Marie-Jo Bonnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonnet.

Marie-Jo Bonnet

Langue d'écriture Français

Marie-Josèphe Bonnet, dite Marie-Jo Bonnet, née à Deauville (Calvados) en 1949, est une spécialiste de l'histoire des femmes, de l'histoire de l'art et de l'homosexualité féminine. Depuis peu, elle publie des ouvrages sur l'histoire de la résistance et de l'occupation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Marie-Jo Bonnet a suivi ses études en Normandie, puis au lycée Romain Rolland d'Ivry (94) et en classes préparatoires à l'École normale supérieure au lycée Claude-Monet. Licence d'histoire à l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, puis maîtrise à l'université Paris VII - Diderot. Elle fut la première à soutenir une thèse d'histoire sur l'amour entre femmes en 1979, sous la direction de Michelle Perrot. Sa thèse, publiée une première fois en 1981, a été rééditée sous le titre Les relations amoureuses entre les femmes du XVIe au XXe siècle en 1995 (Ed. Odile Jacob, réédité en poche en 2001).

Docteure en histoire, Marie-Jo Bonnet a enseigné l'histoire de l'art à l'université Columbia, à Paris (Les femmes artistes à Paris au XXe siècle, Amour et art au XXe siècle) et au Carleton College.

Elle a participé à de nombreux colloques et conférences en France et à l'étranger, ainsi qu'à plusieurs émissions de radio et de télévision sur France Culture, France Inter et France 2.

Historienne d'art, elle a aussi écrit plusieurs livres et de nombreux articles, participé à de nombreuses conférences et colloques sur le thème de l'art, des artistes femmes, les questions de représentation du couple de femmes en art et de l'inscription d'une symbolique nouvelle dans la cité.

Depuis quelques années, elle travaille sur l'histoire de la Résistance et de l'Occupation en Normandie et en zone occupée. Ses travaux sur ce thème sont sujets à polémiques car d'une part les sources sensées les étayer sont quasi inexistantes et d'autre part, dans le cadre d'une défense du lesbianisme, l'auteur tente une quasi-réhabilitation de la collaboratrice Violette Morris.

Activités associatives

En 1971, elle participe au Mouvement de libération des femmes (MLF) et à la fondation du Front homosexuel d'action révolutionnaire (FHAR) et des Gouines rouges. Membre du groupe musique (guitare), elle a participé à l'enregistrement de 5 chants du MLF, dont "L'hymne des femmes".

En 1974, elle adhère à l'association La Spirale fondée par la peintre et poète Charlotte Calmis.

Cofondatrice de l'Association Charlotte Calmis en 1984. Réalisation d'une exposition-hommage à la peintre disparue en 1982 au Ministère des droits des femmes (1984).

Elle est présidente fondatrice de l'association Souffles d'Elles qui organise le premier Café des femmes à la Coupole depuis 2005. En février 2010 le Café des femmes a eu lieu au café l'Hélicon, Paris 12e, le dernier dimanche du mois sur "Le MLF par celles qui l'ont vécu". Actuellement en vacances.

Membre de l'association Artemisia pour la promotion de la bande dessinée de création féminine.

Sociétaire de la Société des gens de lettres.

Membre de la Société historique de Lisieux

Membre titulaire de la Société des auteurs de Normandie (SADN)

Présidente de la délégation territoriale de Paris (DT 75) des Amis de la Fondation de la mémoire de la déportation (AFMD)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Livres[modifier | modifier le code]

  • Un choix sans équivoque, Paris, Denoël-Gonthier, 1981.
  • Les Relations amoureuses entre les femmes du XVIe au XXe siècle (livre réédité en collection de poche, chez Odile Jacob en 2001), (traduit en polonais).
  • Les Deux Amies : essai sur le couple de femmes dans l'art, Paris, éditions Blanche, 2000. (ISBN 2-911621-94-8)
  • Qu'est-ce qu'une femme désire quand elle désire une femme ?, Odile Jacob, 2004. (ISBN 978-2738114457)
  • Les Femmes dans l'art, éditions de La Martinière, 2004.
  • Les Femmes artistes dans les avant-gardes, Odile Jacob, 2006. (ISBN 978-2-7381-1732-8)
  • Les voix de la Normandie combattante - Été 1944, Éditions Ouest-France, 2010. (ISBN 978-2-7373-5079-5).
  • André Letac, Souvenirs de guerre 1914-1918, présentation et notes par Marie-Josèphe Bonnet, Ed. Corlet, 2010.
  • Violette Morris, histoire d'une scandaleuse, Perrin, 2011. (ISBN 978-2-2620-3557-0)
  • Histoire de l'émancipation des femmes, Éditions Ouest-France, 2012. (ISBN 978-2-7373-5364-2)
  • Liberté égalité exclusion, Femmes peintres en révolution 1770-1804, Ed. Vendémiaire, 2012. (ISBN 978-2-36358-041-2)
  • Tortionnaires, truands et collabos. La bande de la rue de la Pompe 1944, Ed. Ouest-France, 2013.
  • Adieu les rebelles!, Edition Flammarion- Café Voltaire, 2014.

