Ryne Sandberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Ryne Sandberg Baseball pictogram.svg
Ryne Sandberg.jpg
Phillies de Philadelphie - No  23
Joueur de deuxième but,
manager, instructeur
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
2 septembre 1981
Dernier match
28 septembre 1997
Statistiques de joueur (1981-1997)
Moyenne au bâton ,285
Coups sûrs 2386
Circuits 282
Points produits 1061
Premier match (manager)
16 août 2013
Statistiques de manager (2013-2014)
Victoires-Défaites 93-111
 % Victoires ,456
Équipes
Temple de la renommée du baseball
Élu en 2005

Ryne Dee Sandberg (né le 18 septembre 1959 à Spokane, Washington, États-Unis) est un ancien joueur de deuxième but des Ligues majeures de baseball. Il est depuis le 16 août 2013 le manager des Phillies de Philadelphie.

Sa carrière de joueur a duré 16 saisons et s'est déroulée de 1981 à 1994, puis de 1996 à 1997, presque exclusivement avec les Cubs de Chicago. Considéré comme l'un des meilleurs de l'histoire à sa position, Ryne Sandberg a été élu au Temple de la renommée du baseball en 2005.

Il a participé à 10 match des étoiles, gagné 7 Bâtons d'argent pour son excellence en offensive, 9 Gants dorés pour son travail en défensive et été élu joueur par excellence de la Ligue nationale en 1984. Son numéro 23 a été retiré par les Cubs.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Ryne Sandberg est un choix de 20e ronde des Phillies de Philadelphie en 1978. Il fait ses débuts dans les Ligues majeures à la fin de la saison 1981 comme joueur d'arrêt-court et apparaît dans 13 parties en fin de saison.

Le jeune joueur ne fait pas partie des plans des Phillies, qui le voient comme un joueur d'arrêt-court alors que leur champ intérieur comporte déjà Manny Trillo au deuxième coussin et Mike Schmidt au troisième but. Par conséquent, ils échangent Sandberg aux Cubs de Chicago le 27 janvier 1982. Deux autres joueurs d'arrêt-court sont impliqués dans la transaction : Larry Bowa passe également aux Cubs, et Ivan DeJesus est transféré à Philadelphie.

Cet échange passera à l'histoire comme l'un des plus malheureux de l'histoire des Phillies, et peut-être même du baseball majeur. Alors que Sandberg jouera 15 ans à Chicago, en route vers le Panthéon, DeJesus ne jouera que trois ans à Philadelphie et se retirera du baseball en 1988.

À noter qu'un autre produit de l'organisation des Phillies, le Canadien Ferguson Jenkins, connut une brillante carrière avec les Cubs dans les années 1960 et 1970 après avoir été échangé à Chicago dans une transaction fort peu avantageuse pour Philadelphie, et fut tout comme Sandberg élu au Temple de la renommée.

Cubs de Chicago[modifier | modifier le code]

Ryne Sandberg, au sein des Cubs

Les Cubs de Chicago font de Ryne Sandberg un joueur de troisième but. Il joue sa saison recrue à cette position, tirant son épingle du jeu avec 172 coups sûrs et 54 points produits à sa première saison complète en 1982.

En 1983, cependant, Sandberg est muté au deuxième coussin, le poste où il s'illustrera durant tout le reste de sa carrière. Il remporte cette année-là son premier Gant doré, récompensant l'efficacité en défensive.

En 1984, Sandberg s'impose comme l'une des vedettes des Ligues majeures. Il est invité au match des étoiles pour la première fois, remporte un second Gant doré et un premier Bâton d'argent et, surtout, est élu joueur par excellence de la saison 1984 dans la Ligue nationale. Le numéro 23 des Cubs présente une moyenne au bâton de, 314 (4e dans la ligue), frappe un sommet personnel de 200 coups sûrs et produit 84 points. Il domine de plus la Nationale pour les points marqués (114) et les triples (19). Chicago remporte le championnat de la division Est après plusieurs saisons difficiles, mais baisse pavillon en Série de championnat devant San Diego. Sandberg frappe pour, 368 dans les cinq matchs de cette série.

Ryne Sandberg demeure un athlète dominant tout au long des années 1980 et au début des années 1990, étant invité à la partie d'étoiles de mi-saison au cours de 10 campagnes consécutives.

Sa moyenne au bâton s'élève au-dessus de, 300 à trois autres reprises (1985, 1992 et 1993). Il domine la Ligue nationale pour les points marqués avec 104 en 1989 et 116 en 1990. Il frappe 30 coups de circuits pour la première fois en 1989 et est champion frappeur de circuits en 1990 avec 40 longues balles. Il devient alors le 3e joueur de deuxième but seulement à atteindre ce plateau dans l'histoire (après Rogers Hornsby et Davey Johnson).

