Penedès (DO)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 17′ 35.82″ N 1° 44′ 58.46″ E / 41.2932833, 1.7495722 ()

Catalogne
Penedès montserrat02.jpg
Vignes du penedès avec le massif de Montserrat en toile de fond.
Désignation(s) Catalogne
Appellation(s) principale(s) Penedès
Type d'appellation(s) dénomination d'origine protégée
Reconnue depuis 1960
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Région parente Catalogne
Climat méditerranéen
Superficie plantée 26 000 hectares
Cépages dominants parellada B, maccabeu B et xarel-lo B
Vins produits 75 % de vins blancs

Le penedès est un vin espagnol bénéficiant d'une dénomination d'origine protégée. L'orthographe espagnole, penedés possède un accent tonique différent.

Il appartient au vignoble de Catalogne et est situé entre Barcelone et Tarragone. Ses vignes s'étagent entre la mer Méditerranée et le massif de Montserrat.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Les premières traces de viticulture locale remontent au IVe siècle av. J.-C., probablement introduite par les Phocéens. Les Romains développent la culture de cépages majoritairement rouges. Le vin rouge du penedès est plus connu que le vin blanc, mais c'est ce dernier qui est destiné aux offrandes à Bacchus. La commercialisation est facilitée par le passage de la Via Augusta dans le vignoble même[1].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La conquête musulmane de la péninsule Ibérique est un épisode relativement court en Catalogne pour avoir une influence durable. L'engouement de la plantation de vigne vient ensuite des ordres monastiques, principalement les bénédictins et les cisterciens, pour qui le vin est indispensable pour la célébration de l'eucharistie.

À cette époque, de nombreux cépages sont cultivés. Les vins de cépages blancs acides sont distillés pour en faire de l'eau-de-vie. L'alambic de cuivre est une technique apportée par les Arabes. Les progrès de la distillation se font grâce aux médecins comme Arnaud de Villeneuve : leur recours aux eaux-de-vie pour élaborer des médicaments participe à l'essor de cette industrie. L'élevage long de cet alcool en barrique de chêne commence à la même époque[1].

Époques moderne et contemporaine[modifier | modifier le code]

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, les opérations de vinification et de commercialisation sont concentrées par les caves coopératives et les entreprises privées, les bodegas. Les bodegas Torres et Codorniu sont parmi les plus connues.

En 1872, commence la fabrication de vins effervescents. Utilisant la méthode traditionnelle venue du champagne, la région produit un vin dénommé cava. Le développement commercial viticole du penedès est fortement lié à celui du cava[1].

Avant la crise du phylloxera dans la seconde moitié du XIXe siècle, le vignoble produisait une grande majorité de vins rouges. La replantation s'est faite majoritairement en raisin blanc pour la production de cava. Au début du XXIe siècle, la proportion est de moins de 10 % de vin rouge et 75 % de vins blancs. Parmi des derniers, un certain nombre échappe aux statistiques de commercialisation du penedès pour être destinés à l'élaboration de cava[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Penedès vient du latin pinnatense. Durant le Moyen Âge, des déformations font apparaitre Penitensis, Pannis densis, puis en 1070, penites[3]. Penedès a été donné en référence à une zone rocheuse et escarpée. Le terme est à rapprocher du catalan penya (ca), rocher de grande taille.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte montrant la situation du Penedès sur la côte catalane
Situation géographique du penedès en Catalogne.

Situation[modifier | modifier le code]

Le vignoble du Penedès est implanté dans une dépression coincée entre la cordillère littorale catalane et la plaine côtière de la Costa Daurada.

L'aire d'appellation est divisée en trois zones. Le littoral maritime correspondant approximativement au baix Penedès ; les terres sont en dessous de 200 mètres d'altitude. Le Penedès medio s'étage entre 200 et 500 mètres. Enfin, le alt Penedès concerne la partie plantée au-delà de 500 mètres. La partie centrale renferme 60 % des 26 000 hectares[2]. Cette aire s'étend sur les territoires des comarques de Baix Penedès, Garraf et Alt Penedès, ainsi que sur une partie des comarques limitrophes de Anoia, Baix Llobregat, Alt Camp et Tarragonès.

Orographie et géologie[modifier | modifier le code]

La photographie en couleur montre une vigne labourée en hiver. Les rangs de vigne larde permettent le travail du sol. En arrière-plan, des oliviers poussent le long du chemin au-delà duquel pousse une autre parcelle de vigne. Tout au fond, une colline aussi plantée en vigne porte un bâtiment long et bas, probablement un chai de vinification.
Vigne labourée montrant les nombreux galets du sol.

La composition du sol est très variable mais la majeure partie des parcelles comporte une proportion équilibrée entre sable et argile, permettant une percolation et une rétention en eau aptes à la pousse de la vigne. En revanche, le sol est pauvre en matière organique, calcaire et pas particulièrement fertile[4].

La majorité des parcelles de vigne sont situées en terrain plat.

Climatologie[modifier | modifier le code]

La photographie présente un paysage catalan sous la neige. Une vigne laisse sortir ses ceps tordus de la couche blanche. En arrière-plan, des lignes électriques et un village émergent de la blancheur du sol et du gris du ciel.
Vigne du penedès sous la neige.

Le penedès bénéficie d'un climat globalement méditerranéen. Cependant, de nombreuses influences expliquent une grande variété de climats locaux: expositions, altitude, proximité de la mer... Dans le détail, certains secteurs sont sensibles au gel printanier, notamment les vignes les plus hautes. (800 mètres d'altitude) De même, la pluviométrie peut ponctuellement atteindre 900 mm, soit presque le double de la moyenne locale.

Le penedès est relativement protégé des vents froids du nord mais peut subir des épisodes de mistral. L'été est sous la dominance du vent marin. Il tempère la zone côtière, plus fraîche que la zone centrale.

La pluviométrie présente une saison humide, l'automne, mais des périodes de brouillard peuvent favoriser les maladies cryptogamiques, comme le mildiou de la vigne, même avec de faibles chutes d'eau[5].

La station météorologique de Reus-aéroport se situe un peu au sud de l'aire d'appellation mais son climat en est très proche.

Relevés Reus 1971-2000
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 4 5,1 6,6 8,4 11,9 15,7 18,6 19,3 16,5 12,3 7,6 5,2 10,9
Température moyenne (°C) 8,9 10,1 11,6 13,4 16,7 20,6 23,7 24 21,2 17 12,4 10 15,8
Température maximale moyenne (°C) 13,8 15 16,7 18,4 21,5 25,4 28,7 28,8 25,9 21,7 17,2 14,7 20,7
Ensoleillement (h) 106 164 199 223 243 264 308 264 201 184 160 138 2 509
Précipitations (mm) 38 23 35 40 60 38 15 51 77 65 49 40 504
Source : Gouvernement espagnol[6]

Les moyennes de température sont chaudes. Quatre mois consécutifs ont une température moyenne supérieure à 20 °C et durant six mois les maximales dépassent les 20 °C. De même, six mois consécutifs affichent un ensoleillement supérieur à 200 heures. Ces éléments favorisent une bonne maturité du raisin.

Les précipitations sont basses avec une moyenne annuelle de 504 mm. Cependant, l'alimentation hydrique est relativement régulière, hormis un déficit en juin et juillet. Néanmoins, les pluies de mai permettent de tenir et août apporte une réserve intéressante au moment où les raisins grossissent. L'humidité en septembre et octobre peut être bénéfique ou destructrice de qualité selon les années.

Vignoble[modifier | modifier le code]

La photographie couleur représente une vigne en pleine végétation. Le sol a été travaillé. La terre en surface présente une proportion de roches et de terre de même nature, la couleur du sol étant ocre-rosée homogène.
Vigne à sol travaillé.

Encépagement[modifier | modifier le code]

Raisins noirs[modifier | modifier le code]

L'ordre de dénomination (équivalent du décret d'appellation en France) mentionne neuf cépages rouges[7]. Les cépages traditionnels, carignan N[8] localement nommé samsó, grenache noir N, mourvèdre N, localement nommé monastrell ou tempranillo N, nommé localement ull de llebre, côtoient des cépages français importés. Il s'agit des cabernet sauvignon N, merlot N, pinot noir N, syrah N et cabernet franc N.

Raisins blancs[modifier | modifier le code]

L'ordre de dénomination mentionne douze cépages blancs[7]. Comme pour les cépages noirs, les cépages locaux, maccabeu B, xarel-lo B, parellada B et subirat parent B, sont cultivés à côté de cépages importés depuis longtemps, comme le muscat d'Alexandrie B, le muscat blanc à petits grains B et le malvoisie de Sitges, ou des introductions récentes telles que le chardonnay B, le sauvignon B, le riesling B, le gewurztraminer Rs ou le chenin B.

Pratiques culturales[modifier | modifier le code]

La photographie couleur représente un pied de vigne taillé en gobelet. Le cep en gros plan masque une zoen floue en arrière-plan qui laisse deviner des silhouettes d'autres ceps.
Vigne taillée en gobelet.

La vigne doit être plantée à une densité de plantation comprise entre 1 800 et 4 500 ceps par hectare.

