Ministère des Droits des femmes (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ministère des
Droits des femmes
Image illustrative de l'article Ministère des Droits des femmes (France)

Création 1974
Type Ministère français
Langue(s) Français
Ministre des Droits des femmes Marisol Touraine
Pascale Boistard
Personne(s) clé(s) Françoise Giroud
Yvette Roudy
Site web http://www.femmes.gouv.fr/

Le ministère des Droits des femmes est l’administration française chargée de mettre en œuvre la politique en matière de droits des femmes et d'égalité entre les femmes et les hommes. Il est dirigé par le ministre, membre du Gouvernement.

Depuis le 26 août 2014, la ministre des Droits des femmes est Marisol Touraine (également ministre de la Santé et des Affaires sociales) dans le deuxième gouvernement Manuel Valls ; elle est secondée par une secrétaire d'État aux Droits des femmes, Pascale Boistard.

Historique[modifier | modifier le code]

Le secrétariat d’État à la Condition féminine a été créé en France en 1974 par Valéry Giscard d'Estaing, et attribué à Françoise Giroud. Le poste est supprimé en 1976, et deux secrétariats d’État ont la charge l'un de l'Emploi féminin, l'autre de la Condition féminine, de 1978 à 1981.

Le ministère délégué aux Droits de la femme est créé par François Mitterrand après son élection de 1981, concrétisant ainsi une promesse faite un mois auparavant, le 28 avril, lors d'un meeting organisé par le mouvement féministe Choisir au Palais des congrès[1],[2] ; il devient de plein droit au sein du gouvernement Laurent Fabius (du 21 mai 1985 au 20 mars 1986), avec Yvette Roudy.

Entre 1988 et 2007, le portefeuille a existé de façon intermittente, sous la forme de ministères délégués ou de secrétariats d'État, rattachés à un autre ministère. Le poste n’a été attribué qu’à des femmes, au nombre de six.

En 2012, sous la présidence de François Hollande, un ministre de plein exercice est chargée du Droits des femmes. Le 8 janvier 2013 est par ailleurs créé le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes. En août 2014, le ministère redevient un secrétariat d'État, placé sous la tutelle du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Attributions et organisation depuis avril 2014[modifier | modifier le code]

Ministre[modifier | modifier le code]

Le cabinet du ministère des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports se situe à l’hôtel de Broglie[3].

En 2012, le ministère est situé dans le 7e arrondissement de Paris, au 98 rue de l'Université, à l’hôtel de Broglie dans les anciens locaux du ministère de la Ville[4].

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Depuis le 26 août 2014, la ministre des Droits des femmes est Marisol Touraine (également ministre de la Santé et des Affaires sociales) dans le deuxième gouvernement Manuel Valls ; elle est secondée par une secrétaire d'État aux Droits des femmes, Pascale Boistard.

Administration centrale[modifier | modifier le code]

Le ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a autorité sur la direction de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative, et, conjointement avec le ministre de l'économie, du redressement productif et du numérique et avec le ministre des affaires sociales et de la santé, sur la direction générale de la cohésion sociale[5].

Administration territoriale[modifier | modifier le code]

Le ministère dispose, conjointement avec le ministère des Affaires Sociales et de la Santé, d’un réseau de services déconcentrés créés en 2010, suite à la réforme de l’organisation territoriale de l’État, qui définit de nouvelles relations entre le niveau régional et l’échelon départemental. Ce réseau comprend :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Quel président pour les femmes ? : Réponses de François Mitterrand, compte-rendu de la rencontre de Martine Allain-Regnault, d'Antenne 2, Menie Grégoire, de RTL, Gisèle Halimi, de Choisir, Hélène Mathieu, de Marie Claire, Françoise Parturier, écrivain, Christine Ockrent, d'Europe no 1, et Josyane Savigneau, du Monde, avec François Mitterrand au Palais des congrès le 28 avril 1981, préface de Gisèle Halimi, Paris, Gallimard, coll. « Idées » (no 448) / « Idées actuelles », 1981, 146 p. (ISBN 2-07-035448-2), p. 13.
  2. « La mise en place du ministère des Droits de la femme », dans Jane Jenson et Mariette Sineau, Mitterrand et les Françaises : Un rendez-vous manqué, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1995, 386 p. (ISBN 2-7246-0659-0), p. 184–189.
  3. « Ministère des Droits des femmes »,‎ 5 septembre 2012
  4. Ludovic Vigogne, « Un air de printemps au gouvernement », in Paris Match no 3288, du 24 au 30 mai 2012, p. 70-73.
  5. Décret no 2014-409 du 16 avril 2014 relatif aux attributions du ministre des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports, article 2

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Décrets d'attribution