Pierre Groscolas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Groscolas

Description de cette image, également commentée ci-après

Lors d'un spectacle à La Baule, le 19 juin 1983

Informations générales
Nom de naissance Pierre Groscolas
Naissance 29 octobre 1946 (67 ans)
Lourmel,ex-Algerie francaise,aujourd'hui El Amria
Activité principale Chanteur, compositeur
Genre musical Variété
Instruments Guitare, piano, basse
Années actives depuis 1971

Pierre Groscolas est un auteur-compositeur-interprète français,pied noir, né en 1946 à Lourmel en ex-Algérie francaise (aujourd'hui El Amria).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de médecin né le 29 octobre 1946 à Lourmel en ex-Algérie francaise, Pierre Groscolas arrive à Toulouse en 1962 où il fait ses études secondaires. Son père le destine à des études supérieures, en faculté de droit ou de médecine. Alors qu’il prépare son bac, Pierre rencontre au lycée des copains qui partagent la même passion que lui : la musique.

Ils fondent un groupe, « Le Cœur », imprégné du style pop music, anglaise et américaine. Ils interprètent ainsi les Beatles, Jimi Hendrix, The Mamas & the Papas, les Kinks, The Spencer Davis Group, les Who, etc. Ils décident de tenter l’aventure à Paris où ils se produisent dans de nombreux clubs en vogue. Ils sont remarqués par le producteur Eddie Barclay et enregistrent deux 45 tours. Finalement, le groupe se sépare en 1969. Un de ses membres, François Porterie, crée à Toulouse le studio Condorcet auquel on attribue le succès du fameux « son » toulousain.

Succès internationaux[modifier | modifier le code]

Pierre Groscolas reste à Paris, où il gagne sa vie en tant que guitariste et choriste, notamment avec Eddy Mitchell, tout en proposant ses compositions à des producteurs potentiels. En 1970, il signe avec la maison de disques Tréma pour son premier 45 tours, Fille du vent, qui devient aussi son premier succès en 1971.

L'année suivante, il enregistre de nouveaux titres dont Pour faire un enfant et Le Messager. En 1973, il remporte de nouveaux succès avec L’amour est roi et Au revoir. En 1974, sa chanson Lady Lay remporte un succès international et devient le thème du Carnaval de Rio en 1975, chanté par 33 écoles de samba et classé dans de nombreux pays (Allemagne, Hollande, Italie, Amérique du Sud). En 1975, la chanson Élise est créée et devient un nouveau succès en France, avec lequel il entame une carrière internationale de compositeur. Élise est adaptée aux États-Unis par l'ancien chanteur des Four Seasons, Frankie Valli, ainsi que Tony Orlando, Wayne Newton et Bobby Wington.

À la sortie de son deuxième album, qu’il réalise entièrement avec Jean-Claude Charvier, le titre Ma jeunesse au fond de l’eau devient un des premiers hits disco inernationaux avec l’adaptation créée par Carol Douglas, Midnight Love Affair, qui arrive aux sommets des hits aux États-Unis et en Europe durant 1976. La même année apparaissent deux nouveaux 45 tours, Mamalou et L’Homme qui vous plait, élue meilleure chanson de l’année au Japon.

Entre temps, il rencontre l’auteur Gilles Thibaut et compose pour Johnny Hallyday l'un des premiers opéras rock français sous la forme d’un double « album concept » intitulé Hamlet, d'après Shakespeare. Il faut un an de production en studio et 143 musiciens pour réaliser le disque dont Roland Guillotel assurera la prise de son et le mixage avec Pierre Groscolas, les orchestrations ayant été écrites par Gabriel Yared et Roger Loubet.

Production indépendante[modifier | modifier le code]

En 1977, Pierre Groscolas monte un studio d’enregistrement chez lui, où il réalise aussitôt son nouvel album distribué par Pathé Marconi. Lors d’un de ses voyages à Londres, il rencontre Alan O’Duffy, preneur de son de Paul McCartney. Alan et Pierre réalisent ce nouvel album, sur lequel figure notamment la chanson Dans un mois ou dans un an dont le texte est écrit par Christian Ravasco et qui remporte un certain succès.

Dès lors, Pierre Groscolas travaille davantage dans un esprit de groupe qu’il affectionne particulièrement et il découvre Queen, Toto ou encore Huey Lewis. En 1978, le titre Flying Love est classé au Canada. En 1980, Il compose pour Françoise Hardy la chanson Tamalou qui remporte un certain succès populaire. Les orchestrations sont signées par Gabriel Yared. L'année suivante sort un nouveau 45 tours intitulé Et les dieux ?, et en 1982, le maxi 45 tours Attention danger d’amour est réalisé avec Thierry Pastor. En 1983, il enregistre chez le label Flarenasch le nouvel album Amour Amour. En 1984, il enregistre, pour la première fois en anglais, le maxi 45 tours She’s a Lady. En 1985, il reprend Fille du vent. Deux années plus tard, Pierre Groscolas enregistre avec le groupe Awax la chanson Gone with the Wind. En 1988, il sort son nouveau 45 tours intitulé Devine, devine. En 1990, le single Écris des mots d’amour sort chez FAC Productions.

Tournées et nouveaux disques[modifier | modifier le code]

À partir des années 1990, Pierre Groscolas sillonne les régions françaises. Ainsi, en 1992, il fait une tournée de concerts dans le sud de la France, avec le groupe Test. En 1994, une compilation est commercialisée en France et Belgique des 21 « chansons d’or » distribuées par le label Trema, dont le remix de Lady Lay.

