Yakhouba Diawara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diawara.
Yakhouba Diawara Portail du basket-ball
DiawaraHeat.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Yakhouba Diawara
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (31 ans)
Paris
Taille 2,01 m (6 7)
Poids 110 kg (242 lb)
Surnom Le Yak
Situation en club
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
1998-2001
2001-2003
2003-2005
Dijon
Southern Idaho
Pepperdine
Draft NBA
Année 2005
Position Non drafté
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2005-2006
2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
Dijon
Fortitudo Bologne
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Heat de Miami
Heat de Miami
New Basket Brindisi
Cimberio Varese
Venise
Gravelines-Dunkerque
16,0
10,6
04,4
02,8
03,4
00,8
13,6
15,2
13,1
11,9
Sélection en équipe nationale **
2002- Drapeau : France France (44 sél.) 287

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Yakhouba Diawara (né le 29 août 1982 à Paris) est un joueur français de basket-ball. Il pèse 110 kg et joue aux postes d'arrière et d'ailier[1].

Après avoir commencé à jouer au basket-ball dans les équipes de jeunes à Tremblay-en-France et à Dijon, il poursuit sa carrière dans les championnats universitaires américains au Southern Idaho Junior College et à l'Université Pepperdine. Non drafté par la NBA à l'issue de la saison 2004-2005, il retourne en Europe et joue successivement pour la JDA Dijon et le Fortitudo Bologne. Il joue en NBA de 2006 à 2010 respectivement avec les Nuggets de Denver et les Heat de Miami avant de rejoindre la LegA, ligue italienne, à New Basket Brindisi puis Cimberio Varese.

Biographie[modifier | modifier le code]

Équipes de jeunes en France[modifier | modifier le code]

Yakhouba Diawara débute en dans les équipes de jeunes à Tremblay-en-France. En 1998, à l'âge de 16 ans, il rejoint l'équipe de Dijon. Deux ans plus tard, il est titulaire au sein de l'équipe de France juniors qui remporte le championnat d'Europe 2000 de cette catégorie d'âge (les autres titulaires étant Tony Parker, Boris Diaw, Mickaël Piétrus et Ronny Turiaf)[2]. En 2002, il participe aux championnats d'Europe espoirs en Lituanie avec l'équipe de France[3].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Il rejoint ensuite le Southern Idaho Junior College afin de progresser et d'apprendre l'anglais[4]. Au bout de deux ans en Junior college, il décide d'aller jouer à l'université Pepperdine, qu'il préfère à DePaul, Florida State, Minnesota, North Carolina et St. John's. Au début de la saison universitaire de basket-ball 2003-2004, la NCAA enquête sur son transfert pendant plusieurs mois (ce qui lui fait manquer dix-huit matchs) et finit par le suspendre pour deux matchs[4]. Il est ensuite immédiatement titulaire. Il devient très rapidement un joueur important de l'effectif et est reconnu comme un des meilleurs joueurs de sa conférence (la West Coast Conference). Malgré avoir joué peu de matchs, il est nommé co-MVP (i. e. meilleur joueur de la saison) et meilleur nouveau joueur de son équipe[5]. La saison suivante, il joue avec une entorse de la cheville et connaît une saison moyenne[4]. Paul Westphal, son entraîneur à Pepperdine, trouve qu'il lui « rappelle un peu Dan Majerle ».

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

La saison 2005-2006 marque un tournant dans sa carrière. À la fin de sa carrière universitaire, Diawara n'est pas considéré comme l'un des 100 joueurs les plus prometteurs pour la NBA[6] et n'est pas sélectionné lors de la draft 2005. Il participe à une ligue d'été avec le Heat de Miami durant laquelle il effectue quelques bonnes prestations mais est recalé avant le début de la saison[1]. Il rejoint alors la JDA Dijon. Il y joue 22 matchs et est sélectionné au All-Star Game français en décembre 2005. Au milieu de la saison, il est recruté par le Fortitudo Bologne avec lequel il dispute 25 matchs[7]. Ses statistiques y sont de 11,3 points à 54,8 %, 2,8 rebonds en 22 minutes de jeu[8] (ou 10,6 points, 3,8 rebonds[9]). Ses performances en playoffs (10,8 points et 3,4 rebonds en moyenne) lui valent l'attention des recruteurs de la NBA[1].

Durant l'été 2006, il participe à une ligue d'été avec les Nuggets de Denver. Il marque 11,8 points à 55 % aux tirs en 23 minutes de jeu par match[10]. Il signe finalement un contrat de deux ans avec Denver pour 1,1 million de dollars[9],[6] malgré des approches des Mavericks de Dallas[4]. Il refuse à cette occasion un contrat de 1,8 million de dollars que Dallas lui proposait car il avait conclu un accord verbal avec Denver auparavant[9]. L'allier (2 m 01 pour 102 kg[11]) devient donc le deuxième joueur français à évoluer dans cette équipe après Tariq Abdul-Wahad et le dixième joueur français à évoluer en NBA[1].

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Diawara est un joueur apprécié par l'entraîneur de Denver, George Karl, notamment car il travaille et joue dur[12]. George Karl dit de lui lors de la conférence de presse précédant la saison 2006-2007 :

« Yakhouba est un gars que nous avons amené dans notre équipe de Summer League et qui fut très, très, très impressionnant et nous avons immédiatement essayé de lui faire signer un contrat et nous sommes mis d'accord avec lui. Je pense que la meilleure manière de l'expliquer est de dire qu'il est candidat pour débuter les matchs de l'équipe. C'est un jeune qui, à mon avis, aime la compétition, aime jouer en défense et qui s'améliore chaque jour en attaque, même si c'est probablement son point faible. Grâce à sa rudesse et son goût de la compétition, il aura l'occasion de jouer. Notre meilleur défenseur de l'année dernière, Greg Buckner, a signé avec Dallas et nous espérons que Yakhouba puisse le remplacer en tant que joueur spécialisé dans la défense et, souhaitons le, devienne meilleur offensivement »[13]

Yakhouba Diawara est considéré en NBA comme un spécialiste de la défense, son jeu offensif restant largement à perfectionner[14]. Selon John Hollinger, journaliste à ESPN, Diawara doit perfectionner ses capacités offensives car il risque de perdre sa place dans l'équipe dans le cas contraire[14]. Son adresse au tir, inférieure à 40 %, doit notamment être améliorée[14].

Yakhouba Diawara est peu utilisé durant sa première saison en NBA[15]. Il joue une vingtaine de minutes par match durant les quatre premiers mois de la saison[11], mais le retour de Carmelo Anthony de suspension et l'arrivée d'Allen Iverson réduisent ensuite son temps de jeu de moitié[15],[11]. Lors de l'inter-saison 2008, Yakhouba Diawara signe chez le Heat de Miami[16]. Il reste sur le banc la grande majorité du temps et notamment lors de la saison 2009-2010 où il ne joue que 44 minutes pour 5 points marqués[17].

Retour en Europe[modifier | modifier le code]

Le 22 juillet 2010, il s'engage avec le New Basket Brindisi en Italie[17]. Ses statistiques sur la saison sont de 13,6 points, 4,5 rebonds et 1,1 passe en 34 minutes 8. Toutefois, son club ne parvient pas à assurer son maintien dans l'élite. Yakhouba Diawara ambitionne alors de retourner en NBA mais le lockout l'oblige à réviser ses projets. En juillet, il signe pour un autre club de LegA, le Cimberio Varese[18].

Le 13 septembre 2013, il fait son retour en France en s'engageant avec le BCM[19],[20]. En février 2014, il est mis à pied 5 jours par son club pour avoir critiqué publiquement des meneurs de l'équipe et « nuit à la cohésion du groupe »[21]. En mars, le BCM et Diaware décident de rompre le contrat qui les unit[22].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Pays Championnat Matchs Minutes Points Rebonds Passes
1998 - 1999 JDA Dijon Drapeau de la France France Espoirs
1999 - 2000 JDA Dijon Drapeau de la France France Espoirs
2000 - 2001 JDA Dijon Drapeau de la France France Espoirs et Pro A
2001 - 2002 Southern Idaho Drapeau des États-Unis États-Unis JC 31 8,3 6,2
2002 - 2003 Southern Idaho Drapeau des États-Unis États-Unis JC 32 15,7 7,4 1,0
2003 - 2004[23] Pepperdine Drapeau des États-Unis États-Unis NCAA 14 34,0 18,9 6,6 0,8
2004 - 2005[23] Pepperdine Drapeau des États-Unis États-Unis NCAA 31 31,9 14,0 5,7 1,1
2005 -
Février 2006[24]
JDA Dijon Drapeau de la France France Pro A 22 30,7 16,0 5,5 1,5
Février 2006 -
Juillet 2006[25]
Fortitudo Bologne Drapeau de l'Italie Italie LegA 25 10,6 3,8
2006 - 2007[11] Nuggets de Denver Drapeau des États-Unis États-Unis NBA 64 (saison régulière)
1 (playoffs)
18,4 (saison régulière)
1,0 (playoffs)
4,4 (saison régulière)
0 (playoffs)
1,7 (saison régulière)
0 (playoffs)
0,9 (saison régulière)
0 (playoffs)
2007 - 2008[11] Nuggets de Denver Drapeau des États-Unis États-Unis NBA 54 (saison régulière)
3 (playoffs)
10,1 (saison régulière)
3,0 (playoffs)
2,8 (saison régulière)
1,3 (playoffs)
1,1 (saison régulière)
0,3 (playoffs)
0,7 (saison régulière)
0,0 (playoffs)
2008 - 2009[11] Heat de Miami Drapeau des États-Unis États-Unis NBA 63 (saison régulière)
5 (playoffs)
13,5 (saison régulière)
4,2 (playoffs)
3,4 (saison régulière)
0,4 (playoffs)
1,3 (saison régulière)
1,0 (playoffs)
0,4 (saison régulière)
0,0 (playoffs)
2009 - 2010[11] Heat de Miami Drapeau des États-Unis États-Unis NBA 6
0 (playoffs)
7,3
0 (playoffs)
0,8
0 (playoffs)
0,7
0 (playoffs)
0,5
0 (playoffs)
2010 - 2011[11] New Basket Brindisi Drapeau de l'Italie Italie LegA Basket 30 13,6 4,5
2011 - 2012[26] Pallacanestro Varese Drapeau de l'Italie Italie LegA Basket 36 15,2 5,2
2012 - 2013[27] Reyer Maschile Venezia Drapeau de l'Italie Italie LegA Basket 33 13,1 4,8
2013 - 2014[28] Gravelines Dunkerque Drapeau de la France France Pro A

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Distingué dans la Second team all-region des championnats junior college au terme de la saison 2002-2003[29]
  • Distingué en tant que All-West Coast Conference (WCC) au terme de la saison universitaire 2003-2004[29]
  • Participe au All-Star Game du championnat de France Pro A durant la saison 2005-2006.
  • International : A[30]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Article sur Yakhouba Diawara sur le site sports24.com
  2. Bilan des Français en NBA sur le site L'Equipe.fr
  3. (en) Biographie sur le site NBA.com
  4. a, b, c et d (en) Article de Peter Vecsey, NY Post, 27 octobre 2006
  5. (en) Liste des vainqueurs de récompenses de l'équipe de basket-ball masculine de l'université Pepperdine, sur pepperdinesports.cstv.com, site officiel des équipes universitaires de l'université Pepperdine
  6. a et b (en) Article sur Yakhouba Diawara sur rockymountainnews.com
  7. Article sur le site du Nouvel Observateur
  8. Article sur les Français recrutés par la NBA à l'été 2006
  9. a, b et c (en) Article du Denver Post annonçant la signature du contrat
  10. (en) Fiche sur le site de la Vegas Summer League
  11. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Fiche NBA de Yakhouba Diawara sur ESPN.com
  12. (en) Entretien avec Yakhouba Diawara sur hoopsworld.com
  13. Traduction libre de : « Yakouba was a guy we brought to our summer league and was very, very, very impressive and we immediately tried to sign him to a deal and he agreed to sign with us. I think the best way I can say it, is that he is in the running to be a starter on our team. He's a kid that, I think, has a very competitive personality, loves to play defense, and is getting better everyday offensively, even though that's probably his weakest area. And just his toughness and competitiveness will give him an opportunity to play. The guy who kind of was our defender last year, Greg Buckner, signed with Dallas and we're looking at Yakouba to kind of be a defensive specialist and then, hopefully, on a weekly basis, get better offensively. » Source : (en) Extrait de la citation sur truehoop.com
  14. a, b et c Rookie report: Disappointments and a surprise ROY, John Hollinger, ESPN.com, 11 décembre 2006
  15. a et b Bilan de la saison 2006-2007 des Français en NBA, lequipe.fr
  16. Lequipe.fr, « Diawara signe à Miami »,‎ 8 aout 2008 (consulté le 16 septembre 2010)
  17. a et b Antoine Poulain, « Officiel : Yakhouba Diawara de retour en Italie », sur basket-ball.com,‎ 22 juillet 2010 (consulté le 3 novembre 2011)
  18. « Diawara de Brindisi à Varèse », sur lequipe.fr,‎ 25 juillet 2011 (consulté le 3 novembre 2011)
  19. « Yakhouba Diawara à Gravelines-Dunkerque », sur lnb.fr,‎ 13 septembre 2013 (consulté le 14 septembre 2013)
  20. « Yakhouba Diawara à Gravelines-Dunkerque », sur lequipe.fr,‎ 13 septembre 2013 (consulté le 14 septembre 2013)
  21. « Gravelines: Diawara mis à pied cinq jours pour avoir critiqué ses coéquipiers », Agence France-presse,‎ 21 février 2014
  22. « Yakhouba Diawara quitte le BCM », LNB,‎ 10 mars 2014
  23. a et b (en) Fiche NCAA de Yakhouba Diawara sur ESPN.com
  24. Fiche sur le site lnb.fr
  25. (it) « Diawara Yakhouba », LegA Basket (consulté le 3 novembre 2011)
  26. (it) « Diawara Yakhouba », LegA Basket (consulté le 14 septembre 2013)
  27. (it) « Diawara Yakhouba », LegA Basket (consulté le 14 septembre 2013)
  28. « Diawara Yakhouba », lnb.fr (consulté le 14 septembre 2013)
  29. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées pepp.
  30. « Yakhouba Diawara », sur ffbb.com (consulté le 3 novembre 2011)