Il produit 100 points, un record personnel, lors de ces deux années (1989 et 1990), malgré le fait qu'il frappait deuxième dans l'alignement offensif, un rôle dans l'ordre des frappeurs qui favorise généralement moins la production de points.

À cette époque, il connaît également une séquence record (pour un deuxième but) de 123 parties de suite sans commettre d'erreur en défensive. La marque tint jusqu'en 2007 alors qu'elle fut battue par Plácido Polanco des Tigers de Detroit.

En 1989, Chicago remporte une fois de plus le championnat de la division Est. Le joueur de deuxième but fait bien en éliminatoires (8 coups sûrs en 20 pour une moyenne de, 400) mais l'aventure des Cubs prend fin une fois de plus dès la Série de championnat, cette fois face aux Giants de San Francisco.

En juin 1994, après un lent début de saison, Ryne Sandberg annonce sa retraite du baseball. Il prétend ne plus avoir le désir de fournir un effort aussi soutenu que par le passé sur le terrain. Toutefois, il admettra plus tard que sa décision fut motivée par des raisons personnelles : la rupture avec sa première épouse, Cindy[1].

Il revient cependant sur sa décision et joue deux saisons supplémentaires pour les Cubs en 1996 et 1997, avant de se retirer définitivement.

En 2164 parties réparties sur 16 saisons, Sandberg a frappé 2386 coups sûrs en 9282 apparitions au bâton, pour une moyenne de, 285. Il a produit 1061 points, en a marqué 1318, a réussi 403 doubles, 76 triples et 282 coups de circuit.

De ces 282 circuits, 277 furent frappés comme joueur de deuxième but, ce qui était à ce moment le plus haut total de tous les temps par un joueur évoluant à cette position. La marque fut cependant battue par Jeff Kent en 2004.

Coureur rapide, Sandberg a de plus volé 344 buts en 451 tentatives. Il est l'un des trois joueurs de l'histoire des ligues majeures (avec Brady Anderson et Barry Bonds) à avoir connu une saison de 40 circuits ou plus et une saison d'au moins 50 buts volés dans sa carrière. Sandberg vola 54 buts en 1985 et frappa 40 circuits en 1990.

Il a maintenu une moyenne défensive de, 989 en carrière, la plus élevée de l'histoire pour un joueur de deuxième coussin. Il atteint un sommet à ce chapitre en 1991, avec une moyenne défensive de ,995.

Honneurs et exploits[modifier | modifier le code]

  • Joueur par excellence de la Ligue nationale en 1984.
  • A participé à 10 matchs d'étoiles (1984-1993).
  • Gagnant de 9 Gants dorés (1983-1991).
  • Gagnant de 7 Bâtons d'argent (1984, 1985, 1988-1992).
  • Élu au Temple de la renommée du baseball en 2005.
  • A vu son numéro d'uniforme 23 retiré par les Cubs de Chicago en 2005.
  • Est un des 3 joueurs de l'histoire à avoir connu une saison de 40 circuits et une de 50 buts volés.
  • A détenu de 1990 à 2007 le record pour un deuxième but de 123 parties sans erreur.
  • A détenu jusqu'en 2004 le record du plus haut total de circuits par un deuxième but.
  • Détient la meilleure moyenne défensive en carrière (, 989) pour un deuxième but.

Temple de la renommée[modifier | modifier le code]

Ryne Sandberg a été élu en 2005 au Temple de la renommée du baseball, à sa troisième année d'éligibilité[2]. Il y est entré en même temps que Wade Boggs[3].

En 2009, Sandberg a commenté le scandale du dopage dans les Ligues majeures du baseball en déclarant que Sammy Sosa, qui prit en quelque sorte sa relève comme grande vedette des Cubs après sa retraite de joueur, ne méritait pas d'être un jour intronisé au Panthéon du baseball[4]. Sosa, qui affiche d'impressionnantes statistiques en carrière, aurait selon le New York Times échoué un contrôle anti-dopage en 2003[5].

Numéro retiré[modifier | modifier le code]

Le 28 août 2005, les Cubs de Chicago retirent le numéro d'uniforme 23 que Ryne Sandberg a porté avec l'équipe entre 1982 et 1997[6].

Il devint le 4e joueur de l'histoire de la franchise à recevoir cet honneur, après Ernie Banks (#14), Billy Williams (#26) et Ron Santo (#10). Depuis, les Cubs ont également retiré le numéro 31 en l'honneur de Ferguson Jenkins et Greg Maddux.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

En 2007 et 2008, Ryne Sandberg fut le manager des Chiefs de Peoria[7] de la Midwest League, un club des ligues mineures de niveau A affilié aux Cubs de Chicago.

Depuis 2009, il est manager des Smokies du Tennessee, une équipe de classe AA de la Southern League, également affiliée aux Cubs[8].

En 2010, il devient manager des Cubs de l'Iowa, le club-école AAA des Cubs de Chicago[9].

Sandberg est sur la liste des candidats pour diriger les Cubs de Chicago en 2011, mais l'équipe choisit plutôt de confier le poste sur une base permanente à Mike Quade, qui assurait l'intérim depuis le départ de Lou Piniella en 2010. Le 3 novembre 2010, Sandberg annonce qu'il renonce à son poste de manager du club-école de l'Iowa et quitte l'organisation des Cubs[10].

Phillies de Philadelphie[modifier | modifier le code]

Près de trois décennies après le fameux échange qui a fait passer Sandberg de Philadelphie à Chicago, l'ancien joueur étoile revient dans l'organisation des Phillies alors qu'il est nommé le 15 novembre 2010 manager des IronPigs de Lehigh Valley, le club-école de niveau AAA des Phillies[11]. En 2011, il est nommé gérant de l'année en ligues mineures par Baseball America[12].

En novembre 2011, il est candidat au poste de manager des Cardinals de Saint-Louis qui cherche un candidat pour remplacer Tony La Russa[13].

Après avoir dirigé le club mineur de Lehigh Valley jusqu'en 2012, Sandberg devient instructeur au troisième but des Phillies de Philadelphie à partir de la saison 2013[14]. Le 16 août 2013, Sandberg est nommé gérant par intérim des Phillies en remplacement de Charlie Manuel[15]. Il dirige pour la première fois un club des majeures le soir même à Philadelphie et ce match se solde par un revers de 4-0 des Phillies aux mains des Dodgers de Los Angeles[16]. Il savoure sa première victoire le 18 août suivant contre ces mêmes Dodgers[17]. Le 22 septembre suivant, les Phillies retirent l'étiquette intérimaire et annoncent que Sandberg sera de retour à la barre de l'équipe en 2014[18].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Ryne Sandberg est marié depuis août 1995 à Margaret Koehnemann. L'ancien joueur a deux enfants (Lindsay et Justin) issus d'une union précédente née en 1979 avec Cindy Sandberg[19], alors que son épouse est mère de trois enfants (B.R., Steven et Adriane) également d'une précédente union[20].

Son neveu, Jared Sandberg, a joué dans les Ligues majeures de baseball pour les Devil Rays de Tampa Bay de 2001 à 2003.

Ryne Sandberg a prêté son nom, ou plutôt son surnom (Ryno), à Ryno Kid Care, un organisme œuvrant auprès des enfants malades[21].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Second Time Around, Tom Verducci, Sports Illustrated, 11 mars 1996.
  2. (en) Boggs, Sandberg gain entry into Baseball Hall of Fame, Hal Bodley, USA Today, 14 janvier 2005.
  3. (en) 2005 Election, site du Temple de la renommée du baseball.
  4. (en) Sandberg: Sosa doesn't belong in Hall, ESPN Chicago, 23 juin 2009.
  5. (en) Sosa is said to have tested positive in 2003, Michael S. Schmidt, New York Times, 16 juin 2009.
  6. (en) Chicago Cubs retire Ryne Sandberg's number 23, CBC Sports, 28 août 2005.
  7. (en) Sandberg to manage Class A Peoria, Carrie Muskat / MLB.com, 5 décembre 2006.
  8. (en) Managing his time, Jerry Bonkowski, ESPN Chicago, 29 mai 2009.
  9. (en) Ryno introduced as Iowa manager, Carrie Muskat / MLB.com, 12 janvier 2010.
  10. (en) Sandberg not returning as Iowa manager, Carrie Muskat / MLB.com, 3 novembre 2010.
  11. (en) Sandberg to manage Phils' Triple-A club, Todd Zolecki / MLB.com, 15 novembre 2010.
  12. (en) 2011 Minor League Manager Of The Year: Ryne Sandberg, Jeff Schuler, Baseball America, 5 décembre 2011.
  13. (en) Cards to request permission to speak to Ryno, Matthew Leach / MLB.com, 2 novembre 2011.
  14. (en) Sandberg named Phillies' third-base coach, Chicago Tribune, 4 octobre 2012.
  15. (en) Sandberg conflicted, but eager for opportunity, Todd Zolecki / MLB.com, 16 août 2013.
  16. (en) Phillies blanked by Dodgers in Sandberg's debut, Stephen Pianovich / MLB.com, 16 août 2013.
  17. (en) Sandberg earns first win as skipper after walk-off, Stephen Pianovich / MLB.com, 18 août 2013.
  18. (en) Interim no more: Sandberg named Phils' skipper, Todd Zolecki / MLB.com, 22 septembre 2013.
  19. (en) Second Time Around, Tom Verducci, Sports Illustrated, 11 mars 1996, page 2.
  20. (en) A public persona, John Blanchette, 31 juillet 2005.
  21. (en) Sandberg a big hit in Peoria, Carrie Muskat / MLB.com, 18 janvier 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]