Pallacanestro Varese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pallacanestro Varese
Logo du club
Généralités
Nom(s) précédent(s) 1954-1956: Storm Varèse
1956-1975 : Ignis Varèse
1975-1978 : Mobilgirgi Varèse
1978-1980 : Emerson Varèse
1980-1981 : Turisanda Varèse
1981-1983 Cagiva
1983-1984 : Star
1984-1985 : Ciao Crem
1985-1989 : Divarese
1989-1992 : Ranger
1992-1997 : Cagiva
1997-2001 : Roosters
2001-2004 : Metis
2004-2005 : Casti Group
2005-2007 : Whirlpool
depuis 2007 : Cimberio
Date de fondation 1945
Couleurs Blanc et rouge
Salle PalaWhirlpool
(5 300 places)
Siège Via Sanvito Silvestro 80
21100 Varèse
Championnat actuel LegA
Président Drapeau : Italie Francesco Vescovi
Entraîneur Drapeau : Italie Francesco Vitucci
Site web Site Officiel
Palmarès
National[1] Champion d'Italie : 10 titres
Coupe d'Italie : 4
Super coupe d'Italie : 1
International[1] Coupe des clubs champions:
1970, 1972, 1973, 1975, 1976
Coupe des coupes :
1967, 1980
coupe intercontinentale :
1966, 1970, 1973
Maillots
 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur

Le Pallacanestro Varese est un club italien de basket-ball évoluant dans la ville de Varèse. Le club appartient à la LegA soit le plus haut niveau du championnat italien.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers pas du basket-ball à Varèse ont lieu en 1937 avec des athlètes de la Società Ginnastica Varesina qui évoluent sous le nom de Varèse. Ils jouent sous des couleurs rouge et blanc.

La réelle fondation du Pallacanestro Varese a lieu le 1er août 1945. Dès sa première saison, le club termine à la première place de la Serie B et accède à l'élite du basket-ball italien.

Le club, qui porte le nom d'Ignis Varèse depuis 1956, doit attendre la saison 1960-1961 pour remporter son premier titre de champion d'Italie sous la direction de Enrico Garbosi. Après deux saisons terminées à la seconde place, le club de Varèse, désormais dirigé par Vittorio Tracuzzi, remporte son second titre. Suit ensuite une seconde place. Lors de la saison 1965-1966, le club de Varèse, qui a terminé à la première place, doit laisser le titre à l'Olimpia Milan en raison d'irrégularité présumée. Toutefois, le club remporte son premier trophée international en remportant la coupe intercontinentale contre le club brésilien du Sport Club Corinthians Paulista.

la saison suivante remporte sa première coupe européenne avec la coupe des coupes face au Maccabi Tel-Aviv en deux manches, 77 à 68 puis 67 à 68. Le club italien remporte ensuite son troisième titre de champion d'Italie lors de la saison 1968-1969. Lors de la même saison, le club remporte sa première coupe d'Italie.

Joueur brandissant au-dessus de lui le trophée de la coupe des clubs champions. Il est entouré de personnes qui l'applaudissent.
Ottorino Flaborea brandissant la coupe des clubs champions 1970.

Le club voit arriver un nouvel entraîneur, le Yougoslave Aza Nikolić. Dès la première saison sous sa direction, le club réalise le grand chelem en remportant les quatre compétitions dans lesquelles il est engagé : le championnat et la coupe d'Italie, la coupe intercontinentale, face au Real Madrid, et la coupe des clubs champions, compétition la plus prestigieuse en Europe. Pour sa première finale, le club l'emporte face au club soviétique du CSKA Moscou, tenant du titre, sur le score de 79 à 74 à Sarajevo[2].

La saison suivante le club remporte son cinquième titre de champion d'Italie face à l'Olimpia Milan et sa troisième coupe d'Italie. Pour la seconde année consécutive, la finale de la coupe des clubs champions oppose l'Ignis Varèse au CSKA. Cette fois, c'est le club soviétique qui l'emporte, 69 à 53, à Anvers.

