Ouvre les yeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ouvre les yeux

Titre original Abre los ojos
Réalisation Alejandro Amenábar
Scénario Alejandro Amenábar
Mateo Gil
Acteurs principaux
Sortie 1998
Durée 117 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ouvre les yeux (Abre los ojos en espagnol) est un film espagnol de 1997 réalisé par Alejandro Amenábar, qui l'a écrit avec Mateo Gil.

Cameron Crowe en a réalisé un remake intitulé Vanilla Sky en 2001.


Synopsis[modifier | modifier le code]

César était un garçon riche et beau, et il venait de trouver l'amour de sa vie en la personne de Sofía, lorsque son ex petite amie, Nuria, poussée par la jalousie, provoque un accident de voiture dans lequel elle meurt et laisse César horriblement défiguré.

Quelque temps après l'accident, César tente de reconquérir Sofía, mais celle-ci ne parvient pas à passer outre son visage désormais difforme.

Alors qu'il ne croit plus à rien, Sofía finit par revenir vers lui. Il est ensuite contacté par son chirurgien qui, jusque-là, prétendait ne pas pouvoir améliorer son apparence et n'avait d'autre solution à lui proposer que de porter un masque mais qui soudain lui annonce qu'il est désormais en mesure de lui faire retrouver son visage d'avant l'accident. L'opération est un succès.

Mais à partir de ce moment, sa vie devient un cauchemar, les hallucinations s'enchaînent et le désorientent un peu plus chaque fois : il se revoit avec son visage défiguré, et il voit Sofía avec le corps de Nuria. Il finit par être arrêté pour le meurtre d'une femme, Sofía d'après tout le monde, mais lui est persuadé qu'il s'agit de Nuria. Désespéré, il vient à mettre en doute son équilibre psychique et à imaginer une conspiration contre lui.

Un retournement final révèle que peu de temps après son accident, il a signé un contrat avec Life Extension, une compagnie de cryonie, qui lui permettra, grâce à un système de réalité virtuelle, de vivre après sa mort un rêve extrêmement proche de la réalité. Ce rêve sera rattaché à sa vie de façon parfaite, effaçant ses derniers souvenirs. Il se suicide après la signature, et tout ce qui a suivi, les retrouvailles avec Sofía, l'opération, le meurtre, l'incarcération et le psychiatre, n'étaient donc qu'un rêve, un rêve qui a mal tourné.

À la fin du film, il choisit de se réveiller. On entend une infirmière lui dire : « Ouvre les yeux, ouvre les yeux », ce que lui avait dit Nuria pour le réveiller dans la première scène du film, alors qu'il était bien vivant. Cette expression donne son titre au film.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Les thèmes généraux et de non réalité dans Ouvre les yeux sont très semblables à ceux utilisés dans le roman Ubik de Philip K. Dick.

Ce film a fait l'objet d'un remake américain, Vanilla Sky, réalisé par Cameron Crowe, avec Tom Cruise dans le rôle principal. Penélope Cruz, déjà présente dans le film originel, joue également dans ce remake.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Terrassa, « Mémoire et mélancolie : Le « portrait des morts » dans Les Autres », dans Nancy Berthier (dir.), Le Cinéma d'Alejandro Amenábar, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, coll. « Hespérides »,‎ 2007, 235 p. (ISBN 978-2-85816-878-1), « 8 », p. 137–150 (145–146).

Liens externes[modifier | modifier le code]