Denis Ier de Portugal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Denis Ier
Le roi Denis Ier
Le roi Denis Ier
Titre
Roi de Portugal et des Algarves
16 février 12797 janvier 1325
45 ans, 10 mois et 22 jours
Prédécesseur Alphonse III de Portugal
Successeur Alphonse IV de Portugal
Biographie
Dynastie Capétien Maison de Bourgogne
Date de naissance 9 décembre 1261
Lieu de naissance Lisbonne
Date de décès 7 janvier 1325 (à 63 ans)
Lieu de décès Santarém
Père Alphonse III de Portugal
Mère Béatrice de Castille
Conjoint Sainte Élisabeth de Portugal
Enfant(s) Constance de Portugal
Alphonse IV de Portugal
Héritier Alphonse IV de Portugal

Denis Ier de Portugal
Rois de Portugal

Denis de Portugal, surnommé le Fermier ou le Roi Troubadour ou le Père de la Patrie ou encore le Libéral, naquit à Lisbonne le 9 octobre 1261 et mourut à Santarém le 7 janvier 1325. Il était le deuxième fils du roi Alphonse III et de son épouse l'infante Béatrice de Castille (1242-1303) et devint le sixième roi de Portugal en 1279 (et le cinquième des Algarves) à la place de son aîné Robert qui avait été déclaré bâtard de Mahaut de Dammartin.

Son règne[modifier | modifier le code]

Comme héritier du trône, Denis Ier fut très tôt formé par son père pour diriger le Portugal.

Lorsqu'il monta sur le trône, le Portugal était de nouveau en conflit avec l'Église catholique romaine. Denis tenta de résoudre le problème en signant un traité avec le pape Nicolas III où il promettait de protéger les intérêts de Rome au Portugal, particulièrement en concédant asile au Portugal à l'Ordre du Temple, persécuté en France, sous le nom d'Ordre du Christ.

La Reconquista étant terminée, Denis Ier fut surtout un roi administrateur et pacifique malgré de petits conflits avec la Castille dont il obtint la possession des bourgades de Serpa et Moura, les territoires au-delà du Guadiana et la rectification des frontières de Ribacoa. Il signa pour cela le traité d'Alcañices avec Ferdinand IV de Castille le 12 septembre 1297. Ce traité est encore en vigueur. Une fois le problème résolu, aucune autre guerre n'eut lieu durant son règne, justifiant ainsi le souvenir qu'il a laissé d'un roi étrangement pacifique pour son époque.

Ainsi, les priorités de gouvernement furent essentiellement l'organisation du pays et la continuation des actions de son père. Denis a publié le noyau du Code civil et criminel se concentrant sur la protection des classes moins favorisées contre les abus de pouvoir.

Durant son règne, il voyagea dans le pays, visitant les bourgs et apportant des solutions aux problèmes rencontrés. Avec l'aide son épouse, la reine Isabelle d'Aragon dite sainte Isabelle (1271-1336), Denis essaya d'améliorer la vie des pauvres et fonda diverses institutions de charité.

Préoccupé par les infrastructures du pays, Denis ordonna l'exploitation de mines de cuivre, d'argent, d'étain et de fer et organisa les exportations de ces produits vers les autres pays européens. Il signa le premier traité de commerce avec l'Angleterre en 1308 et fonda la marine marchande portugaise.

Denis institua la première réforme agraire du Portugal, redistribua des terres en morcelant les terres féodales et ecclésiastiques, encouragea l'agriculture et fonda diverses communautés rurales, des marchés et des foires. Sous son règne, le Portugal produisit plus de céréales, dépassant ses propres besoins, et exporta l'excédent. Un de ses plus grands bienfaits fut la plantation de pins pour protéger les terres arables de l'avance des sables sur les côtes. La forêt de pins de Leiria existe toujours.

Denis forma une marine marchande pour commercer avec la Catalogne, la Bretagne, l'Angleterre et les pays nordiques. Installant des marchands génois à Lisbonne, il fut le promoteur des grands navigateurs et fit venir des pays voisins des techniciens en navigation. Les Açores auraient été découvertes une première fois sous son règne.

Denis Ier mit le Portugal sur un pied d'égalité avec les autres royaumes de la péninsule Ibérique.

La culture fut un autre de ses foyers d'intérêt. Denis aimait la littérature et écrivit lui-même quelques livres sur des thèmes comme l'administration ou la chasse et des ouvrages de poésie. Il a été un des plus grands et plus féconds troubadours de son temps. Nous sont parvenues 137 cantigas qui lui sont attribuées, et appartenant à tous les types: 73 cantigas de amor, 51 cantigas de amigo et 10 cantigas de escarnio y maldecir; de plus nous avons la musique originale des sept cantigas découvertes par le professeur Harvey L. Sharrer dans l'Archivo Nacional de la Torre do Tombo, sur un parchemin qui servait de couverture à un livre de minutes notariales du XVIe siècle, qui aujourd'hui porte le nom de Parchemin Sharrer. Par son décret « Magna Charta Priveligiorum », il fonda, en 1290, l'Université de Lisbonne qu'il transféra à Coimbra en 1307, où il défendit l'utilisation et l'enseignement du latin à la place du portugais (le portugais devint pourtant la langue de la cour royale).

Les dernières années de son règne furent marquées, cependant, par des conflits entre ses deux fils : Alphonse, l'héritier légitime et Alphonse Sanches, comte d'Albuquerque son fils illégitime. À sa mort en 1325, il est enterré au Monastère de Saint-Denis à Odivelas, qu'il avait fondé durant son règne.

Descendance[modifier | modifier le code]

Titre complet[modifier | modifier le code]

Roi de Portugal et des Algarves par la grâce de dieu

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]