Pour la troisième saison de Nikolić à la tête de l'Ignis, le club italien dispute sa troisième finale de coupe des champions consécutives. Celle-ci, disputée à Tel Aviv, est remportée de nouveau par le club italien, face au Yugoplastika Split, sur le score de 70 à 69. En Italie, c'est Milan qui prive l'Ignis d'un quatrième titre successif. Lors de la saison suivante, l'Ignis remporte trois nouveaux titres. Sur la scène italienne, Ignis prend sa revanche sur Milan pour remporter un nouveau titre de champion d'Italie. Ignis remporte également sa quatrième coupe d'Italie. Pour la troisième fois en quatre ans, la finale de la coupe des clubs champions oppose Ignis au CSKA. La finale est remportée par le club italien sur le score de 71 à 66 à Liège.

C'est Sandro Gamba, ancien entraîneur des rivaux de Milan, qui prend la succession de Nikolic en 1973. Ignis remporte un nouveau titre de champion d'Italie. En Europe, le club italien se qualifie de nouveau pour la finale, opposée cette fois au Read Madrid. Cette finale, disputée à Nantes, voit la victoire des Espagnols sur le score de 84 à 82.

Un an plus tard à Anvers, Ignis prend sa revanche face à ces mêmes Espagnols, toujours en finale, sur le score de 79 à 66, malgré l'absence de Dino Meneghin, blessé à la main peu avant cette rencontre. C'est l'Américain Bob Morse qui assure la marque avec 30 points[3]. En Italie, après avoir remporté la phase régulière, Ignis termine second de la phase finale.

En 1976, pour la troisième année consécutive, la finale de la coupe des champions oppose le Real Madrid à Varèse, qui porte désormais le nom de Mobilgirgi. Ce dernier s'appuie sur ses deux leader, Morse avec 28 points et Meneghin avec 25, pour l'emporter 81 à 74 à Genève. Comme la saison passée, Varèse termine premier de la phase régulière mais échoue de nouveau lors de la phase finale.

Pour la première fois depuis sa création, la coupe des clubs champions échappent à l'une des équipes des trois nations italiennes, espagnoles et soviétiques. C'est le Maccabi Tel-Aviv qui l'emporte sur Varèse en gagnant à Belgrade sur le score de 78 à 77, alors que les italiens s'étaient imposés deux fois lors des rencontres opposant les deux équipes plus tôt dans la saison[4]. Varèse remporte toutefois son huitième de champion d'Italie après avoir terminé à la seconde place lors de la saison régulière.

Munich accueille la quatrième finale opposant le Real Madrid et Varèse durant les années soixante-dix. le Real de Madrid égalise avec deux victoires partout en l'emportant 75 à 67. En Italie, le neuvième titre du club est remporté sur la scène italienne.

En 1979, Varèse dispute sa dixième finale de coupe des clubs champions face au KK Bosna. Les italiens sont faovris face au club yougoslave qui atteint pour la première fois ce stade de la compétition. Grâce aux 47 points de Žarko Varajić et aux 30 de Mirza Delibasic, le club de Sarajevo remporte la rencontre 96 à 93 malgré les 30 points de Bob Morse[5]. Le club échoue en demi-finale du championnat italien.

La saison suivante, Varèse échoue en demi-finale de la coupe des clubs champions. Puis, en 1980, le club italien remporte sa seconde coupe des coupes face au club de Cantu.

À partir de cette date, le club n'atteint plus la finale du championnat italien jusqu'à la saison 1989-1990, saison où le club echoue face au Scavolini Pesaro. Puis en 1992, il descend en Serie B. le titre de champion de Serie B de 1994 lui permet de retrouver l'élite. Lors de la saison 1998-1999, le club termine à la seconde place de la phase régulière de Serie A. Puis, il remporte son dixième titre de champion d'Italie en triomphant du Benetton Trévise en trois manches, trois victoires à zéro. la saison suivante, le club emporte la supercoupe d'Italie, compétition opposant le champion d'Italie et le vainqueur de la coupe d'Italie de la saison précédente.

À l'issue de la saison 2007-2008, le club est de nouveau relégué en Legadue avant de renouer avec l'élite dès la saison suivante.

