Alphonse II de Portugal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alphonse II
Le roi Alphonse II
Le roi Alphonse II
Titre
Roi de Portugal
26 mars 1212 – 25 mars 1223
10 ans, 11 mois et 27 jours
Prédécesseur Sanche Ier de Portugal
Successeur Sanche II de Portugal
Biographie
Dynastie Capétien Maison de Bourgogne
Date de naissance 23 avril 1185
Lieu de naissance Coimbra
Date de décès 25 mars 1223 (à 37 ans)
Lieu de décès Coimbra
Père Sanche Ier de Portugal
Mère Douce d'Aragon
Conjoint Urraque de Castille
Enfant(s) Sanche II de Portugal
Alphonse III de Portugal
Éléonore de Portugal
Ferdinand de Portugal
Héritier Sanche II de Portugal

Alphonse II de Portugal
Rois de Portugal

Alphonse II de Portugal (23 avril 1185, Coimbra - 25 mars 1223 Coimbra) est roi de Portugal de 1212 à 1223.

Il est le fils de Sanche Ier et de Douce d'Aragon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alphonse II de Portugal, surnommé le Gras, troisième roi de Portugal (et deuxième des Algarves) est né à Coimbra, le 23 avril 1185 et y est mort le 5 mars 1223. Alphonse II est le fils du roi Sanche Ier et de son épouse, Douce, infante d'Aragon. Alphonse succède à son père en 1212.

Le règne d'Alphonse II est caractérisé par un nouveau style d'administration opposé aux tendances bellicistes de ses prédécesseurs. Alphonse II ne conteste pas les frontières avec le León et le Royaume de Castille, et ne cherche pas à s'étendre vers le sud. Il préfère consolider la structure économique et sociale du pays. Il est l'auteur d'un premier ensemble de lois qui traitent principalement de la propriété privée, du droit civil et de la frappe de la monnaie. Il envoya des ambassades vers divers pays européens afin de signer des traités de comme|rce.

Les premières années de son règne sont marquées par de violents conflits entre Alphonse II et ses frères et sœurs qui ne trouvent de conclusion qu'avec la confiscation des biens et l'exil en Castille de la plus grande partie d'entre eux. Le roi de León avait pris parti contre les insurgés.

D'autres réformes d'Alphonse II ont trait aux rapports de la couronne portugaise avec le Pape. Pour obtenir la reconnaissance de l'indépendance du Portugal, Alphonse Ier Henriques, son aïeul, avait été obligé d'accorder des privilèges à l'Église. Au cours du temps, ces privilèges devinrent un poids pour le Portugal qui voit l'Église se développer comme un État dans l'État. Une fois l'existence du Portugal bien consolidée, Alphonse II tente de miner le pouvoir ecclesiastique et d'utiliser une partie des revenus de l'Église au profit de la nation. Cest le début d'un conflit diplomatique entre la papauté et le royaume. Après avoir été excommunié par le pape Honorius III, Alphonse promet de corriger ses erreurs envers l'Église, mais meurt en 1223 sans avoir fait de réels efforts pour infléchir sa politique. Il est enterré au Monastère d'Alcobaça.

Le 18 octobre 1217, la cité d'Alcácer do Sal est conquise sur les Maures par initiative d'un groupe de nobles.

Durant son règne en 1212, la victoire à Las Navas de Tolosa du roi de Castille sur les Almohades venus d'Afrique, rend plus aisée l'expansion portugaise au sud.

Descendance[modifier | modifier le code]

De son union avec l'infante Urraque de Castille (1186-1220), fille d'Alphonse VIII de Castille et d'Aliénor d'Angleterre, naissent :

Titre complet[modifier | modifier le code]

Roi de Portugal par la grâce de dieu

Annexe[modifier | modifier le code]