L'irrigation est autorisée à condition qu'au moment des vendanges, le raisin soit arrivé à maturité et apte à l'élaboration de penedès, sur le plan du titre alcoométrique et de l'acidité. Cette autorisation peut être suspendue par le conseil régulateur de la dénomination en fonction de la météorologie du millésime[7].

Récolte[modifier | modifier le code]

la photo couleur montre des remorques de raisin blanc reculant vers des trémies de réecption de vendange. En arrière-plan, des cuves inox barrent l'horizon.
Arrivée de la vendange au chai.

Le début des vendanges est soumis à une autorisation. Sa date est déterminée en fonction des cépages cultivés pour chaque zone climatique.

Le rendement est limité à 12 000 kilogrammes par hectare pour les vins blancs et 9 000 pour les vins rouges[7].

Vin[modifier | modifier le code]

Types de vins[modifier | modifier le code]

Les vins du penedès sont majoritairement des vins destinés à être bus jeunes.

La vinification des vins blancs n'utilise pas de de macération pelliculaire. Les vins sont aromatiques et vifs, mais leur fraîcheur ne perdure guère au-delà d'un an. Certains vins blancs sont demi-secs ; ils conservent une petite quantité de sucre non fermenté.

Les vins rosés ont une couleur variable selon la bodega qui les vinifie. Ils sont aussi destinés à être consommés jeunes.

Les vins rouges sont généralement des vins à court vieillissement, même si certaines cuvées sont destinées à plus de deux ans de conservation[2].

Service et gastronomie[modifier | modifier le code]

Photographie couleur représentant un plat garni. Le riz safrané garni de petits pois et de mollusques et surmonté de langoustines, moules et quartiers de citron.
La paella convient aux vins des trois couleurs.
Article détaillé : cuisine catalane.

La gastronomie catalane est une cuisine méditerranéenne : légumes assaisonnés à l'huile d'olive, poissons volailles et viande grillées.

Les vins blancs sont de bons vins d'apéritif, pour les viandes blanches et poissons grillés ou certains légumes[9].

Les vins rosés accompagnent les fruits de mer et plats de légume, comme les plats complets, tels la paella[10].

Les vins rouges sont recommandés avec les viandes rouges (bœuf, porc et gibiers), les volailles, les tartes aux légumes, les fromages locaux, mais aussi tous les plats régionaux[11].

Culture[modifier | modifier le code]

la photographie en coleur représente une pièce du musée codorniu. Une voute au premier-plan sert de support à des outils viticoles : fourche-bèches et sarclettes. Au second plan, un pressoir vertical ancien à cage en bois occupe le centre de la pièce. Des outils anciens, un mini pressoir ou une amphore en terre cuite occupent les angles de la salle.
Pressoir à vin au musée Codorniu.

Le musée de la culture de la vigne à Vilafranca del Penedès présente des expositions permanentes, dans un palais gothique des XIIe et XIIIe siècles et une annexe reconstruite entre 1968 et 1975. Une modernisation du musée est en cours afin de réorganiser les espaces de manière plus harmonieuse[12].

L'entreprise Codorniu présente aussi une collection d'outils viticoles et vinicoles dans son musée.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (ca)(en)(es) « El Penedès, Mare nostrum », Site dopenedes.es (consulté le 1er mars 2011)
  2. a, b et c « Planète-vin Espagne : la Catalogne », Site abrege.com (consulté le 1er mars)
  3. (ca) « Diccionari català -valencià-balear », Site dvb.iecat.net (consulté le 2 mars 2011)
  4. (ca)(en)(es) « Penedes : la terra », Site dopenedes.es (consulté le 3 mars 2011)
  5. (ca)(en)(es) « El Penedés : el clima », Site depenedes.es (consulté le 1er mars 2011)
  6. « Valores Climatológicos Normales. Reus Aeropuerto », Site aemet.es : ministère du milieu ambiant, milieu rural et maritime (consulté le 1er mars 2011)
  7. a, b, c et d (ca) « journal officiel de la généralité de Catalogne, DOCG n°4585 du 3 mars 2006 », Site gencat.cat (consulté le 1er mars 2011)
  8. (en) « Code d'identification des cépages préconisé par le World Information and Early Warning System » (consulté le 1er mars 2011)
  9. « Accords met-vin : Penedès blanc », Site winedecider.com (consulté le 3 mars 2011)
  10. « Accords mets-vins : Penedes rosé », Site winedecider.com (consulté le 3 mars 2011)
  11. « Accords mets-vin : Penedes rouge jeune », platsnetvins.com (consulté le 3 mars 2011)
  12. (ca) « Museu de les Cultures del Vi de Catalunya », Site vinseum.cat (consulté le 2 mars 2011)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]