Le club[modifier | modifier le code]

Noms successifs[modifier | modifier le code]

2005 - 2007 : Whirlpool

Comme beaucoup de clubs italiens, la Pallacanestro Varese a vu sa dénomination sociale changer par l'apport d'un sponsors. Ainsi on retrouve au fil des ans :

La salle[modifier | modifier le code]

Façade de la salle PalaWhirlpool
La salle PalaWhirlpool

Le club évolue dans la PalaWhirlpool, salle de 5 299 places à Varèse. Celle-ci, qui est la propriété de la ville de Varèse, sert également de salle de spectacle.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Le palmarès international du club est :

Le palmarès en Italie est :

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Bilan saison par saison de Pallacanestro Varese[6]
Saison Championnat Coupe Italie SuperCoupe Italie Participation européenne
Division Bilan Class. Bilan Playoffs Compétition Résultat
1949/50 A 20-6 3e
1950/51 A 12-14 8e
1951/52 A 11-11 4e
1952/53 A 11-11 6e
1953/54 A 8-14 9e
1954/55 A 10-12 6e
1955/56 A 9-13 8e
1956/57 A 12-10 5e
1957/58 A 12-10 5e
1958/59 A 16-6 3e
1959/60 A 16-6 3e
1960/61 A 21-1 1er
Champion
1961/62 A 19-3 2e Coupe des club champions Huitième de finale
Real Madrid
1962/63 A 23-3 2e
1963/64 A 24-2 1er
Champion
1964/65 A 18-4 2e Coupe des club champions Demi-finale
CSKA Moscou
1965/66 A 13-1 2e
1966/67 A 17-5 2e Coupe des vainqueurs de coupe Vainqueur
Maccabi Tel Aviv
1967/68 A 13-9 5e Coupe des vainqeurs de coupe Demi-finale
AEK Athènes
1968/69 A 17-5 1er
Champion
Vainqueur
Partenope Napoli
1969/70 A 20-2 1er
Champion
Vainqueur
Olimpia Milan
Coupe des club champions Vainqueur
CSKA Moscou
1970/71 A 21-1 1er
Champion
Vainqueur
Partenope Napoli
Coupe des club champions Finaliste
CSKA Moscou
1971/72 A 19-3 2e Finaliste
Olimpia Milan
Coupe des club champions Vainqueur
Jugoplastika Split
1972/73 A 24-2 1er
Champion
Vainqueur
Asti
Coupe des club champions Vainqueur
CSKA Moscou
1973/74 A 24-2 1er
Champion
Demi-finale
Udine
Coupe des club champions Finaliste
Real Madrid
1974/75 A1 22-4 1er 11-3 2e Poule championnat Coupe des club champions Vainqueur
Real Madrid
1975/76 A1 20-2 1er 12-2 2e Poule championnat Coupe des club champions Vainqueur
Real Madrid
1976/77 A1 15-7 2e 8-2 Champion
(2-0 : Sinudyne Bologne)
Coupe des club champions Finaliste
Maccabi Tel Aviv
1977/78 A1 18-4 1er 10-2 Champion
(2-0 : Sinudyne Bologne)
Coupe des club champions Finaliste
Real Madrid
1978/79 A1 18-8 1er 3-2 Demi-finale
(1-2 : Billy Milan)
Coupe des club champions Finaliste
KK Bosna Sarajevo
1979/80 A1 19-7 3e 3-3 Demi-finale
(1-2 : Sinudyne Bologne)
Coupe des vainqeurs de coupe Vainqueur
Gabetti Cantù
1980/81 A1 27-5 1er 2-2 Demi-finale
(0-2 : Sinudyne Bologne)
Coupe des vainqeurs de coupe Demi-finale
Squibb Cantù
1981/82 A1 16-16 7e 1-2 Huitième de finale
(1-2 : S.Benedetto Gorizia)
coupe Korać Poule des quarts
1982/83 A1 18-12 7e 2-3 Quart de finale
(0-2 : Billy Milano)
1983/84 A1 16-14 6e 2-2 Quart de finale
(0-2 : Berloni Torino)
Huitième de finale
Virtus Bologne
coupe Korać Poule des quarts
1984/85 A1 18-12 4e 0-2 Quart de finale
(0-2 : Indesit Caserta)
Finaliste
Pesaro
coupe Korać Finaliste
Simac Milan
1985/86 A1 18-12 6e 2-3 Quart de finale
(0-2 : Mobilgirgi Caserta)
Demi-finale
Olimpia Milan
coupe Korać Demi-finale
Mobilgirgi Caserta
1986/87 A1 22-8 1er 2-2 Demi-finale
(0-2 : Tracer Milan)
Huitième de finale
Cantù
coupe Korać Poule des quarts
1987/88 A1 23-7 1er 3-3 Demi-finale
(1-2 : Scavolini Pesaro)
Finaliste
Caserta
coupe Korać Huitième de finale
Racing club de France
1988/89 A1 17-13 9e 3-3 Quart de finale
(1-2 : Scavolini Pesaro)
Huitième de finale
Cantù
coupe Korać Poule des quarts
1989/90 A1 20-10 2e 5-4 Finaliste
(1-3 : Scavolini Pesaro)
Demi-finale
Virtus Bologne
1990/91 A1 14-16 11e 1er Play-out Huitième de finale
Trevise
coupe Korać Poule
1991/92 A1 11-19 11e 6-4 3e Play-out Huitième de finale
Rome
1992/93 A2 15-15 9e 3e Play-out 6-4 Huitième de finale
Treviso
1993/94 A2 25-5 1er 1-2 Huitième de finale
(1-2 : Filodoro Bologne)
Huitième de finale
Pesaro
1994/95 A1 20-12 5e 1-2 Quart de finale
(1-2 : Stefanel Milan)
Quart de finale
Trieste
1995/96 A1 21-11 4e 0-2 Quart de finale
(0-2 : Stefanel Milan)
Quart de finale
Milan
coupe Korać Quart de finale
Milan
1996/97 A1 13-13 7e 4-3 Quart de finale
(2-3 : Teamsystem Bologne)
Huitième de finale
Sienne
coupe Korać Seizième de finale
Peristéri BC
1997/98 A1 16-10 4e 4-4 Demi-finale
(1-3 : Kinder Bologne)
Quart de finale
Pistoia
coupe Korać Huitième de finale
Cholet Basket
1998/99 A1 21-5 2e 9-1 Champion
(3-0 : Benetton Trevise)
Finaliste
Virtus Bologna
Euroligue Huitième de finale
Olympiakós Athènes
1999/00 A1 13-17 10e 1-2 Huitième de finale
(1-2 : Viola Reggio Calabria)
Vainqueur
Virtus Bologne
Euroligue Poule
2000/01 A1 13-21 11e Huitième de finale
Verona
2001/02 A 15-21 10e 1-2 Huitième de finale
(1-2 : Coop Nordest Trieste)
2002/03 A 14-20 12e 2-4 Quart de finale
(0-3 : Montepaschi Siena)
Uleb Cup Quart de finale
Estudiantes Madrid
2003/04 A 16-14 8e 0-3 Quart de finale
(0-3 : Montepaschi Siena)
Quart de finale
Treviso
Uleb Cup Quart de finale
Real Madrid
2004/05 A 13-21 14e Quart de finale
Treviso
Uleb Cup Huitième de finale
Makedonikós
2005/06 A 17-17 10e Quart de finale
Siena
2006/07 A 17-17 7e 1-3 Quart de finale
(1-3 : Armani J. Milan
Quart de finale
Virtus Bologne
2007/08 A 8-26 18e
2008/09 Lega2 21-9 1er
2009/10 A 11-17 12e
2010/11 A 15-15 7e 0-3 Quart de finale
(0-3 : Bennet Cantù)
2011/12 A 17-15 8e 1-3 Quart de finale
(1-3 : Montepaschi Siena)

