Incident de Banja Luka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Incident de Banja Luka
Informations générales
Date 28 février 1994
Lieu Sud-Ouest de Banja Luka, Bosnie
Casus belli Survol par des avions serbes d'un espace aérien interdit.
Issue Victoire de l'OTAN
Belligérants
Roundels of Republika Srpska.svg

RV i PVO VRS
Roundel of the USAF.svg

USAF
Forces en présence
6 J-21 Jastreb

2 J-22 Orao

4+ F-16
Pertes
5 avions perdus[1],[2], mais seuls 4 reconnus[3] par l'AFSOUTH, l'OTAN et l'USAF

3 pilotes morts au combat
1 blessé

Aucune
Guerre de Bosnie-Herzégovine
Coordonnées 44° 32′ 09″ N 16° 34′ 57″ E / 44.53570556, 16.5826166744° 32′ 09″ Nord 16° 34′ 57″ Est / 44.53570556, 16.58261667  

Géolocalisation sur la carte : Yougoslavie

(Voir situation sur carte : Yougoslavie)
 Différences entre dessin et blasonnement : Incident de Banja Luka.

L'incident de Banja du 28 février 1994 est un incident dans lequel six J-21 Jastreb de l'armée de l'air serbe ont été engagés contre des F-16 de l'United States Air Force au Sud-Ouest de Banja Luka, Bosnie. Quatre avions serbes ont été abattus.

Bombardement de Novi Travnik[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de l'Opération Deny Flight, un avion de détection et de commandement aéroporté de l'OTAN volant au-dessus de la Hongrie détecte des contacts non-identifiés au sud de Banja Luka à h 35. Deux F-16 de US Air Force, Black 03 et Black 04[4], du 526th Fighter Squadron Black Knights, du 86th Fighter Wing basé à Ramstein Air Base en Allemagne, sont envoyés pour intercepter six J-21 Jastreb et deux J-22 Orao qui attaquent l'usine militaire de Bratstvo à Novi Travnik[5].

D'après les règles d'engagement de l'ONU et de l'OTAN, l'ordre « d'atterrir ou de sortir de la zone d'interdiction de vol ou d'être attaqué » est envoyé deux fois aux avions serbes mais est ignoré. Pendant que les avertissements sont envoyés, les avions serbes larguent des bombes sur leur cible. Dans ces circonstances, l'OTAN stipule qu'une seule autorisation est nécessaire pour l'engagement et le Combined Air Operations Center autorise alors les F-16 à attaquer.

Combat aérien[modifier | modifier le code]

Les Jastreb se dirigent vers le Nord en direction de leur base. À h 45, les avions de l'OTAN attaquent leurs opposants. Le capitaine Robert G. Wright tire un AIM-120 AMRAAM et abat le premier Jastreb qui volait à 5 000 pieds. Les autres Jastreb descendent à quelques centaines de pied au-dessus d'un terrain montagneux pour tenter de s'échapper vers Udbina sans être détectés par les radars. Wright se met à portée de tir des Jastreb, tire deux AIM-9 Sidewinder et abat deux avions serbes.

Ayant utilisé tous ses missiles et atteignant ses réserves de carburant, Wright passe la main à son coéquipier le capitaine Scott F. « Zulu » O'Grady qui le couvrait.

O'Grady tire un AIM-9M qui n'accroche pas la cible et la manque. Les F-16 approchent de Bingo Fuel, le point au-delà duquel les avions n'ont plus assez de carburant pour faire demi-tour, ils demandent donc un ravitaillement en vol à un KC-135 Stratotanker volant au dessus de l'Adriatique. Au même moment, deux autres F-16 du 526th Fighter Squadron, Knight 25 et Knight 26[6], envoyés par un AWACS, arrivent sur la zone. À h 25 Knight 25 se place derrière les trois Jastreb restant et en abat un avec un missile Sidewinder.

Les avions serbes arrivant près de la frontière, les F-16 doivent abandonner la poursuite car l'OTAN n'a pas l'autorisation d'engagement en dehors de l'espace aérien bosniaque. Les avions serbes restants atterrissent sur la base aérienne d'Udbina dans la République serbe de Krajina en Croatie.

L'USAF attribue trois victoires au capitaine Robert Gordon « Wilbur » Wright[7], volant sur le F-16C-40 #89-2137/RS et une victoire au capitaine Stephen L. « Yogi » Allen[8] volant sur le F-16C-40 #89-2009/RS[9].

Les Serbes confirment la perte de cinq avions dans l'accident, le cinquième avion s'étant probablement écrasé lors de la fuite à basse altitude[10].

Pilotes bosno-serbes[modifier | modifier le code]

Les pilotes bosno-serbes impliqués dans l'accident sont :

  • Capitaine 1re classe Ranko Vukmirović[10], mort au combat.
  • Capitaine 1re classe Zvezdan Pešić[10], mort au combat.
  • Capitaine 1re classe Goran Zarić[10], éjecté à basse altitude, mort au combat.
  • Major Uroš Studen[10], éjecté près de Jajce, a survecu.
  • Capitaine 1re classe Zlatko Mikerević[10], éjecté probablement près des villages de Bravsko et Crkveno, à 5 km de Ključ, a survécu.
  • Capitaine 1re classe Zlatan Crnalić[10], posé sur l'aéroport d'Udbina avec son J-21 Jastreb 24275 endommagé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Serbian officially admitted 5 Aircraft lost
  2. (en) Discussion page for F-16.net
  3. (en) AFSOUTH Fact sheets
  4. Indicatif radio de l'avion
  5. (sr) НИН online
  6. Indicatif radio de l'avion
  7. Surnom du capitaine Robert G. Wright
  8. Surnom du capitaine Stephen L. Allen
  9. (en) Airframe Details for F-16 #89-2009
  10. a, b, c, d, e, f et g (en bosniaque) Lista gubitaka/ostecenja vazduhoplova u Ex-JRV od 1945 godine do danas

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Philip Handleman, Combat in the Sky: The Art of Air Warfare, Zenith Press 2003. ISBN 978-0-7603-1468-5.

Voir aussi[modifier | modifier le code]