Moon Jae-in

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moon Jae-in au mont Bonghwa en février 2011.
Moon Jae In Signature.png

Moon Jae-in (문재인, né le 24 janvier 1953) a été le secrétaire général du cabinet présidentiel de Roh Moo-hyun et le candidat du Parti démocrate unifié (PDU) à l'élection présidentielle de 2012 de Corée du Sud, qu'il a perdue au second tour. Il a précédemment travaillé comme avocat, s'occupant particulièrement des cas concernant les droits de l'homme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Moon Jae-in est né sur l'ile de Geoje où son père, un réfugié venu de Hamhung en Corée du Nord, travaillait au camp de prisonniers de guerre. Il a été élève au lycée Kyungnam (1971), l'une des écoles les plus prestigieuses, puis a étudié le droit à l'université Kyung Hee. Il est alors arrêté et exclu de l'université pour avoir organisé une manifestation contre la constitution Yushin. Il parvient toutefois à finir ses études, sortant deuxième de sa promotion (1980). Ne pouvant pas devenir juge à cause de sa participation au mouvement étudiant, il choisit de devenir avocat.

Il ouvre un cabinet à Busan avec Roh Moo-hyun et s'implique dans la protection des droits de l'homme et des droits civils. En 1988, il est un des membres fondateurs du Hankyoreh, le premier grand journal de gauche. En 2002, il s'occupe de la campagne électorale de Roh Moo-hyun qui devient président de 2003 à 2008. Il travaille alors au cabinet présidentiel d'abord en tant que conseiller des affaires civiles (2003-2005) puis de la cohésion sociale (2004) et enfin en tant que secrétaire général (2007)[1]. En 2009, après le suicide de Roh, il est responsable de ses funérailles et se retrouve sous les feux des projecteurs. C'est alors que sa popularité au près du public grandit et qu'il commence à être considéré comme un candidat sérieux à la présidence.

En 2012, Moon est le membre du PDU le mieux placé dans les sondages. Élu député au printemps dans la circonscription de Busan, il remporte ensuite les primaires démocrates le 16 septembre et devient le candidat officiel de ce parti[2]. Pendant la campagne, les intentions de vote en sa faveur augmentent régulièrement et il semble en fin de campagne en passe de l'emporter. Finalement, lors du scrutin du 19 décembre, il recueille 48,02 % des voix et est battu par la candidate conservatrice, Park Geun-hye, qui obtient 51.55 % des voix.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]