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Entraîneurs de Pallacanestro Varese[6]
Période Nom
1948 - 1954 Drapeau : Italie Vittorio Tracuzzi
1954 - 1955 Drapeau : Italie Valerio Giobbi
1955 - 1956 Drapeau : Italie Yogi Bough
1956 - 1962 Drapeau : Italie Enrico Garbosi
1962 - 1965 Drapeau : Italie Vittorio Tracuzzi
1965 Drapeau : Italie Vinicio Nesti
1965 - 1966 Drapeau : Italie Giovanni Gavagnin
1966 - 1968 Drapeau : Italie Vittorio Tracuzzi
1968 - 1969 Drapeau : Italie Nico Messina
1969 - 1973 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Aza Nikolic
1973 - 1977 Drapeau : Italie Sandro Gamba
1977 - 1978 Drapeau : Italie Nico Messina
1978 - 1980 Drapeau : Italie Edoardo Rusconi
Période Nom
1980 - 1981 Drapeau : Italie Elio Pentassuglia
1982 Drapeau : Italie Giuseppe Gergati
1982 - 1983 Drapeau : Italie Richard Perducani
1983 - 1986 Drapeau : Italie Riccardo Sales
1986 - 1989 Drapeau : États-Unis Joe Isaac
1989 - 1991 Drapeau : Italie Giancarlo Sacco
1991 - 1992 Drapeau : Italie Virgilio Bernardi
1992 Drapeau : Italie Roberto Piva
1992 - 1993 Drapeau : États-Unis Joe Isaac
1993 - 1997 Drapeau : Italie Edoardo Rusconi
1997 - 1999 Drapeau : Italie Carlo Recalcati
1999 Drapeau : Italie Massimo Galli
1999 Drapeau : Italie Valerio Bianchini
Période Nom
2000 Drapeau : Italie Federico Danna
2000 - 2001 Drapeau : Italie Gianfranco Lombardi
2001 Drapeau : Italie Giancarlo Sacco
2001 Drapeau : Italie Edoardo Colombo
2001 - 2003 Drapeau : France Gregor Beugnot
2003 - 2004 Drapeau : Italie Edoardo Rusconi
2004 Drapeau : Italie Giulio Cadeo
2004 Drapeau : Italie Gianni Molina
2004 - 2007 Drapeau : Argentine Ruben Magnano
2007 Drapeau : Croatie Veljko Mrsic
2007 - 2008 Drapeau : Italie Valerio Bianchini
2008 - 2010 Drapeau : Italie Stefano Pillastrini
2010 - 2012 Drapeau : Italie Carlo Recalcati
Depuis 2012 Drapeau : Italie Francesco Vitucci

Effectif 2012/13[modifier | modifier le code]

No. Nome Nazionalità Ruolo Nato il Altezza
5 Dusan Sakota Drapeau : Serbie Drapeau de la Grèce Ailier 1986 2,11 m
6 Adrian Banks Drapeau des États-Unis Guard 1986 1,91 m
7 Erik Rush Drapeau des États-Unis Drapeau de la Suède Guard-Ailier 1988 1,97 m
8 Janar Talts Drapeau de l'Estonie Ailier-Pivot 1983 2,06 m
9 Andrea De Nicolao Drapeau de l'Italie Meneur 1991 1,85 m
10 Mike Green Drapeau des États-Unis Meneur 1985 1,85 m
14 Jacopo Balanzoni Drapeau de l'Italie Ailier 1993 2,03 m
16 Nicola Bertoglio Drapeau de l'Italie Guard 1993 1,80 m
19 Bruno Cerella Drapeau de l’Argentine Drapeau de l'Italie Guard-Allier 1986 1,94 m
25 Ebi Ere Drapeau des États-Unis Drapeau du Nigeria Allier 1981 1,95 m
33 Achille Polonara Drapeau de l'Italie Allier 1991 2,03 m
42 Bryant Dunston Drapeau des États-Unis Pivot 1986 2,03 m

Joueurs célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) « 50 Years Memories: Varese », sur www.euroleague.net (consulté le 12 février 2010)
  3. (en) « 50 Years interview: Bob Morse, Varese », sur www.euroleague.net (consulté le 12 février 2010)
  4. (en) « 50 Years interview: Tal Brody, Maccabi Tel Aviv », sur www.euroleague.net (consulté le 12 février 2010)
  5. (en) « 50 Years Memories, Bosna's 1979 title », sur www.euroleague.net (consulté le 13 février 2010)
  6. a et b « Varese », LegA (consulté le 22 février 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :