Séquences (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Séquences.

Séquences est une revue québécoise de cinéma. Fondée à Montréal en 1955 par Jean-Marie Poitevin, qui réalisa À la croisée des chemins (1942), elle est la plus ancienne des revues francophones de cinéma toujours en activité en Amérique du Nord, et l'une des plus anciennes, tous genres confondus, encore publiées à ce jour.

Originellement, elle était publiée par la Commission des ciné-clubs du Centre catholique du cinéma de Montréal[1]. Elle fut éditée pendant près de 40 ans par Léo Bonneville, professeur et auteur aujourd'hui décédé qui a participé à de nombreux jurys, dont celui du Festival de Cannes[2],[3]. La revue a dès le début poursuivi l'objectif de former puis d'informer le public cinéphile au sujet du cinéma. Elle a embrassé jadis et embrasse toujours une vocation pluraliste et généraliste, ce qui implique qu'elle s'intéresse à une vaste cinématographie - bien qu'orientée en particulier vers le cinéma québécois et d'auteur -, qu'elle est ouverte aux débats et qu'elle publie à la fois des critiques de films, des comptes rendus d'ouvrages, des entretiens, des articles d'analyse et des dossiers.

Aujourd'hui encore bimensuelle et disponible sous le format imprimé, elle a eu de nombreux rédacteurs et collaborateurs à travers le temps, de Henri Agel à Denis Côté, en passant entre autres par André Bazin, Norman McLaren, Federico Fellini, Michelangelo Antonioni, Jacques Rivette, George Cukor, Carl Dreyer, Alessandro Blasetti, Jean Pierre Lefebvre, Michel Brault, Jean-Daniel Lafond, Jacques Leduc, Serge Losique, Rock Demers, Louise Portal, Manon Barbeau, Jean-Claude Labrecque, Guy L. Coté, Amédée Ayfre, Marcel Jean, André Habib, Michel Euvrard, Maurice Élia, Minou Petrowski, Anne-Christine Loranger, Luc Chaput, André Fortier, Élie Castiel, Pierre Pageau, Mathieu Séguin-Tétreault, Aliénor Ballangé, Ismaël Houdassine, Sami Gnaba, Pamela Pianezza, Julie Demers, Jérôme Delgado et Denis Vaugeois[4].

Sources documentaires sur la revue[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Manon Dumais, « In memoriam : Léo Bonneville », sur voir.ca,‎ 27 juin 2007
  2. (en)« Léo Bonneville, Pioneer of the Film Club Movement in Quebec, Has Left Us », sur signis.net,‎ 1re juillet 2007
  3. « Le fondateur de la revue Séquences est décédé », sur Radio Ville-Marie,‎ 26 juin 2007
  4. Pour un index complet des auteurs, voir http://www.erudit.org/culture/sequences1081634/auteurs.html

Lien externe[modifier | modifier le code]