Revues et autres[modifier | modifier le code]

Directrice de publication de la revue Souffles d'Elles

  • Mouvement de Libération des Femmes en chansons, Histoire subjective 1970-1980, Éditions Tierce, 1981.
  • 60 femmes qui ont marqué l'histoire du féminisme, documentation historique de l'exposition organisée le 8 mars 1982 à la gare de Paris-Saint-Lazare par le Ministère des droits des femmes dirigé par Yvette Roudy. Exposition reprise au Panthéon par Christine Bard le 8 mars 2002.
  • Charlotte Calmis, Regards et autres écrits, Ed. Souffles d'Elles, 2004.
  • Solvejg Albeverio-Manzoni', "Gestation infinie", entretien avec Annie Richard, Ed. Souffles d'Elles, 2007.
  • Le Jardin d'Eden de Nelly Trumel, Ed. Souffles d'Elles, 2008.
  • Avant propos de: Renée Vivien, Les Kitharèdes, ErosOnyx Éditeurs, 2008.
  • Préface de Axelle Stéphane, Les filles ont la peau douce, 2008.
  • Marie Danielle Koechlin, Mammafica ou la transmission, Ed. Soufles d'Elles, 2009.
  • "Le défi d'Arachné ou le féminin réparateur", catalogue Mireille Honein, Métamorphoses, Galerie Janine Rubeiz, Beyrouth, Liban, 2010.

Audiovisuel[modifier | modifier le code]

Elle a participé à :

  • 10 ans de féminisme, documentaire télévisé de Gaëlle Montlahuc, Antenne 2, 1982.
  • Le cercle de minuit, de Laure Adler, Antenne 2, mai 1996.
  • Vermeer, dire le féminin, film de Valérie Manuel, France 2, émission Présence protestante, 20 février 2000.
  • Debout, une histoire du Mouvement de Libération des Femmes, par Carole Roussopoulos, 2000.
  • PHARE, FARD, FHAR ! ou la révolution du désir, un film d’Alessandro Avellis et Gabriele Ferluga, 2006.
  • Le Torchon brûle, France Culture, janvier 2007.
  • Je veux tout de la vie : la liberté selon Simone de Beauvoir, film de Pascale Fautrier et Pierre Seguinb, chaîne TV parlementaire, 2008.
  • De la condition féminine en milieu artistique, documentaire de Loïc Connanski, avec Annette Messager, Orlan, Véronique Hubert, l'architecte Sophie Denissof, la militante féministe Marie-Jo Bonnet, Sylvie Blocher, Yingmei Duan, Hsia Fei Chang, Fabienne Audéoud, Régine Ciroteau, Marina Abramovic, la commissaire de l'expo "elles@centrepompidou", Camille Morineau. Diffusé sur Canal + le 30 octobre 2009.
  • Marie-Josèphe Bonnet, Histoires d'amours féminines, film d'Elsa Bloch, 52', 2012, Le Miroir distribution.

Articles[modifier | modifier le code]

  • « De l’émancipation amoureuse des femmes dans la cité, lesbiennes et féministes au XXème siècle », Les Temps Modernes, nº 598, mars-avril 1998.
  • « La relation entre femmes : un lien impensable ? », Esprits, « L’un et l’autre sexe », numéro sous la direction d'Irène Théry, mars-avril 2001.
  • « Les noces entre la pensée et la vie », Cahiers du CEDREF, « Vingt-cinq ans d’études féministes, l’expérience Jussieu », Université Paris 7-Denis Diderot, juin 2001.
  • « Femmes peintres à leur travail : un art du manifeste », Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine, nº 3, juillet-aout 2002.
  • « De l’ombre aux Lumières - La révolution identitaire des femmes peintres du XVIIIe siècle », Dossier "Les Femmes dans la Révolution française", Autrement, 2003.
  • « La Lesbienne dans Le Deuxième Sexe : un universalisme sans universalité », Études francophones, Vol. XVI, nº 1, printemps 2001 (États-Unis, Université de La Fayette) et Lesbia Magazine, avril et mai 2002. Traduit en espagnol dans Orientaciones, nº 4, Madrid, 2003.
  • « De la libération des femmes à l’institutionnalisation d’un féminisme bon chic bon genre » et « Voir au-delà de la loi phallique », actes du colloque "Sexe et genre", Presses Universitaires du Mirail, Toulouse, 2003.
  • « Autoportrait de Berthe Morisot », Clio, « Femmes et Images », nº 19, printemps 2004.
  • « Libérons la mariée », Libération, août 2004.
  • « La séduction chez Anne Garréta où la négation des différences », Cahiers de l’imaginaire, Montpellier, 2005.
  • « Déportation des lesbiennes… entre stigmatisation et tabou », Lesbia Magazine, novembre 2005 et Treize, nº 63, printemps 2006.
  • « L’initiatrice », Revue des Lettres et de Traduction, Université de Kaslik (Liban), Faculté des Lettres, nº 12, 2006, Kaslik.
  • « Marguerite Yourcenar et Nina Bouraoui : de la minorité sexuelle à l’altérité », extrait des actes du colloque international "Cartographie des minorités littéraires et autres" tenu à l'Université Paris IV du 18 au 20 novembre 2004, Lesbia magazine, nº 272, octobre 2007.
  • « Camille Claudel, “suicidée de la société“? Persée et la Gorgone ou les conséquences dramatiques du clivage femme-artiste », actes du colloque de Cerisy Regards croisés sur Camille Claudel tenu en juillet 2006, L’Harmattan, 2008.
  • « Une mort très douce », Les Temps modernes, nº spécial 647-648, « La transmission-Beauvoir » janvier-mars 2008.
  • « La Gallo-Romaine aux pinceaux », L’Histoire, mars 2008, nº 329.
  • « Simone de Beauvoir ou l’ambivalence d’une femme “normale” », Lesbia mag n° 277 et 278, mars et avril 2008.
  • « La reconnaissance des femmes artistes », Colloque de Cerisy-la-Salle (50), août 2008.
  • « Résistances de "l'objet-dard". Contestations des signes du masculin dans l'art du XXe siècle », La_Revue, n°3, octobre 2008.
  • « Le désir, instrument de libération. L'expérience du MLF », La_Revue, n°3, octobre 2008.
  • « Séraphine Louis, un génie singulier », Lesbia Mag n° 285, décembre 2008.
  • « Du sans-valeur au sans-prix », Entretien avec Christine Jean, area revues, n°18 printemps 2009.
  • « Création, procréation, le processus créatif au féminin. La Naissance - Histoire, cultures et pratiques d’aujourd’hui », sous la direction de René Frydman et Myriam Szejer, Albin-Michel, 2010.
  • « L’homosexualité et son image au camp de concentration de Ravensbrück », R/esistenze lesbiche nell'Europa nazifascista, a cura di Paola Guazzo, Ines Rieder e Vincenza Scuderi, Ed. ombre corte/documenta, Verona, (Italie) 2010.
  • « Violence symbolique, violence fantasmée, l’exemple de la « scandaleuse » Violette Morris (1893-1944), colloque « Penser la violence des femmes »- 17 et 18 juin 2010 – organisé par Coline Cardi et Geneviève Pruvost- Université Diderot Paris 7, actes à paraître.

Conférences récentes[modifier | modifier le code]

  • « Art, utopie et féminismes sous le règne des avant-gardes », Colloque Utopies féministes et expérimentations sociales urbaines, Tours, 8-9 mars 2006.
  • « Femmes et corps en écriture : autour de Paloma Navares », Institut Cervantès, Toulouse et Château de Linardié, 2 et 3 juin 2006.
  • « Pour un nouveau regard sur la place des femmes dans les arts », « Femmes et Arts », Cabaret sauvage, Conseil Régional d’île de France, 9 mars 2007.
  • « Les femmes artistes », Médiathèque de Douarnenez, 6 mars 2008.
  • « Simone de Beauvoir était-elle "vraiment" féministe? », Bibliothèque Buffon Paris Ve, 15 mars 2008.
  • « Les femmes artistes dans la Cité- Histoire d'une conquête », Bibliothèque Marguerite Durand, 17 mai 2008.
  • « La Visitation, la rencontre de Marie et Elisabeth vue par l'art occidental », Vilnius, Lithuanie, 2 septembre 2008.
  • « La résistance à Lisieux pendant la seconde guerre mondiale », conférence à la médiathèque André Malraux de Lisieux, 2 octobre 2010.
  • « Révolution et/ou réformisme homosexuel dans les années 1970 », communication au colloque "Mouvement de lesbiennes, lesbiennes en mouvement", organisé par la Coordination Lesbienne en France, à l'Hôtel de ville de Paris, 23 octobre 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]