Le Tanu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Tanu
L'entrée du bourg.
L'entrée du bourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton La Haye-Pesnel
Intercommunalité Intercom du bassin de Villedieu
Maire
Mandat
Yves Thébault
2014-2020
Code postal 50320
Code commune 50590
Démographie
Gentilé Tanuais
Population
municipale
359 hab. (2011)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 59″ N 1° 20′ 43″ O / 48.816389, -1.34527848° 48′ 59″ Nord 1° 20′ 43″ Ouest / 48.816389, -1.345278  
Altitude Min. 68 m – Max. 166 m
Superficie 10,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Le Tanu

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Le Tanu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Tanu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Tanu

Le Tanu est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 359 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est aux confins de l'Avranchin, du Coutançais et du Pays saint-lois. Son bourg est à 5 km au nord-est de La Haye-Pesnel et à 11 km à l'ouest de Villedieu-les-Poêles[1].

Communes limitrophes du Tanu[2]
La Haye-Pesnel Champrepus La Lande-d'Airou
La Lucerne-d'Outremer,
La Mouche
du Tanu[2] La Lande-d'Airou
La Mouche Le Luot, Sainte-Pience Bourguenolles

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du toponyme Le Tanu est incertaine. René Lepelley propose sans ancune certitude deux possibilités : une déformation de talus et le gaulois tanno, « chêne »[3]. Le gentilé est Tanuais.

Le nom de la localité de Noirpalu est attesté sous les formes apud Nigrum paludem en 1186[4], de Nigra Palude en 1213[4] et en 1412[5]. Il serait issu de l'ancien français féminin noire palu[4], « marais noir, sombre »[4],[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1973, Le Tanu (268 habitants en 1968[7]) absorbe Noirpalu (94 habitants[8] qui garde le statut de commune associée.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Raymond Martin    
mars 2001[9] avril 2014 Léon Grente   menuisier
avril 2014[10] en cours Yves Thébault   ouvrier retraité
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[11]. L'un de ces conseillers est maire délégué de la commune associée de Noirpalu.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 359 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Le Tanu[12]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
644 603 661 567 705 736 690 707 640
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
661 641 590 582 550 503 485 437 422
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
414 394 378 345 336 315 322 324 320
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
299 268 279 265 260 273 322 336 359
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Noirpalu avant l'association
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
147 136 191 209 232 236 230 231 189
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
188 187 186 177 173 170 152 144 144
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
163 138 130 104 108 103 109 128 121
1962 1968 - - - - - - -
107 94 - - - - - - -
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Source : EHESS<[8])


Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame.
L'église Saint-Jean-Baptiste.

Ces deux églises dépendent de la paroisse Saint-Pierre et Saint-Paul du doyenné du Pays de Granville-Villedieu[14]

  • Ancienne demeure seigneuriale du "Bois Frou", possession de la famille de Sainte-Marie jusqu'en 1656, puis occupé par des religieux de l'ordre de Saint-Dominique, qui y érigèrent une chapelle (disparue). A la Révolution, le manoir fut vendu à Thomas Nélet[Note 3].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.
  3. Maire de La Haye-Pesnel.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet,‎ 1996 (ISBN 2-905461-80-2), p. 251
  4. a, b, c et d Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève,‎ 1998 (lire en ligne), p. 1096
  5. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  6. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton,‎ octobre 1999 (ISBN 2-86253-247-9), p. 78
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Noirpalu », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 2 octobre 2011)
  9. « Municipales au Tanu. Le maire Léon Grente annonce sa candidature », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 août 2014)
  10. « Yves Thébault a été élu maire de la commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 août 2014)
  11. « Le Tanu (50320) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 mai 2014)
  12. Date du prochain recensement à Le Tanu, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  14. Site du diocèse

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :