CSKA Moscou (basket-ball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article connexe : CSKA Samara.
CSKA Moscou
Logo du club
Généralités
Date de fondation 1924
Couleurs Rouge et bleu
Salle Universalni Sportovni Kompleks
(5 000 places)
Championnat actuel VTB United League
Président Sergueï Kouchtchenko
Entraîneur Drapeau : Italie Ettore Messina
Site web www.cskabasket.com
Palmarès
National[1] Champion de Russie (18)
Coupe de Russie (3)
Champion d'URSS (24)
Coupe d'URSS (3)
International[1] Euroligue (2)
Coupe des clubs champions (4)
Maillots
 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur

Le PBC CSKA Moscou est un club russe de basket-ball appartenant à la VTB United League, le plus haut niveau du championnat de Russie. Le club, basé à Moscou est une section du CSKA Moscou, l'ancien club de l'Armée rouge.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, il remporte quatre titres de champion d'Europe dont ceux de 1969 et 1971 sous la direction de Aleksandr Gomelsky et deux finales en 1970 et 1973. À cette époque, l'équipe s'appuie sur le talent de Sergei Belov qui remporte trois titres de MVP lors de ces finales.

Gomelsky restera entraîneur du club pendant 22 ans puis occupera le poste de président jusqu'à son décès en 2005.

En 1998, Andrei Kirilenko rejoint le CSKA. En 2000, le CSKA remporte le premier titre de la Ligue nord européenne de basket (NEBL) puis en 2001, c'est une participation au Final de la Suproligue.

Le club devient l'un des clubs majeurs de la scène européenne. Après la saison 2000-2001 qui a vu deux compétitions majeures en Europe avec la Suproligue et l'Euroligue, le CSKA atteint le Top16 de l'Euroligue. Le CSKA est éliminé à ce stade de la compétition par le Maccabi Tel-Aviv.

L'année 2003 voit le CSKA atteindre le Final Four de Barcelone. Le club russe échoue en demi-finale face au FC Barcelone de Dejan Bodiroga.

En 2004, le CSKA se voit de nouveau confronter en demi-finale au club hôte de la compétition, le Maccabi. Celui-ci remporte la rencontre sur le score de 93 à 85.

L'édition 2005 est un échec : le CSKA est invaincu durant la première phase puis ne subit qu'une seule défaite, face au FC Barcelone, avant de se qualifier pour le Final Four qui se déroule à Moscou. Mais le triomphe attendu n'est pas au rendez-vous, les espagnols du Tau Vitoria battant le CSKA en demi-finale.

le club recrute Ettore Messina. Celui-ci conduit son club au Final Four de Prague, après avoir éliminé en deux manches Efes Pilsen İstanbul. Lors ce Final Four, le CSKA bat le club espagnol du FC Barcelone en demi-finale, ce qui lui donne le droit d'affronter le double tenant du titre, le Maccabi. La rencontre est serrée mais finalement le CSKA remporte son premier titre en Euroligue depuis 1971[2].

L'année suivante, le club ne subit qu'une défaite lors du premier tour avant de remporter ses six rencontres du Top16. Le club retrouve le Maccabi lors des quarts de finales. Grâce à sa victoire lors de la troisième manche décisive, le club russe perpétue sa présence ininterrompue au Final Four depuis l'édition de 2003. le club de Messina dispose du club espagnol de Unicaja Málaga en demi-finale. La finale oppose deux grands clubs du basket-ball européen : le CSKA se voit opposer au Panathinaïkos, qui évolue dans sa salle de l'Oaka d'Athènes. le club grec, mené par l'entraîneur le plus titré en Euroligue, Željko Obradović, remporte finalement son quatrième titre sur le score de 93 à 91[3].

En 2008, le CSKA est à nouveau qualifié pour le Final Four de l'Euroligue qui se déroule à Madrid. L'ancien club sportif de l'Armée Rouge se qualifie en finale du Final Four en dominant les espagnols du Tau Vitoria 83-79. En finale, le CSKA rencontre une équipe qui lui est familière : le Maccabi Tel-Aviv. Le CSKA l'emporte au terme d'une finale peu indécise sur le score de 91-77. Zakhar Pachoutine, l'ancien Villeurbannais soulève donc le trophée tant convoité en Europe, et succède ainsi au Panathinaïkos [4]. L'arrière lituanien du CSKA, Ramūnas Šiškauskas, est élu MVP de l'Euroligue.

En 2009, privé de son maître à jouer Theódoros Papaloukás, retourné à l'Olympiakos Le Pirée, le CSKA n'en finit pas moins premier de sa poule d'Euroligue et de Top 16. Ayant éliminé en trois manches sèches le Partizan Belgrade en quart de finale, il se qualifie ainsi pour un nouveau Final Four, le septième d'affilée. À Berlin, en demi-finale, le champion de Russie est opposé à l'un des grands favoris de la compétition, le Regal FC Barcelone. La victoire du CSKA, 82-78, est une surprise et le qualifie pour sa quatrième finale de suite, qui l'oppose au Panathinaïkos pour une réédition de la finale de 2007. Encore une fois, l'équipe de Željko Obradović remporte le match, au terme d'un suspens haletant, Ramūnas Šiškauskas ratant le tir à 3 points de la victoire dans la dernière seconde (73-71).

En 2010, après le départ d'Ettore Messina pour le Real Madrid, le CSKA est dirigé par un nouvel entraîneur, l'ancien joueur et ex-adjoint de Messina, Evgueny Pachoutine. En Euroligue, le club se qualifie pour son huitième Final Four d'affilée, ce qui constitue un record. Il est éliminé en demi-finale par le futur champion, Barcelone. En 2012, sous la direction de Jonas Kazlauskas, le CSKA se qualifie pour le Final Four et domine largement la finale contre l'Olympiakos avant de s'écrouler vers la fin de la rencontre et de perdre d'un point. Messina revient au CSKA en 2012 et l'équipe se qualifie de nouveau pour le Final Four de l'Euroligue mais, encore une fois, est battue par le champion, l'Olympiakos de Vassilis Spanoulis.

La société[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

International
Russie
URSS

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Effectif actuel (juin 2013)[modifier | modifier le code]

  CSKA Moscou  v · d · m 
Joueurs Entraîneurs
Pos. # Nat. Nom Prénom Taille
1 Drapeau : États-Unis Aaron Jackson 1,93
3 20 Drapeau : Russie Andreï Vorontsevitch 2,07
5 24 Drapeau : Russie Aleksandr Kaun 2,11
4 31 Drapeau : Russie Viktor Khryapa (C) 2,03
Arrière Drapeau : Serbie Micov, Vladimir
Meneur/Arrière - Drapeau de la Russie Vitali Fridzon 1,96 m (6 5)
Pivot - Drapeau : Serbie Nenad Krstić 2,13 m (7 0)
Arrière - Drapeau des États-Unis Drew Nicholas 1,93 m (6 4)
Arrière - Drapeau des États-Unis Sonny Weems 1,98 m (6 6)
Entraîneur

Légende 
  • (C) Capitaine

Joueurs célèbres ou marquants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) Final Four Prague 2006
  3. (en) Final Four Athènes 2007
  4. (en) Final Four Madrid 2008

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :