Massacre de Višegrad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les massacres de Višegrad sont des meurtres en masse commis envers des civils bosniaques de la ville et de la municipalité de Višegrad au cours du nettoyage ethnique de l'Est de la Bosnie par la police et les forces militaires serbes au cours du printemps et de l'été 1992, au début de la guerre de Bosnie-Herzégovine.

Selon les documents du TPIY, 3000 Bosniaques furent tués à Višegrad et ses environs au cours de ces évènements, dont 600 femmes et 119 enfants[1],[2]. Selon le TPIY, Višegrad a été l'objet de l'« une des campagnes les plus complètes et impitoyables de nettoyage ethnique au cours du conflit bosniaque »[3]. Selon le Centre de Recherche et de Documentation, 1661 Bosniaques furent tués ou portés disparus à Višegrad[4].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Damir Kaletovic, « Bosnia's ideal fugitive hideout », International Relations and Security Network
  2. (en) « Hope for Bosnia town whose bridge will shine again », Reuters,‎ 26 mai 2007 (lire en ligne)
  3. (en) Institute For War & Peace Reporting
  4. (en) « IDC: Podrinje victim statistics » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)