Hamhung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

39° 55′ N 127° 32′ E / 39.917, 127.533

Hamhung est une ville nord-coréenne (nom en caractères hangeul : 함흥시, nom en caractères hanja : 咸興市). Elle est le chef-lieu de la province du Hamgyong du Sud, au nord-est de la Corée du Nord. En 2005, sa population s'élevait à 874.000 habitants. Hamhung est la deuxième ville la plus peuplée de Corée du Nord après la capitale Pyongyang.

Traversée par le fleuve Songchon, la ville est un centre ferroviaire, routier et aéroportuaire. Fortement affectée par la guerre de Corée – où des combats violents ont eu lieu en octobre 1950 – Hamhung a été rapidement reconstruite après la fin de la guerre en 1953.

L’usine de production du vinalon à Hungnam

Sur le plan économique, la ville s'est fortement spécialisée dans l'industrie chimique. Elle abrite la principale usine du pays de production d'une fibre textile, le vinalon, laquelle a permis de vêtir des générations de Coréens selon Philippe Pons du quotidien "Le Monde"[1].

Hamhung abrite une branche de l'académie nationale des sciences. Ses universités sont spécialisées dans la chimie et la médecine.

La ville est le siège d'un diocèse catholique, mais la doctrine du Juche proscrit la religion, ce qui a poussé l'évêque de Hamhung à se retirer en Corée du Sud. Le siège épiscopal est actuellement vacant depuis janvier 2010.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le grand théâtre d’Hamhung

Les touristes peuvent séjourner à l'hôtel Majon et se restaurer au restaurant Sinhung. Hamhung abrite un musée d'histoire, le stade de Hamhung et le théâtre de Hamhung ouvert depuis 1984, qui est le plus grand de la Corée du Nord. Le pont du fleuve Songchon à l'estuaire du fleuve. Dans les environs, il y a également le Mont Tonhung.

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville de Hamhŭng est constituée d'au moins six arrondissements (ou cantons) (Kuyŏk), qui à leur tour sont subdivisés en quartiers (tong) et/ou en villages (ri).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :