Parellada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parellada
Parellada
Cep de parellada avant récolte
Caractéristiques phénologiques
Débourrement précoce
Floraison
Maturité très tardive
Caractéristiques culturales
Port semi érigé
Vigueur très forte
Taille et mode
de conduite
taille longue
Productivité bonne

La parellada B[1] est un cépage blanc espagnol.

Origine[modifier | modifier le code]

Ce cépage est issu du vignoble de Catalogne. Cultivé sur 10 390 hectares en 1989, il reste au même niveau en 2004 avec environ 10 000 hectares[2]. Il n'a pratiquement pas débordé des frontières de son terroir natal.

Synonymie[modifier | modifier le code]

Il peut aussi porter les noms de martorella, montenega, montonec, montonech, montoneo, montonero, montonet, parellada blanc, perelada et perellada[3].

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ampélographie.

Le bourgeonnement est cotonneux et les jeunes feuilles bronzées. Le rameau herbacé est rougeâtre.

Les feuilles adultes sont moyennes et circulaires. Les sinus latéraux sont très enfoncés et le sinus pétiolaire en lyre fermé avec le départ des nervures légèrement rosé. Le limbe est bordé de dents courtes et convexes. Le dessous des feuilles est modérément velu. Les vrilles et pétioles sont courts[4].

Les grappes sont de taille très variable et compactes. Les baies jaune-vert sont grosses et sphériques, de saveur neutre.

Aptitudes[modifier | modifier le code]

Culturales[modifier | modifier le code]

Ce cépage est très bien adapté à son terroir. La maturation lente, ralentie par la plantation en altitude jusqu'à 800 m, permet une finesse aromatique très intéressante. Il est également en bonne adéquation avec le sol crayeux. La fertilité aléatoire des premiers bourgeons incite à le conduire en taille longue[4].

En revanche, il se montre sensible aux maladies cryptogamiques comme le mildiou et l'oïdium, ainsi qu'à la sécheresse[5].

Œnologiques[modifier | modifier le code]

Ce cépage productif donne un vin très fin, élégant, fruité et acide[5]. Il ne conserve pas longtemps ses qualités et doit être bu jeune. Il est aussi remarquablement bien adapté à l'élaboration de vins effervescents. Il confère à l'assemblage structure, finesse et longueur en bouche.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Code d'identification des cépages préconisé par le World Information and Early Warning System », Site vivc.de (consulté le 2 mars 2011)
  2. (en) Jancis Robinson, The Oxford companion to wine, Oxford, Oxford University Press,‎ 2006, 3e éd., 506 p. (ISBN 978-0-19-860990-2, lien LCCN?)
  3. « Parellada », Site vivc.de (Vitis International Variety Catalogue) (consulté le 2 mars 2011)
  4. a et b « La Parellada », Site lescepages.free.fr (consulté le 2 mars 2011)
  5. a et b (es) « Parellada (blanca) », Site donselecto.net (consulté le 2 mars 2011)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins, ULMER,‎ 1997, 320 p. (ISBN 978-2-84138-059-6), p. 194

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Les cépages [1]