Stavropégie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une stavropégie (« plantation de croix[1] », du grec σταυρός, « croix », et πήγνυμι, « planter ») est, dans l'Église orthodoxe ainsi que dans certaines Églises catholiques orientales, un monastère ou une église qui dépend directement du patriarche et qui est affranchi de la juridiction de l'évêque local.

Le droit de stavropégie, qui concerne souvent le patriarche de Constantinople, comporte dans la plupart des cas, à côté du privilège de juridiction, des avantages de caractère financier.

Le terme de stavropégie désigne aussi la cérémonie de fondation, avec la plantation de la croix qui marque le privilège de stavropégie[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Éric Suire, Vocabulaire historique du christianisme, Paris, Armand Colin, 2004, s. v. Le nom vient du fait que, dans l'Église byzantine, le patriarche avait le droit, lors de la fondation, de planter une croix qui marquait son droit de stavropégie.
  2. Gilbert Dagron, Pierre Riché et André Vauchez, Évêques, moines et empereurs : 610-1054 (Histoire du christianisme des origines à nos jours, Jean-Marie Mayeur, Charles et Luce Pietri dir., t. IV), Paris, Desclée, 1993, p. 986.