Faucille et marteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La faucille et le marteau)
Aller à : navigation, rechercher
La faucille et le marteau.

Faucille et marteau

Image du caractère
Unicode
Code U+262D
Nom FAUCILLE ET MARTEAU
Bloc Symboles divers
(U+2600 à U+26FF)

La faucille et le marteau (en russe : серп и молот ; prononcé : serp i molot) (☭) sont un symbole graphique utilisé pour représenter le communisme, dans sa variante léniniste. Il dépeint le marteau du prolétariat ouvrier et la faucille des paysans ; leur jonction symbolise l'union entre les travailleurs agricoles et industriels.

Il est présent sur le drapeau de l'URSS, sur tous les drapeaux des anciennes républiques de l'Union des républiques socialistes soviétiques comme la République socialiste fédérative soviétique de Russie, la République socialiste soviétique d'Ukraine, la République socialiste soviétique d'Ouzbékistan, etc. et sur divers supports liés au léninisme (cartes d'adhérents du parti, timbres postaux soviétiques, etc.).

Usage[modifier | modifier le code]

Le symbole était à l'origine un marteau croisant une charrue, portant le même sens. La faucille et le marteau, bien qu'utilisés dès 1917-1918, ne devinrent un symbole officiel qu'en 1922 ; avant cela, la charrue et le marteau étaient utilisés par l'Armée rouge.

La faucille et le marteau étaient l'un des symboles de la RSFS de Russie depuis 1917. Il fut adopté sur le drapeau de l'Union soviétique en 1923, institué dans la constitution en 1923 et placé sur les drapeaux des républiques de l'Union soviétique après cette date. Auparavant, ceux-ci étaient généralement totalement rouges, avec le nom de la république écrit en lettres dorées.

Les partis communistes affiliés au Komintern et au Kominform, c’est-à-dire à l'Union soviétique, ainsi que ceux qui se tournèrent vers la République populaire de Chine, avaient tendance à employer la faucille et le marteau dans leur symbolique. Cependant, même des partis communistes opposés à ces deux États l'utilisèrent, éventuellement avec quelques modifications stylistiques.

Le symbole est utilisé en inversant le sens des outils par le Parti communiste français, il est depuis 1994 progressivement abandonné par la direction nationale du PCF mais reste utilisé par des sections et des fédérations. Jusqu'en 2013 où à l'occasion du 36e congrès, celui-ci décide de le retirer de la carte des adhérents du parti[1].

Variantes[modifier | modifier le code]

Divers symboles présentent des variations stylistiques sur la faucille et le marteau. Le drapeau de l'Angola représente une roue dentée croisée avec une machette. Le symbole du parti du travail de Corée utilise un marteau, une faucille, et un pinceau. La République populaire du Congo a utilisé un marteau et une houe. La République démocratique allemande a utilisé un marteau et un compas sur épis de blé.

En France, le logo du Parti communiste français a jusque dans les années 1990 été représenté par la faucille et le marteau mais dans le sens inverse de l'URSS. Il a plusieurs fois changé de graphisme. Il n'est cependant aujourd'hui plus utilisé officiellement bien qu'il reste très présent dans la culture iconographique communiste.

Enfin, la Quatrième Internationale créée en 1938 par Léon Trotski a aussi repris ces symboles sur son drapeau mais flanqué d'un « 4 » entrelacé dans les outils.

Depuis la Seconde Guerre mondiale, les armoiries de l'Autriche ont figurés un marteau et une faucille dans les griffes de l'aigle noire.

Interdit du symbole[modifier | modifier le code]

Voir aussi : Étoile rouge (symbole)#Controverse et légalité.

Le symbole demeure populaire parmi les communistes de par le monde. Dans l'Europe de l'Ouest, il y a peu de stigmates sociaux attachés à ce symbole et tous les pays de l'Ouest européen permettent son affichage public sans conséquence.

Cependant, dans plusieurs pays de l'Est de l'Europe, la faucille et le marteau sont considérés comme le symbole d'une « idéologie totalitaire et criminelle » et la représentation de la faucille et du marteau et d'autres symboles communistes tels que l'étoile rouge[2] est considérée comme une offense criminelle. La Hongrie (depuis 2004)[2], la Lituanie (depuis 2008)[3] la Pologne (depuis 2009)[4] et la Moldavie (depuis 2012)[5] ont banni ces symboles[6]. Les individus trouvés coupables de possession, production ou distribution de symboles communistes en Pologne peuvent être condamnés à une peine de deux ans de prison[7].

Unicode[modifier | modifier le code]

Il existe un caractère Unicode représentant la faucille et le marteau. Il est situé dans l'intervalle 2600-26FF des symboles divers et correspond au code U+262D. Sur les navigateurs internet supportant l'Unicode, le symbole devrait s'afficher : . Sa représentation est simplifiée par rapport aux symboles utilisés par les partis politiques traditionnels et elle est assez uniforme selon les polices de caractères utilisées.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les communistes sans faucille ni marteau, Le Parisien, 9 février 2013.
  2. a et b Code criminel hongrois 269/B.§ (1993)
  3. (en) « Lithuanian ban on Soviet symbols », BBC News,‎ 17 juin 2008 (consulté le 7 novembre 2011).
  4. (en) « Poland Imposes Strict Ban on Communist Symbols », Fox News,‎ 27 novembre 2009 (consulté le 7 novembre 2011).
  5. (en) « Moldova Bans Communist Symbols », Radio Free Europe,‎ 12 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  6. Gorbatchev, Eltsine et l'hymne russe... interdits en Lituanie
  7. Article 256 du code pénal polonais.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]