Il enregistre un medley pour plusieurs émissions de télévision (Sacrée Soirée, La Chance aux chansons, La Fièvre de l’après-midi, Matin Bonheur). Durant l'été 1994, il signe le single Fille du vent. En 1995, il prépare la production d’un nouvel album, dont la sortie est prévue au mois de mai de l'année suivante. La réédition en CD de l’opéra rock Hamlet, interprété par Johnny Hallyday, est publiée chez Phonogram. En 1996, il répète son tour de chant avec les musiciens pour la tournée d’été 1996. En 2002, il effectue une tournée avec le journal La Marseillaise. En 2002, il sort un nouvel album chez Sony Music. En 2006, Pierre Groscolas achève la composition de sa deuxième comédie musicale, Alice au pays des merveilles, sur des textes de Gilles Thibaut et Paul Rauzy. En 2007, il participe au succès de la « Tournée des idoles des années 60 et 70 ».

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1969 Bye Bye City (Barclay BM 7037 Italy print) (Face B : Le Pire et le Meilleur) (comme Le Cœur)
  • 1971 Fille du vent (CBS/CBS 17582) (Face B : Jumbo)
  • 1972 Pour faire un enfant (Trema/CBS TRE 17592) (Face B : Le Messager)
  • 1972 L'amour est roi (Trema/Discodis 50.001) (Face B : De l'or)
  • 1972 Je retiendrai le temps (Trema/Discodis 50.005) (Face B : Le Vieux Roi)
  • 1973 Au revoir (Trema/Discodis 50.009) (Face B : Pas sans amour)
  • 1973 Lady Lay (Trema/Discodis 50.015) (Face B : Un jour pas comme les autres)
  • 1974 Vite, vite on part (Trema/Discodis 50.019) (Face B : C'est facile à dire)
  • 1974 Élise (Trema/Discodis 50.022) (Face B : Ma jeunesse au fond de l'eau)
  • 1975 Mamalou (Trema/Sonopresse 410 007) (Face B : Laisse-moi tranquille)
  • 1976 L'Homme qui vous plaît (Trema/Sonopresse 410 031) (Face B : Une chanson d'amour)
  • 1977 Dans un mois ou dans un an (Pathé/EMI 2C 008-14480) (Face B : Perdue dans la neige)
  • 1978 Les Papillons de nuit (Pathé/EMI 2C 008-14600) (Face B : Vis ton rêve)
  • 1979 Flying Love (Pathé/EMI 2C 008-14764) (Face B : Tout est beau)
  • 1980 Tu nous vends du vent (Pathé/EMI 2C 008-72043) (Face B : J'peux plus m'en passer)
  • 1980 Et les dieux ? (Flarenasch/WEA 721 646) (Face B : Prends le temps de vivre)
  • 1981 Attention danger d'amour (Flarenasch/WEA 721 666) (Face B : Vivre ou mourir)
  • 1983 Amour Amour (Flarenasch/WEA 721 715) (Face B : J'ai mal)
  • 1984 She's a Lady (Flarenasch/WEA 721 769) (Face B : We Love You)
  • 1985 Fille du vent (version 1985) (Carrère/Target Record 13823) (Face B : Rambo)
  • 1988 Lady Lay (nouvelle version) (Tréma/Pathé-Marconi 410456) (Face B : Élise)
  • 1988 Devine, devine (Vogue 161012) (Face B : Devine, devine (instrumental))
  • 1990 Écris des mots d’amour (NTI 7 NTI 564) (Face B : Écris des mots d’amour (instrumental))

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Opéra rock[modifier | modifier le code]

Hamlet est un album studio de Johnny Hallyday sorti en 1976. L'album, très marqué par le rock progressif, fut un échec commercial, mais le temps aidant, il est devenu l'une des raretés incontournables de sa discographie. Voilà le disque à côté duquel il est passé ! Johnny aura beaucoup de mal à digérer l'échec commercial de cette œuvre. La musique est signée Pierre Groscolas, alors au faîte de son art. Cent cinquante musiciens, sans oublier "Rolling" Azoulay, accompagnent Johnny qui incarne l'illustre Hamlet.

Vont alors se succéder mystère (Le spectre du Roi et sa prière), dégoût (L'orgie, L'asticot-roi), folie (Je suis fou, On a peur pour Lui, Le cimetière), spleen (Je lis), haine (Pour l'amour) et amour (Ophélie oh folie, Doute) , violence (Tue-le) et détresse (Je l'aimais) jusqu'au drame, avant que le rideau ne tombe.

Johnny, comme à son habitude, vit l'histoire et lui donne sa dimension dramatique. Il s'agit bien d'un album concept, très en vogue à l'époque, mais l'idée originale d'un opéra rock fut hélas abandonnée, la mode s'étant arrêtée en 1972 avec la Révolution Française. Il faudra attendre 1979 pour qu'un certain Michel Berger relance le concept avec Starmania. Plus tard nous assisterons à un engouement surprenant pour ces fameuses comédies dont la richesse musicale prête à discussion. Aujourd'hui, il suffirait d'actualiser un peu le son car la musique n'a pas vieilli.

Un descriptif complet et détaillé de l'album se trouve à cette adresse : Hamlet

Liens externes[modifier | modifier le code]