Baptistère de Pise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Baptistère de Pise
Image illustrative de l'article Baptistère de Pise
Le baptistère
Présentation
Nom local Battistero di San Giovanni
Culte Catholicisme
Type Baptistère
Début de la construction 1153
Fin des travaux 1363
Style dominant Architecture romane
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Tuscany.svg Toscane
Commune Pise
Coordonnées 43° 43′ 24″ N 10° 23′ 38″ E / 43.723333, 10.393889 ()43° 43′ 24″ Nord 10° 23′ 38″ Est / 43.723333, 10.393889 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Baptistère de Pise

Géolocalisation sur la carte : Toscane

(Voir situation sur carte : Toscane)
Baptistère de Pise

Le baptistère Saint-Jean de Pise (Battistero di San Giovanni) fait face à la cathédrale de Pise. Sa base est de style roman d'influences pisanes et lombardes puis gothique à partir du second étage. C'est un exemple du passage du style roman au style gothique : la construction du baptistère, en marbre blanc, a été commencée en 1153 par l'architecte Diotisalvi, interrompue à la fin du XIIe siècle et reprise en 1260 par Nicola Pisano.
La décoration extérieure est confiée à son fils Giovanni Pisano en 1285 (on lui doit également le Duomo de Sienne).
Sa construction fut achevée en 1363 par Cellino di Nese qui le coiffe de sa coupole gothique.

Extérieur[modifier | modifier le code]

Sur les quatre portails, celui qui fait face à la cathédrale, comporte deux colonnes ornées de feuilles d'acanthe ; les mois de l'année sont représentés sur le jambage gauche ; sur le droit figurent les Apôtres, le roi David, la Descente aux Enfers.

Culminant à 55 m, elle comporte :

  • le premier niveau roman qui possède une arcature aveugle en plein cintre ;
  • le deuxième niveau qui se caractérise par son style gothique avec une arcade surmontée de pinacles et de gables, ornementé de bustes et de statues ;
  • le troisième orné de vingt fenêtres géminées à gables simples et rosaces ;
  • la coupole qui comporte des lucarnes avec pignons en triangle aigu ;
  • la pyramide tronquée qui la coiffe, au sommet de laquelle figure une statue de saint Jean-Baptiste.

Intérieur[modifier | modifier le code]

La lumière venant des ouvertures des étages supérieurs éclaire l'ensemble ouvert de 35,50 m de diamètre qui comprend :

  • les quatre piliers supportant les arcs en plein cintre et les deux étages d'arcades ;
  • les bustes et statues ornant le pourtour (Vierge à l'enfant, Évangélistes et Prophètes) ;
  • l'autel à six panneaux à marqueterie de marbre et son pavement central ;
  • les fonts baptismaux de Guido da Como (1246) à bassins hexagonal ;
  • la chaire sculptée par Nicola Pisano en 1260, à plan hexagonal à sept colonnes de marbre dont une centrale, les six autres, aux angles, comportent les statues des Vertus (voir vertu théologale) au-dessus des chapiteaux : la Foi, la Charité, la Fidélité, l'Innocence et la Force (symbolisée par Hercule, qui passerait pour être le premier nu sculpté depuis l'Antiquité).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :