 Juifs (10,2 %).

En 2002, la commune comptait 6 342 Roumains (99,8 %) [5], avant le détachement d'Oncești.

Évolution démographique
1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002 2007
4 070 5 090 5 602 5 854 6 490 6 773 6 968 6 352 4 864[6]


Économie[modifier | modifier le code]

La commune disposait en 2002, avant la scission avec le village d'Oncești de 6 650 ha de terres agricoles et de 2 395 ha de forêts.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monastère de Bârsana
  • Église en bois de la Présentation de la Vierge au Temple, (1720), inscrite en 1999 sur la liste du Patrimoine mondial par l'UNESCO[7]. L'église, de rite orthodoxe, qui a d'abord été une église abbatiale, est devenue l'église paroissiale du village après son transfert en 1806. Elle possède un ensemble de peintures décoratives d'une valeur particulière par la cohérence de son programme et un curieux portique d'entrée à deux niveaux[8].
  • Monastère « Soborul Sfintilor 12 Apostoli » construit après la révolution de 1989[9].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]